bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 dire straits – jun&yon

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t22-noyon-nelumbo-nucifer http://last-night-story.forumactif.com/t218-no-yon-x-steady-little-boat http://last-night-story.forumactif.com/t217-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t259-053-9097-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t258-nyon
— emménagement le : 19/04/2018
— courriers : 590
— pseudo : nari/twen
— avatar : lee sunmi
— billets : 962
— autres comptes : shin geon ft. seo kangjoon
— âge : twenty-four shots of bourbon and half one spilled ; 25th october soul, 1993
— occupation : avocat, asshole, alcoolique
— côté cœur : amoureuse d'une fille qui n'est pas une noix
— résidence : athéna
— appartement n° : a408 — étage 4
mozarabe

dire straits – jun&yon    Mer 9 Mai - 18:43
citer éditer supprimer
dire straits
(attire.)   Son reflet est brisé réfléchi sur les portes fermées de l’ascenseur, un peu flou aussi, un peu grisâtre. On n’y discerne qu’à peine ses épaules écroulés par l’éreinte (ou alors par la bouteille de Bourbon qu’elle traîne par le cou), mais on y devine sa peine à rester debout. Le dos de sa tête contre la cage de l’engin, elle y repose son dos aussi, s’y adosse d’un souffle lourd et lève enfin les yeux au ciel, aux néons qui la font battre des paupières un premier temps. La scène est familière. Yon qui prend le cap vers l’appart’ de Jun au premier soupçon de chagrin en elle, qui attrape une bouteille du magasin du coin, cheap et d’un arrière-goût de bois ; Yon qui retrouve l’immeuble comme si c'était le sien.

Aujourd’hui encore, même histoire. Elle est égarée dans ses pensées comme dans ses ressentis, troublée par une certaine redhead. Quand elle arrive à l’étage voulu, elle n’entend pas le son émit pour l’alerter, non ; elle remarque plutôt le courant d’air qui l’attaque tantôt les portes ouvertes. Elle grogne, décolle son dos du mur de fer avec un peu plus de difficulté que d’habitude – la journée a été longue, et son client peu agréable à gérer.  La porte de Jun la motive à évoluer dans le hall jusqu’à elle, et quand elle y toque enfin, elle se sent déjà plus rassurée.

Celle-ci s’ouvre d’un raclement qui rompt momentanément le silence dans le couloir. Yon prend une longue inspiration, partagée entre l’envie s’abandonner dans ses bras, et le besoin sentie d’honorer leur traditions en le narguant faussement. Nah, not today. Elle lève plutôt sa bouteille, le regarde de sous ses cils. « J’ai pas trouvé mieux, » dit-elle ce qu’elle dit toujours quand elle ne planifie pas de venir déranger, limitée en terme de choix. Elle la pousse contre sa poitrine et le laisse la saisir. Yon ignore les réservations et s’invite à l’intérieur sans qu’il n’ait à le faire. « J’espère que t’as rien de prévu ce soir. J’compte pas rentrer après avoir fait tout le trajet. »

Elle se débarrasse de ses talons et soupire son soulagement bruyamment. Ses gestes sont las, son ton feutré par une émotion biscornue. Elle se redresse avant de regagner son regard.

« En fait, j’avais peur que tu sois en garde, à l’hosto, et j'aurais sûrement dû appeler avant de venir. » confesse-t-elle, à traduire en un j’ai besoin de toi mal dissimulé vu son état. Jun sait. Jun comprend.

last night story

_________________

yours, faithfully

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t168-stargazing?nid=10#19 http://last-night-story.forumactif.com/t175-ahn-jun-stargazing http://last-night-story.forumactif.com/t180-ahn-jun-topics#1993 http://last-night-story.forumactif.com/t176-053-6607-ahn-jun http://last-night-story.forumactif.com/t178-quaterafter
— emménagement le : 01/05/2018
— courriers : 381
— pseudo : sha ;
— avatar : – sakaguchi kentaro.
— billets : 513
— autres comptes : ma petite lune.
— âge : vingt-quatre années que cette carcasse s'agite, vingt-quatre années qu'il semble perdu ; parviendra-t-il à retrouver son chemin ?
— occupation : sombre étudiant : accablé, nez enfoui en ces écrits, livres en tous genres, blouse blanchâtre, entendre ces sombres inconnus geindre et poursuivre, ne pas flancher (médecine ; interne).
— côté cœur : l'âme en cavale, les demoiselles à la traîne, le petit cœur batailleur.

Re: dire straits – jun&yon    Mer 9 Mai - 20:57
citer éditer supprimer
dire straits
(aesth.) °✧ Bellâtre - à deux francs six sous, vêtu de haillons, planté en ces draperies de soie noirâtres au sein de sa literie, abasourdi ; situation cocasse. La carcasse figée persistant à l'encontre de ce matelas, il fait la sourde oreille à l'intention de cet objet issu des nouvelles technologies. Les sonneries s'enchaînent, unes à une. Pourtant : le congé entreprit réside en ses obligations professionnelles et... Personnelles, ce jour-ci. Il ronchonne. Il est accompagné de cet animal, prénommé : « cat », appellation résidant en ce langage anglo-saxon dont il ne possède que de maigres connaissances. Bras disposés à l'encontre de cette présence, il sommeille. Se réveille. Se rendors. Et ce, à d'innombrables reprises. Jusqu'à l'instant où, la goutte parviendra à faire déborder le vase. Debout. La sieste fut de courte durée - une quarantaine de minutes, tout au plus. Il soupire, râle, s'acharne à l'instar de sa chevelure noirâtre. Les pieds traînassant auprès de ce carrelage blanchâtre. Allant, venant. Ici, et là. Il se plantera en cette ouverture extérieure, ce large balcon. Pointe de nicotine plantée entre ces lèvres charnues. Simplicité, égarement.

Léger sursaut. Pointe de nicotine évincée, le mégot et la cendre étendues à ses pieds. La râle se fit entendre tandis qu'il se laissait mener auprès de l'entrée, verrous déclenché, liberté à autrui de pénétrer en son cocon. Présence féminine soudaine, mais habituelle. Bouteille plantée sous le bout de son nez, rictus décroché. Seule et unique demoiselle possédant un tel don. Il s'engage à laisser pénétrer la belle, avec mégarde et délicatesse. « Il me semble d'avoir une réservation, ce soir. Bourbon, jazz et larmes. Qu'est-ce que tu en dis ? » S'enquit-il de répliquer, simplement. « Petite chanceuse. Je suis en congé, aujourd'hui. Je pensais me reposer, mais... Je crois bien avoir trouvé mieux à faire, finalement. Qu'est-ce qui t'amène ici, chérie ? Je sens les malheurs, ça sent le malaise. » L'ajout fut réalisé, douce taquinerie résidant à cette appellation désignant la demoiselle. « Je devrais peut-être penser à t'offrir un double de clés, à l'avenir. » Ajoute-t-il, finalement.


last night story
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t22-noyon-nelumbo-nucifer http://last-night-story.forumactif.com/t218-no-yon-x-steady-little-boat http://last-night-story.forumactif.com/t217-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t259-053-9097-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t258-nyon
— emménagement le : 19/04/2018
— courriers : 590
— pseudo : nari/twen
— avatar : lee sunmi
— billets : 962
— autres comptes : shin geon ft. seo kangjoon
— âge : twenty-four shots of bourbon and half one spilled ; 25th october soul, 1993
— occupation : avocat, asshole, alcoolique
— côté cœur : amoureuse d'une fille qui n'est pas une noix
— résidence : athéna
— appartement n° : a408 — étage 4
mozarabe

Re: dire straits – jun&yon    Ven 11 Mai - 13:51
citer éditer supprimer
dire straits
(attire.)   Il ne change pas, Jun ; elle le retrouve comme elle l’a quitté hier, ou avant-hier, ou celui d’avant – les jours se confondent dans sa tête ; elle passe le trois quart de son temps avec lui. Il a l’air las, presque serein dans son petit deux-pièces gris mais il est évident que la façade est trompeuse. La noirceur sous ses yeux reste, l’épuise danse dans l’ombre de ses iris. Le confort du brun ne dure jamais assez longtemps pour qu’il en puise ses forces, alors il en manque toujours.

Pendant un bref instant, Yon se demande si elle n’aurait pas dû ramener deux bouteilles plutôt.

« Pour ta gouverne, t’as pas l’air mieux foutu, moque-t-elle d’où elle se tient, sourcils haussés, et tu peux toujours aller te reposer, hein, je suis là pour ta collection de musique, de toute façon, pas pour toi. » C’est un demi-mensonge, mais elle entend surtout qu’elle préfère se sentir seule avec lui plutôt que sans. « Lance un peu de music ? J’nous ramène où boire. » Elle évolue dans l’appartement sans trop se soucier de son hôte. La cuisine la trouve au tournant, et elle sait exactement quel cabinet ouvrir pour trouver les verres.

Yon est beaucoup trop sobre pour se lancer dans le gros tas qu’est ses sentiments, mais ils ont toute la nuit pour ça.

Elle revient vers lui avec un gros sourire au coin. « T’as pas peur que je te vole tous tes sweatshirts si tu me passes un double ? » La question n’est pas rhétorique, et elle sait qu’il le sait. Elle se pose sur le sofa et délaisse les verres sur la table basse devant elle. « D’ailleurs, t’es en congé pour longtemps ? ‘Cause si tu l’es, je te traîne avec moi demain. Business gala, présence obligatoire, la merde habituelle qu’on me fait subir au cabinet et que t’es obligé de subir avec moi par association. »

Elle replie ses genoux jusqu’à sa poitrine, ses deux pieds au bord du meuble. Elle y repose ses bras, puis son menton. Le morceau de musique choisi par les soins de Jun lui soutire un sourire un peu plus sincère qu’elle luis dirige sans gêne. Elle attend qu’il se pose aussi avant de regagner son regard. « Ça va, toi au moins ? Ou t’as tout autant besoin d’un verre ? »

last night story

_________________

yours, faithfully

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t168-stargazing?nid=10#19 http://last-night-story.forumactif.com/t175-ahn-jun-stargazing http://last-night-story.forumactif.com/t180-ahn-jun-topics#1993 http://last-night-story.forumactif.com/t176-053-6607-ahn-jun http://last-night-story.forumactif.com/t178-quaterafter
— emménagement le : 01/05/2018
— courriers : 381
— pseudo : sha ;
— avatar : – sakaguchi kentaro.
— billets : 513
— autres comptes : ma petite lune.
— âge : vingt-quatre années que cette carcasse s'agite, vingt-quatre années qu'il semble perdu ; parviendra-t-il à retrouver son chemin ?
— occupation : sombre étudiant : accablé, nez enfoui en ces écrits, livres en tous genres, blouse blanchâtre, entendre ces sombres inconnus geindre et poursuivre, ne pas flancher (médecine ; interne).
— côté cœur : l'âme en cavale, les demoiselles à la traîne, le petit cœur batailleur.

Re: dire straits – jun&yon    Sam 12 Mai - 20:51
citer éditer supprimer
dire straits
(aesth.) °✧ Ils s'enferment tous deux, en ces habitudes et rêveries. Ils s'enferment - à double tours. L'effroi d'être observé, entendus. La mélodie quémandée et choisie plane en cet antre, auparavant silencieuse. Il est temps pour lui, la demoiselle, le temps, de s'acharner auprès de cet alcool. L'acte sera alors, réalisé en ces paroles, plaidoiries et confessions. Les mots, une gorgée. Puis, un soupir. Et enfin, un geste. Postérieur niché à l'encontre de ce large ameublement, confortable qui plus est. Il s'installe. Pieds gisant auprès de cette table mince, blanchâtre et présentée au-devant de ce sofa. Le confort. « Qu'importe, ce que tu seras en mesure de me voler. J'achèterais le même, ultérieurement. » Se permet-il d'engager. Répliquant alors : « Je te ferai un double, pour ton anniversaire. Promis. » Sincère. Si, sincère. Qu'il annotait cette information en son esprit, ne pas oublier, le faire, rapidement. « J'ai pris plusieurs jours, j'ai besoin de repos et de temps. Est-ce que tu es simplement venue me soudoyer avec cette bouteille et cet air bouffi pour t'accompagner à cette... Petite réjouissance ? Je suis blessé. Je viendrais. Je rendrais tes collègues et connaissances vertes de jalousie, si ce n'est que ça. » S'enquit-il d'ajouter, tandis qu'il se penche afin d'emporter entre ses mains, ce présent alcoolisé.

Large bouteille. Les verres, uns à un emplis de ce liquide brunâtre et orangé. « Servie. Et, maintenant que tu l'es. Est-ce que tu seras en mesure de m'exprimer les véritables raisons de ta venue ? Je dois me changer, frapper une quelconque personne, mouchoirs ? » Paroles dévoilées, une gorgée avalée. Il est à l'écoute de la demoiselle comme, elle l'a toujours été à son égard. Il l'aime. L'affectionne. L'apprécie. La demoiselle n'est aucunement autre qu'une compagnie qu'il ne désirerait échanger - pour rien, au monde. Unique. Exceptionnelle.

last night story
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t22-noyon-nelumbo-nucifer http://last-night-story.forumactif.com/t218-no-yon-x-steady-little-boat http://last-night-story.forumactif.com/t217-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t259-053-9097-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t258-nyon
— emménagement le : 19/04/2018
— courriers : 590
— pseudo : nari/twen
— avatar : lee sunmi
— billets : 962
— autres comptes : shin geon ft. seo kangjoon
— âge : twenty-four shots of bourbon and half one spilled ; 25th october soul, 1993
— occupation : avocat, asshole, alcoolique
— côté cœur : amoureuse d'une fille qui n'est pas une noix
— résidence : athéna
— appartement n° : a408 — étage 4
mozarabe

Re: dire straits – jun&yon    Mar 15 Mai - 18:05
citer éditer supprimer
dire straits
(attire/theme.)  C’est une chance, celle de l’avoir à ses côtés, celle de l’avoir dans sa vie. Sa présence repose, sa présence soulage ; Jun sourit sans sourire, sinon, le soleil derrière ses dents et souvent, souvent c’est assez pour l’apaiser. Il est là, ici, là-bas, partout si besoin est. Il y a toujours plus d’espoir dans ses yeux qu’il n’y en a dans le monde, toujours plus de confort, toujours plus de bonté.

L’air est léger entre eux, mélodieux, Al Green en fond pour bercer leur conscience et leurs cœurs qui implorent répit et tranquillité. Depuis la vitre de la fenêtre de plein pied, Gangnam brille de mille feux ; il fait nuit, il fait bon, pour des gens qui ne mènent pas leurs vies au fond du gouffre comme eux. Pour des gens qui ne se tuent pas à viser l’excellence tout le temps ; Yon ne sait pas si elle les envie ou les apitoie – ugh, dépend des jours.

« Petite réjouissance ? Sérieusement ? demande-t-elle, arquant un sourcil pour l’embêter, t’essayes d’être poli, ou t’aimes vraiment te retrouver parmi des vieux à les entendre frimer sans cesse three fucking hours straight ? » Un rire sincère, à demi-moqueur. Elle accepte le verre qu’il lui tend d’un remerciement soupiré bas.

Là où il y a un vide, il y a Jun. Il sait quoi dire, il sait quand dire, il sait comment dire. Quand il finit son monologue, Yon le regarde d’un élan d’affection. Elle glisse un peu plus près du jeune homme, repose la tête sur son épaule d’un air pensif. « Si je te dis, tu vas peut-être me haïr. Peut-être même que c’est moi que t’auras envie de cogner. » Elle rajoute cette petite phrase sans le penser, elle sait qu’il n’oserait jamais. Un souffle exaspéré, et une gorgée de bravoure liquide, elle continue, « tu te rappelles de Hea ? Je t’en ai parlé – la voisine d’en bas qui m’a versé du café dessus alors que j’étais en route pour la cour suprême, l’autre jour ? » Elle avait appelé Jun pour exprimer sa colère et il l’avait écouté jusqu’au bout, patient, si patient. « Je t’avais aussi dit qu’elle était différente. Que je me sens différente avec elle. » Sa gorge soudain sèche, elle avale le fond qu’il lui reste de l'alcool et se penche pour s’en resservir. Elle fuit le regard du brun, toujours penchée en avant quand elle confesse enfin, « Elle est mariée. Elle me plaît. Et… on s’est embrassé, hier. »

Elle fuit son regard et agrippe son verre et sa gorge se noue : elle s’attend au pire.



_________________

yours, faithfully

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t168-stargazing?nid=10#19 http://last-night-story.forumactif.com/t175-ahn-jun-stargazing http://last-night-story.forumactif.com/t180-ahn-jun-topics#1993 http://last-night-story.forumactif.com/t176-053-6607-ahn-jun http://last-night-story.forumactif.com/t178-quaterafter
— emménagement le : 01/05/2018
— courriers : 381
— pseudo : sha ;
— avatar : – sakaguchi kentaro.
— billets : 513
— autres comptes : ma petite lune.
— âge : vingt-quatre années que cette carcasse s'agite, vingt-quatre années qu'il semble perdu ; parviendra-t-il à retrouver son chemin ?
— occupation : sombre étudiant : accablé, nez enfoui en ces écrits, livres en tous genres, blouse blanchâtre, entendre ces sombres inconnus geindre et poursuivre, ne pas flancher (médecine ; interne).
— côté cœur : l'âme en cavale, les demoiselles à la traîne, le petit cœur batailleur.

Re: dire straits – jun&yon    Mer 16 Mai - 19:41
citer éditer supprimer
dire straits
(aesth.) °✧ Bêta - dès à présent, réinstallé en ce sofa. Les sens auditifs épris de ces mots, il est pendu en ces lèvres charnues, se nourrissant de ces phrasés. Il s'enquit alors, de répliquer au travers d'innombrables gestuelles et onomatopées. Les mains éprises en cette présence féminine dirigée à ses côtés. L'attention est entière. L'affection redirigée en ces moindres mouvements. Le faciès de l'homme est incliné, il l'observe, silencieusement. Et sans dire un mot, il émet un sentiment à l'égard de ce récit. Bêta - qu'elle semble être, à son tour. Ils ne sont que deux comédiens, funambules positionnés en ce fil tendu que représente l'existence. Parfois, ils avancent. Parfois, ils reculent. Ils tanguent, glissent et chutent. Pourtant, cette main tendue sera attrapée. Et c'est ainsi qu'il prendra - de nouveau place en ce fil. La destinée. Le hasard. « Je l'ai croisé, à l'hôpital. Plusieurs fois.... Les souvenirs sont vagues, mais. Sa tête. Je la connais. » Se permet-il de répliquer, dans un premier temps. « Je suis certain d'une chose, elle est jolie. Plutôt différente. Certes. » La différence est un aspect rassemblant d'innombrables êtres. Il semble en être une large preuve, lui. Et Bora. « Le mariage ne signifie pas grand chose, de nos jours. Je persiste à croire que tu n'es jamais sûre de rien, avant d'avoir obtenue un refus net de sa part. Et il me semble que, ça n'a pas été. J'en doute. » Paroles dévoilées, gorgées ingurgitées. Il se présente si bavard en ce jour. « Sa réaction ? Paroles ? Gestes ? Gifle ? Je suis sûr qu'elle s'est sentie gênée et qu'elle a pris la fuite. » Le comportement est typique au travers de telles situations. Lui-même aurait très certainement réagis de la sorte. La gêne, l'incompréhension, le malaise et ces questionnements... « À ce baiser. » Plaisante-t-il, finalement. Le verre de l'homme se joignant à celui-ci de la demoiselle au travers d'un fracas et d'un léger cliquetis de ces cristaux fins.

« Qu'est-ce que tu as ressentie, ensuite ? Gênée ? Surprise ? Peut-être, fière ? » Les interrogations fusent, curiosité piquée à vif. Rares sont les occasions, rares sont les instants où de telles circonstances sont étendues sous le bout de son nez. Seule la demoiselle serait en mesure de se confier de la sorte, auprès de sa personne. Simplement, elle. « Je dormirais dans le sofa, ce soir. Je te laisserais mon lit et mes sublimes draps en soie. » Ajoute-t-il, sans la moindre réflexion. L'une de ses mains secouant alors, cette longue chevelure brunâtre. L'amour rend aveugle, il s’engage au travers de cette cécité.

last night story
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t22-noyon-nelumbo-nucifer http://last-night-story.forumactif.com/t218-no-yon-x-steady-little-boat http://last-night-story.forumactif.com/t217-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t259-053-9097-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t258-nyon
— emménagement le : 19/04/2018
— courriers : 590
— pseudo : nari/twen
— avatar : lee sunmi
— billets : 962
— autres comptes : shin geon ft. seo kangjoon
— âge : twenty-four shots of bourbon and half one spilled ; 25th october soul, 1993
— occupation : avocat, asshole, alcoolique
— côté cœur : amoureuse d'une fille qui n'est pas une noix
— résidence : athéna
— appartement n° : a408 — étage 4
mozarabe

Re: dire straits – jun&yon    Dim 20 Mai - 15:29
citer éditer supprimer
dire straits
(attire/theme.)  Il y a tant à dire, tant à expliquer, mais aucun mot à placer. Elle est mariée. Elle me plaît. Et… on s’est embrassé, hier. Yon considère ses propres paroles, leur poids, les sous-entendus qu’ils traînent avec et le fait qu’elle ne peut pas nier ce qui est, au fin fond, vrai. Elle observe l’alcool tourbillonner dans son verre sous son influence, s’entête à fixer celui-ci et ne plus lever la tête. C’est une chose d’être conscient qu’on est malhonnête et fausse, et c’en est une autre de le lire dans les yeux des autre – surtout ceux de son meilleur ami. Il y a un souffle de soulagement qui la quitte quand celui-ci rompt enfin le silence. Une gorgée du Bourbon suffit pour étouffer sa panique, et elle se redresse et reprend sa place dans ses bras, soudain plus fatiguée qu’elle ne l’était à son arrivée.

« L’hôpital ? » Questionne-t-elle, curieuse de savoir la raison des visites de celle-ci. « Elle vient seule ou… avec l’autre ? » Le mépris dans son ton la dérange, presque autant que son indiscrétion naissante. Elle pose sa tempe contre son épaule et replie ses jambes ; elle se fait toute petite, celle qui d’habitude s’impose. Jolie, différente – mais beaucoup plus que ça ; Hea est faite de toute chose céleste, toute chose qui fait que Yon est faible et misérable. Jun a sûrement du le remarquer, ça, et il confectionne ses mots pour pas qu’ils fassent mal, elle le sait, elle l’apprécie. Elle l’aime. Une gorgée, et elle se rapproche un peu plus, veut trouver refuge dans sa présence. « Je m’attendais à une gifle aussi, tu sais. Un refus clair et net. Mais je l’ai embrassé, et elle est restée là, clouée au sol. » Dit-elle, frustrée rien qu’en y pensant. Une exhalation lourde et lente, puis un haussement d’épaule. « Elle est restée là, sans me repousser, et elle m’a regardé droit dans les yeux pour me dire que ça lui a plu. Qu’elle avait des sentiments pour moi aussi. » Dans l’espoir qu’elle ait enfin un troisième avis sur la situation, elle lève la tête pour avoir son attention sur elle. Elle le supplie des yeux. « Je sais pas quoi faire, Jun. »

Elle n’est pas surprise quand il tend son verre à la place, et ça lui arrache un petit rire mi-indigné, mi-distrait. Elle s’enfonçait dans ses sentiments – il l’a ramené vers la surface. Ils trinquent, et Yon roule les yeux pour juger ses manières et honorer sa réputation de bully. « J’me suis sentie comme une merde, » résume-t-elle en répondant à sa question, haussant les sourcils et offrant un faux sourire. Elle vide son verre, se hisse vers la table pour récupérer la bouteille pour faire le plein. « Son mari, je le connais assez bien. C’est un connard mais je n’suis pas du genre à ruiner les mariages des autres. Il mérite pas ça. » Une pensée récurrente qu’elle étale là, beaucoup moins nerveuse une fois le sujet lancé. Elle examine le meuble sur lequel ils sont assis, contemple son offre tandis qu’il ébouriffe ses cheveux sans gêne. Elle lui affiche une grimace. « Laisse mes cheveux tranquilles. Et depuis quand ça te dérange de dormir avec moi dans le même lit ? C’est parce que j’ai embrassé une femme mariée, ou tu veux juste m’emmerder comme d’hab ? »



_________________

yours, faithfully

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t168-stargazing?nid=10#19 http://last-night-story.forumactif.com/t175-ahn-jun-stargazing http://last-night-story.forumactif.com/t180-ahn-jun-topics#1993 http://last-night-story.forumactif.com/t176-053-6607-ahn-jun http://last-night-story.forumactif.com/t178-quaterafter
— emménagement le : 01/05/2018
— courriers : 381
— pseudo : sha ;
— avatar : – sakaguchi kentaro.
— billets : 513
— autres comptes : ma petite lune.
— âge : vingt-quatre années que cette carcasse s'agite, vingt-quatre années qu'il semble perdu ; parviendra-t-il à retrouver son chemin ?
— occupation : sombre étudiant : accablé, nez enfoui en ces écrits, livres en tous genres, blouse blanchâtre, entendre ces sombres inconnus geindre et poursuivre, ne pas flancher (médecine ; interne).
— côté cœur : l'âme en cavale, les demoiselles à la traîne, le petit cœur batailleur.

Re: dire straits – jun&yon    Lun 28 Mai - 20:05
citer éditer supprimer
dire straits
(aesth.) °✧ Suspicieux. Les raisons de ces innombrables visites - connaissances, quelconques blessures, maladresses, visites de courtoisies ou de pacotilles. Bien souvent, c'est seule qu'elle sera en mesure de pénétrer en cet hôpital. Qu'importe. Il discerne en de tels propos et questionnements une once de jalousie. L'amertume. L'homme l'observe, rictus planté à l'encontre de ses lippes. Longues furent ses plaintes. Les rôles sont échangés. « Seule, la plupart du temps. J'ai pris l'initiative de la prendre sous ma responsabilité, lors de ses visites. Banal. Il est inutile de t'inquiéter pour si peu, sincèrement. » Se permet-il de répliquer, dans un premier temps. « La voir, lui demander, agir. Je t'envie. Rien ne t'empêche de parvenir à tes fins. » Gestuelles enfantines, le crâne planté à l'encontre de cette carcasse féminine disposée à ses côtés. Soupirant. Légèrement alcoolisé. Que dire ? Que faire ? La demoiselle possède bien davantage de ressources et de libertés qu'elle n'ose le croire, ou l'imaginer. « Je serai toi, je ferai abstraction du mari. Je mènerais mon enquête à son propos. Je suis sûr, qu'il possède des petits secrets inavouables. Liaisons, mensonges. Personne n'est blanc comme neige en ce monde, fait moi confiance. » S'engage-t-il, finalement. Il était prêt à contacter quiconque serait en mesure d'obtenir informations, photographies à l'égard de cette identité. Promesse faite. Le lendemain serait le début de ces enquêtes. « Je persiste à croire qu'ils ont de l'argent, beaucoup. Serait-ce simplement un mariage pour sauver les apparences, les richesses, un secret ? J'en connais un rayon, à ce propos. Paraît-il. » Ajoute-t-il, tandis qu'il redresse sa carcasse. Debout. Il scrute l'horizon. Petit creux.

« Qu'est-ce que tu racontes - comme bêtises ? Je suis simplement désirables, bien plus, jours après jour. Je serai craintif, la tentation, l'affection. Jeune demoiselle hors de contrôle se jetant alors, auprès de son ami. Sublime ami. » Le plaisantin à deux francs six sous se dirige auprès de cette large cuisine (espace disposé aux côtés de cet espace à vivre, simplement séparé d'un surface plane semblable à une attablé, un bar). « Je te prépare quelque chose, à moins que. Le ventre vide, un alcool fort. Je ne sois en mesure de tenir ta tignasse au-dessus des toilettes dans les minutes à venir ? »

last night story
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t22-noyon-nelumbo-nucifer http://last-night-story.forumactif.com/t218-no-yon-x-steady-little-boat http://last-night-story.forumactif.com/t217-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t259-053-9097-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t258-nyon
— emménagement le : 19/04/2018
— courriers : 590
— pseudo : nari/twen
— avatar : lee sunmi
— billets : 962
— autres comptes : shin geon ft. seo kangjoon
— âge : twenty-four shots of bourbon and half one spilled ; 25th october soul, 1993
— occupation : avocat, asshole, alcoolique
— côté cœur : amoureuse d'une fille qui n'est pas une noix
— résidence : athéna
— appartement n° : a408 — étage 4
mozarabe

Re: dire straits – jun&yon    Mar 29 Mai - 17:09
citer éditer supprimer
dire straits
(attire/theme.)  « Yeah ? Merci. Pour avoir pris soin d’elle, j’veux dire. » Dit-elle, awkward jusqu’au bout. Et il n’y a pas mieux placé qu’elle pour savoir qu’Ahn Jun est un homme honnête – il aurait pris soin d’elle, et ce même si elle n’avait rien à voir avec elle.

L’alcool l'entraîne dans un faux calme voulu ; le bras de son meilleur ami autour de son épaule l’intime à se relaxer contre lui. Ce qu’elle éprouve pour Siyeon, le mari, dépasse de loin Hea, et Yon en est parfaitement consciente. Ça revient deux ans en arrière, son premier procès, l’homme qui se tient en face d’elle un sourire triomphant à l’affiche et elle n’a jamais ressenti autant de haine envers quelqu’un d’autre avant ce jour-là. « Tu sais que je peux jouer sale et le détruire en un rien de temps. » Elle secoue la tête, poitrine comprimée. « Elle l’aime. Je peux pas lui faire ça. Elle parle de lui et… ça se voit, Jun. En vrai, elle s’humecte les lèvres, lève le nez vers lui, je sais pas ce qu’elle veut de moi. Elle n’a pas l’air dérangée par l’idée de tromper son mari. Mais elle a l’air si sincère, tout le temps. » Un coup de single malt l’apaise, ainsi qu’un long soupir. « Soit elle l’aime pas, et du coup elle cherche autre part. Soit c’est une fausse union – j’en ai vous assez, aussi, au travail. »

Cette histoire la dépasse – elle veut son esprit ailleurs. Peut-être qu’elle aurait dû aller voir quelqu’un d’autre, quelqu’un qui l’occuperait le temps d’une nuit. Quelqu’un qui la divertirait le temps d’une nuit. Sa gorge se noue, elle chasse cette pensée et se rappelle qu’elle est venue ici pour éviter ça, justement. Elle se relève à son tour, Yon, manque de se casser la gueule de peu. Vertige – ok l’alcool fait effet full force. « J’dirai pas non si tu proposes du ramyun. » Elle le pousse, pour qu’il titube avec elle vers la cuisine où, elle espère de tout cœur retrouver un paquet ou deux desdites pâtes. « By the way asshole, crois pas pouvoir te défiler. Je suis peut-être triste mais je suis pas conne. Ça va, toi ? S’passe quoi dans ta vie ? J’ai maté Grey’s je sais que les médecins ont des vies plutôt dramatiques. » Ton léger, c’est un sourire sincère (et espiègle) qu’elle lui lance tandis qu’elle s’installe sur une chaise, bouteille en main. « Quelqu’un dans ta vie, lately ? »



_________________

yours, faithfully

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t168-stargazing?nid=10#19 http://last-night-story.forumactif.com/t175-ahn-jun-stargazing http://last-night-story.forumactif.com/t180-ahn-jun-topics#1993 http://last-night-story.forumactif.com/t176-053-6607-ahn-jun http://last-night-story.forumactif.com/t178-quaterafter
— emménagement le : 01/05/2018
— courriers : 381
— pseudo : sha ;
— avatar : – sakaguchi kentaro.
— billets : 513
— autres comptes : ma petite lune.
— âge : vingt-quatre années que cette carcasse s'agite, vingt-quatre années qu'il semble perdu ; parviendra-t-il à retrouver son chemin ?
— occupation : sombre étudiant : accablé, nez enfoui en ces écrits, livres en tous genres, blouse blanchâtre, entendre ces sombres inconnus geindre et poursuivre, ne pas flancher (médecine ; interne).
— côté cœur : l'âme en cavale, les demoiselles à la traîne, le petit cœur batailleur.

Re: dire straits – jun&yon    Sam 2 Juin - 21:36
citer éditer supprimer
dire straits
(aesth.) °✧ L'observer, l'admirer. Ricaner. L'amusement - il réplique alors, simplement. « Pardon ? Sincèrement, moi. Est-ce tu oses imaginer ne serait-ce qu'une seule seconde que, je me nourris d'une telle abomination ? » Perplexe. Jamais encore, il n'avait été en mesure de réaliser un tel achat. Jamais, il ne serait en mesure de réaliser celui-ci. Jamais. Alors, c'est à la suite de multiples gestuelles qu'il parviendra à faire déguerpir de son espace, la demoiselle et tourment présent. Que diable, l'enfant semble ingérable. Le regard rivé à son intention, il l'observe silencieusement. Et ce, avant qu'il ne soit en mesure d'argumenter de multiples sons, cris et onomatopées en tous genres. Les ingrédients sont extirpés du réfrigérateur et placards. Prêt à réaliser une quelconque préparation - il détourne le regard, son attention est toute autre. « L'indicatif donné à mon égard, non, non. » S'enquit-il de répliquer, dans un premier temps. « Je suis un homme occupé, avec ses problèmes. Le principal est féminin, il se prénomme : Bora, mais. Pas seulement. » L'histoire débute, il inspire lourdement tandis qu'il se hâte à la tâche. « La marâtre de mes douleurs et souffrances s'est permise de me présenter quelqu'un. Les fiançailles sont prévues, semble-t-il. Je suis coincé, Yon. Coincé. » Confiant ses doutes, peines et problèmes à coeur ouvert. Son journal intime légèrement éméché sera en mesure de dévoiler ses sentiments et s'exprimer à l'égard d'un tel aspect, sincèrement. Et ce, avec une simplicité sans nom. « Alors, oui. Et non. J'aime quelqu'un, quelqu'un m'est offert en échange. Je ne suis avec personne. Et attaché à une quelconque demoiselle à la fois. Perdu et traîné. Formidable, n'est-ce pas ? L'avocate ne pourrait donc pas, faire quelque chose pour aider son fidèle et meilleur ami ? » Quémande-t-il, finalement. « Je te fais à manger, là. Peut-être un petit effort, en échange ? »

last night story
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t22-noyon-nelumbo-nucifer http://last-night-story.forumactif.com/t218-no-yon-x-steady-little-boat http://last-night-story.forumactif.com/t217-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t259-053-9097-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t258-nyon
— emménagement le : 19/04/2018
— courriers : 590
— pseudo : nari/twen
— avatar : lee sunmi
— billets : 962
— autres comptes : shin geon ft. seo kangjoon
— âge : twenty-four shots of bourbon and half one spilled ; 25th october soul, 1993
— occupation : avocat, asshole, alcoolique
— côté cœur : amoureuse d'une fille qui n'est pas une noix
— résidence : athéna
— appartement n° : a408 — étage 4
mozarabe

Re: dire straits – jun&yon    Ven 15 Juin - 23:04
citer éditer supprimer
dire straits
(attire.)   Une moue boudeuse, yeux si tristes qu’on croirait qu’elle vient d’apprendre la mort de quelqu’un. C’est un peu la même chose, pour elle. « Hé, juge pas, Ramyun’s good. Sale riche. » Le dernier mot est chargé d’ironie, prononcé par des lèvres entre lesquels on a toujours calé une cuillère en or. « Tu penses je fais comment pour survivre quand je dois passer mes nuits au bureau ? » Une pause, pensive la jeune avocate. « Comment tu fais, toi, pendant tes gardes ? Tu te laisses mourir de faim ? »

Ils discutent de ce sujet d’un sérieux digne d’une réunion de l’ONU, à jamais deux gamins consolés par les disputes bancales et les taquineries enfantines.

Leurs deux verres oubliés sur la table basse du salon, Yon fait tout un show de la façon dont elle ramène la bouteille jusqu’à ses lèvres pour boire du goulot. Elle veut juste l’emmerder. Elle l’interrompt lorsqu’il évoque Bora d’un, « n’appelle pas ma meilleure amie ‘un problème.’ She might do shit all the time but she’s the shit. » Elle sait de quoi elle parle. Elle suit son narrative jusqu’au bout, après ça, son cerveau déjà occupé à simuler mille et un scénarios – réflexe d’avocat. Elle n’est pas sûre de s’il veut le conseil d’un juriste, ou celui d’une amie ; les deux, vu la lueur de désespoir qui tinte ses beaux yeux. Comme toujours, elle essaye d’abord d’alléger son cœur avant de lui répondre plus sérieusement. « T’as besoin de plus qu’un repas pour te payer mes services mais en guise de bonne faveur, je te fais une réduction. » Son sourire, même si tamisé, vient pour rassurer. « Il y a trente-six mille façons de gérer ça. Légalement, je veux dire. Déjà, je dois faire mes devoirs sur l’intéressée. C’est quoi son nom, hm ? » La réponse lui est cruciale, et à la fois accablante. « On peut l’approcher, ta fiancée – and i bet Bora’s hotter than her, by the way – et lui offrir un accord : on lui donne ce qu’elle veut, et en retour, on fait en sorte qu’elle soit celle qui s’extirpe de ce mariage. » Puis, il y a la manière légale, mais immorale. « Ou, je peux trouver tout ce qu’elle cache et lui forcer la main pour qu’elle te quitte. Tu l’as dit toi-même, personne n’est blanc comme neige et je suis particulièrement douée quand il s’agit de bluff. Donc même s’il y a rien, je ferai en sorte qu’il y ait quelque chose. » Il n’y a pas plus facile que de briser une union civile, ou des fiançailles. C’est les sentiments qui compliquent tout le truc. Yon prend un long souffle avant d’oser la question qui la taraude. « Je dis ça mais – pour ton propre bonheur, ou encore pour celui de Bora, es-tu vraiment capable de faire mal à l’autre demoiselle ? »

Il est gentil jusqu’à défaut, Jun. Et elle ne veut pas qu’il se casse la gueule.

last night story

_________________

yours, faithfully

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t168-stargazing?nid=10#19 http://last-night-story.forumactif.com/t175-ahn-jun-stargazing http://last-night-story.forumactif.com/t180-ahn-jun-topics#1993 http://last-night-story.forumactif.com/t176-053-6607-ahn-jun http://last-night-story.forumactif.com/t178-quaterafter
— emménagement le : 01/05/2018
— courriers : 381
— pseudo : sha ;
— avatar : – sakaguchi kentaro.
— billets : 513
— autres comptes : ma petite lune.
— âge : vingt-quatre années que cette carcasse s'agite, vingt-quatre années qu'il semble perdu ; parviendra-t-il à retrouver son chemin ?
— occupation : sombre étudiant : accablé, nez enfoui en ces écrits, livres en tous genres, blouse blanchâtre, entendre ces sombres inconnus geindre et poursuivre, ne pas flancher (médecine ; interne).
— côté cœur : l'âme en cavale, les demoiselles à la traîne, le petit cœur batailleur.

Re: dire straits – jun&yon    Dim 24 Juin - 15:32
citer éditer supprimer
dire straits
(aesth.) °✧ Plaisir partagé - dont, les réactions d'autrui à son égard favorisent les réactions. Ricanements, paroles, onomatopées et bien d'autres. Ainsi, les sourires et rires sont extirpés d'entre ses lèvres. Ils trahissent, son naturel sérieux et guindé. « Je bois du café, pour survivre. Il me semble que je tiens la route et que c'est suffisant. Sauf, lorsque je n'ai pas le courage de conduire jusqu'ici pour rentrer et que je favorise l'idée de m'endormir sur mon bureau. » S'enquit-il de répliquer, simplement. La sincérité s'avère être de mise au travers de la conversation entretenue. Bras tendus, c'est à l'aide d'une once de force qu'il extirpera la bouteille d'entre les mains de son amie. « Il suffit, hein. » Ajouter de tels propos, dissimuler la bouteille à ses côtés. Et ensuite, servir cette large omelette, riz, légumes et ketchup. « Les bêtises, stop. Je te propose de te nourrir, boire ensuite. » Présente-t-il, ses souhaits. « Je ne devrais pas être sarcastique, mais. Ce qu'elle veut : c'est moi, les fiançailles. Je doute que lui offrir ce qu'elle désire serait avantageux et à même de m'aider, sincèrement. Prête à tout, elle est. Je le suis, aussi. » Réplique-t-il, enfin. « La manière forte. Je sais que tu adores ça, n'est-ce pas ? » Le plaisantin à deux francs six sous prends place aux côtés de la demoiselle. Bras croisés, soupirs incessants. « J'ai toujours pensé à Bora, avant moi. Le malheur, la gêne, le malaise. Le moindre aspect disposé à son égard. Je le vis mal, Yon. Je vis mal l'idée de l'abandonner, de la laisser seule, l'observer traverser tout cela. Seule. Et moi, de quoi ai-je l'air ? L'idiot complet. » Bras tendus vers le ciel, accablé. Il secoue sa carcasse, s'agite et agrippe cette drogue douce auprès de laquelle il trouve aisément réconfort. Cigarette plantée entre ses lippes. Il inspire. Il expire. « Est-ce qu'elle t'a parlé, de la situation ? Grande amie que tu es, à son égard. Les informations secrètes, les petits détails croustillants auxquels je n'ai guère le droit d'entendre ? Que tu vas - de toute évidence, me divulguer malgré tout. » Se permet-il d'ajouter, un large sourire planté à l'encontre de ses lèvres. Plutôt curieux, il est vrai. Gourmand d'en obtenir davantage. L'alcool parviendra - éventuellement, à extirper les vers du nez de la demoiselle.


last night story
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t22-noyon-nelumbo-nucifer http://last-night-story.forumactif.com/t218-no-yon-x-steady-little-boat http://last-night-story.forumactif.com/t217-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t259-053-9097-no-yon http://last-night-story.forumactif.com/t258-nyon
— emménagement le : 19/04/2018
— courriers : 590
— pseudo : nari/twen
— avatar : lee sunmi
— billets : 962
— autres comptes : shin geon ft. seo kangjoon
— âge : twenty-four shots of bourbon and half one spilled ; 25th october soul, 1993
— occupation : avocat, asshole, alcoolique
— côté cœur : amoureuse d'une fille qui n'est pas une noix
— résidence : athéna
— appartement n° : a408 — étage 4
mozarabe

Re: dire straits – jun&yon    Jeu 26 Juil - 14:14
citer éditer supprimer
dire straits
(attire.)   Yeux plissés, l’esprit qui pèse très prudemment le pour et le le contre, avant d’enfin permettre : « Hmmm’ok, mais dès que je finis de manger, tu me rends mon bourbon. Je suis venue ici pour me bourrer la gueule paisiblement. » Ce dernier mot, lourd en reproches, signe la fin de sa plainte alors que son estomac se tord de faim à la vue de la nourriture qui se pose sous ses yeux – elle fait genre elle ne crève pas la dalle. « C’est pas que j’aime la manière fort, c’est que j’aime pas quand on me serre la main. J’aime pas qu’on vous serre la main, à Bora et toi. Tu sais que tu n’as qu’un mot à dire et cette histoire disparaît, hein ? » Elle suppose qu’il en est conscient : il l’a vu à l’œuvre plusieurs fois au fil des années, et alors que ce n’est pas toujours gracieux, la façon dont elle gère les… problèmes, elle n’échoue jamais à honorer ses promesses. Un sourire espiègle alors qu’elle prend sa première bouchée, « je vois que tu veux pas me donner un nom. You’re dodging the question. » Elle se redresse et se donne le temps d’avaler avant de reprendre ses mots, « le prends pas mal, t’as tout le temps l’air de l’idiot complet – mais c’est pas ça qui fera fuir Bora. » Yon ne compte pas les laisser ruiner leur relation une énième fois encore, pas quand Hana pourrait se retrouver impliquée dans cette histoire. « Et hé, tu sais que je suis pas une grande gueule. Ce qu’elle me dit en privé, reste privé. » Cela dit, ce qu’elle peut avancer, c’est, « t’as intérêt à ne pas lui briser le cœur, t’écoutes ? » Il est plutôt bon cuisinier, Jun. « Déjà parce qu’elle t’aime beaucoup, ensuite parce que j’ai la flemme de recoller les morceaux derrière toi, et surtout parce que je ne vais pas permettre à ta… chère mère de vous voler votre bonheur. Bora est déjà terrifiée à l’idée de te perdre. » Grâce à ton père. « Mais du coup, tu comptes m’intoxiquer pour me soutirer des infos ? I’m pretty sure there’s a law against that. » Un gros sourire. « Je peux te donner des hints si tu poses de bonnes questions, par contre ? »

last night story

_________________

yours, faithfully

Contenu sponsorisé


Re: dire straits – jun&yon   
citer éditer supprimer
 
dire straits – jun&yon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Loudness war
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» On s'entend tu pour dire que...
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul, south korea :: 13. gangnam-
Sauter vers: