bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 park seola ♫ killing me softly

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 16/12/2018
— courriers : 6
— pseudo : bluesberry
— avatar : kim hyunjin - solsken -
— billets : 17
— âge : 18 printemps à peine éclos

park seola ♫ killing me softly    Lun 24 Déc - 19:08
citer éditer supprimer
Park seola
carte d'identité
nom, prénom, surnom
Ses parents lui ont légué un nom dont les sonorités dures ne lui correspondent pas : Park. Ils ont été plus avisés lorsqu’ils ont choisi son prénom – Seola. La jeune pianiste trouve la première syllabe particulièrement appropriée ; elle lui rappelle cette note qui est devenue sa préférée et avec laquelle elle signe la plupart des messages qu’elle envoie – Sol.
date de naissance, âge
Le 21 décembre dernier, elle a soufflé sur sa 18ème bougie. Malheureusement, atteindre la majorité ne lui a pas permis d’atteindre l’indépendance tant désirée..
lieu de naissance, origines
Née à Séoul, en Corée du Sud – elle semble condamnée à devoir y rester. Lorsqu’elle était plus jeune, ses compétitions l’ont fait s’envoler pour quelques autres villes : Tokyo, Vienne, New-York. Mais depuis qu’elle est entrée au lycée, ses parents ne la laissent plus trop voyager..
statut civil, orientation
Sur le point d’être fiancée contre son gré, alors qu’elle n’a même pas encore eu le temps pour qui ou pour quoi son cœur battait.
métier, études, occupation
éAux yeux de ses géniteurs., elle ne doit pas trop se disperser et se concentrer sur son avenir au sein de l’entreprise familiale. C’est la raison pour laquelle ils ont fait annuler son admission en premier année en musicologie afin qu’elle s’inscrive en licence de droit.
statut monétaire, classe sociale
Ainsi – Seola pourra être la digne fille de son papa, avocat. A moins qu’elle ne prenne le chemin de sa mère, riche héritière et femme au foyer. Dans tous les cas, il ne faut pas qu’elle quitte sa cage dorée.
tocs, manies, hobbies
Elle rêve souvent qu’elle est en train de s’échapper. La tête en l’air et ses doigts pianotant dans le vide, au rythme d’une mélodie imaginaire… Il faut souvent claquer des doigts ou appeler plusieurs fois son nom pour obtenir son attention.
style, tatouages, piercings
Cols Claudine et rubans noués en lavallière, les robes qu’elle arbore sont celles d’une petite fille modèle. Parfois, un peu de froufrous et de dentelle viennent les égayer. Mais on exige d’elle qu’elle reste dans la sobriété. La seule extravagance qu’elle s’autorise, c’est le vernis posé sur ses ongles. Elle garde ceux-ci coupés ras pour pouvoir jouer, mais rien ne lui interdit de les colorer – elle les teinte la plupart du teint dans des tons pastel. Le rose poudré et le jaune poussin sont ses nuances préférées.  
phobie, secret, rêve
Il y a une chose qui l’effraie : perdre totalement sa liberté, déjà surveillée. Quand ses parents lui ont annoncé ses fiançailles, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. La jeune fille a décidé de s’émanciper en prétendant tomber amoureuse d’un garçon trop scandaleux pour que sa famille puisse l’accepter. Elle veut ainsi prouver à ses géniteurs que s’ils continuent de trop exiger d’elle, elle pourra amèrement les contrarier. Mais sera-t-elle capable de mener ce plan à exécution ? Rien n’est moins sûr..
plump cheeks and starry eyes, headphones always covering her ears, notebooks full of doodles and dreams, fingers drumming in the airs, a song that keeps playing in her heart.
timide
rêveuse
maladroite
étourdie
tranquille
candide
Lorsque Seola parle, on ne l’entend pas toujours. Sa voix est d’une infinie douceur, elle se confond presque avec un murmure. Ses interlocuteurs les plus bienveillants lui demandent parfois de répéter. Les autres se contentent de hausser les épaules et se disent que cette fille, elle est vraiment trop timide, presqu’effacée. Elle ne parviendra sans doute jamais à s’imposer. Personne ne se doute que ce n’est pas là son souhait : en effet, rêveuse et solitaire, Seola n’aspire pas à dominer, ni même à impressionner. Elle a son monde à elle et sait parfaitement s’en contenter. Ceux qui ne font pas l’effort de la comprendre ne méritent pas d’y avoir accès. Au contraire, si certains tentent de la décoder et de découvrir ce qui se cache derrière son sourire discret, la jeune fille n’hésitera à se livrer. Un peu naïve, elle accorde facilement sa confiance et son amitié. Elle devrait sans doute être davantage sur ses gardes ; mais elle ne veut pas ressembler à ses parents qui, complétement désillusionnés, croient systématiquement que ceux qui ne peuvent pas les aider à consolider leur fortune sont nécessairement là pour la leur voler. Alors tant pis si on finit par la tromper et la blesser. Car contrairement à ce que la plupart des gens pensent quand ils l’entendent bégayer, Seola, elle n’a pas peur – pas peur de vivre, pas peur d’aimer et d’avoir mal. Souvent, les mots lui manquent pour exprimer ce côté passionné. Il n’y a que dans la musique qu’elle arrive à réellement se libérer. Ses doigts courant sur les touches du clavier, elle évacue toutes ces émotions que sa famille l’oblige à réprimer : la sensation constante d’étouffer, son besoin irrépressible de s’émanciper, toutes ces choses qu’elle n’arrive pas à articuler… il lui suffit de laisser le piano les crier pour elle.

01 —Seola a grandi dans un environnement très strict.  02 — Elle ne s’est jamais réellement rebellée jusqu’à ce qu’on la fiance contre son gré. 03 — Ce n’est pas la première fois que sa famille de s’ingère dans sa privée : lorsqu’elle a eu 16 ans, ses parents l’ont obligé à rompre avec un garçon qui n’était pas issu du même milieu qu’eux. 04 — Seola peut renoncer à une relation, mais elle trouve intolérable qu’on lui en impose une – quitte à être misérable, autant l’être en paix. 05 — Son plan est donc de rompre cet engagement que l’on a pris sans la consulter. Pour ce faire, elle a décidé d'engager un faux petit-ami.

contrat de logement
envie de vivre en location: non. à l'olympus complex depuis: seola vit encore chez ses parents. level de sociabilité: 50%. quel type de voisin êtes-vous:réservé et discret. êtes-vous riche ou dans la normale: riche. vous engagez-vous à respecter les règles de l'o.c: oui?  
bluesberrybear | feat. kim hyunjin [LOONA]
je suis tombée amoureuse du scénario, donc me voilà... en plus, le forum a l'air trop doux. j'ai hâte d'être parmi vous.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 16/12/2018
— courriers : 6
— pseudo : bluesberry
— avatar : kim hyunjin - solsken -
— billets : 17
— âge : 18 printemps à peine éclos

Re: park seola ♫ killing me softly    Lun 24 Déc - 19:10
citer éditer supprimer
sound of silence
chapitre 1: bittersweet symphony
L’existence de Seola est une partition bien réglée. Chaque matin, le réveil sonne à sept heures. Dès que la jeune femme a avalé son petit-déjeuner, un chauffeur passe la chercher pour qu’elle arrive dans les temps au lycée. Là, au milieu de tous ces fils et de toutes ces filles bien nés, elle fait semblant d’écouter. Le cours d’économie approfondie qu’elle prend distraitement en note et les débats sur le dernier sac Chanel qui enflamment ses camarades de classe se mêlent en un bruit de fond confus. Elle hoche machinalement la tête, mais la seule chose que guette son oreille, c’est le tic-tac de l’horloge et la sonnerie qui doit venir la délivrer. Lorsque celle-ci retentit enfin, Seola se retient pour ne pas se lever d’un bond et partir en courant. Un tel empressement ne siérait guère à une demoiselle de son rang. C’est toutefois d’un pas rapide qu’elle quitte la salle de classe et rejoint les studios de musique. Une fois la porte de ceux-ci passée, elle peut enfin souffler. Il n’y a qu’ici que cet endroit qui lui procure un peu de paix. Personne n’est là pour lui dire de davantage sourire et de mieux se tenir. Loin des critiques acerbes de sa mère et des remarques désobligeantes de son père, la voilà qui profite du silence ouaté avant de laisser le bout de son index effleurer le clavier. Elle ne se met à jouer que lorsqu’elle l’a décidé. Car, quand il est question de piano, c’est elle qui donne le rythme et bat la mesure. C’est bien là son seul moment de liberté. En effet, il ne s’agit là que d’une pause dans son quotidien surchargé, que d’un soupir avant une portée de croches haletante, toujours plus difficile à exécuter – cours particuliers pour exceller dans toutes les matières, leçons de savoir-vivre auxquels elle doit son port altier, repas mondains durant lesquels ses parents ne se lassent pas de l’exhiber… à minuit passé, lorsqu’on l’autorise enfin à aller se coucher, Seola n’a même plus la force de rêver.

Même fatigués, les doigts de la jeune femme sautent habilement de touches en touches. Ils ne se trompent presque jamais. Mais à la moindre fausse note, ils sont sanctionnés. Seola se souvient de tous les coups de baguette qu’on lui a assénés ; ceux-ci ont laissé des marques sur ses poignets. Les manches longues de ses cardigans parviennent presque à toutes les cacher. Puis le temps finira sans doute par les effacer. Il y a toutefois une trace de brûlure qui ne partira pas. Ce jour-là, quand son père a voulu la corriger, il était plus en colère que jamais. Aujourd’hui encore, Seola entend sa voix tonner, l’accusant de les avoir tous déshonorés. Il n’y avait eu que quelques sourires complices, un dizaine de messages échangés et un rendez-vous chez le disquaire d’à-côté. C’était un étudiant en musicologie qui, l’espace de quelques cours, avait remplacé sa professeur habituelle au conservatoire. Il était brillant, drôle et charismatique. Il ne jurait que par le jazz, les vieux disques qui craquaient et les bandes magnétiques. La jeune fille ne savait pas si elle l’aimait, mais quand elle était à ses côtés, il lui semblait que le temps s’accélérait. A posteriori, elle se dit que ce n’était sans doute pas qu’une impression. Tout est réellement allé très vite : dès que ses parents ont appris que leur précieuse progéniture avait laissé un musicien désargenté espérer, ils sont immédiatement intervenus : le portable de la jeune fille a été confisqué et son malheureux prétendant, expédié à l’étranger. Pas à un instant, Seola n’a protesté. Les choses auraient pu encore plus mal tourner : dans un premier temps, on songe en effet à lui interdire le piano. Cet instrument lui permet certes de briller en société, mais c’est aussi partiellement à cause de lui qu’elle s’est rapprochée d’un homme qu’elle n’aurait jamais dû côtoyer. Il est donc sans doute temps de lui retirer cette dernière échappatoire afin qu’il ne lui soit plus possible de se soustraire aux volontés qu’on souhaite lui imposer. Pendant des jours, Seola doit supplier. Ce n’est qu’après de longues tractations que ses parents et elle concluent un marché : elle pourra continuer la musique si, en contrepartie, elle accepte enfin de rencontrer des personnes qui serviront davantage leurs intérêts. Le jour où elle trouvera quelqu’un qui voudra bien l’épouser, elle ne devra bien évidemment se ranger et arrêter pour se consacrer entièrement à la fondation d’un foyer.

Seola se dit que cela n’est pas prêt d’arriver. Aussi, docilement et sans broncher, elle se rend à tous les rendez-vous arrangés que l’on fixe pour elle. C’est ainsi qu’en un an, la plupart des neveux de banquier et des fils de médecin que la ville compte en son sein lui sont présentés. Tous louent son maintien parfait et ses manières impeccables ; mais aucun ne demande à la revoir. Peut-être remarquent-ils que son rire discret sonne comme un chant triste et désespéré, peut-être devinent-ils toutes les larmes silencieuses qu’elle a versées. Bien plus probablement, ils ne veulent pas d’une fille qui ne les écoute qu’à moitié, trop occupée à réviser dans sa tête les différents mouvements de telle ou telle sonate qu’elle est en train d’apprendre à jouer. Dans tous les cas, Seola ne se formalise pas de ces échecs. Elle est bien consciente que le jour où elle rencontrera davantage, le glas retentira, et le peu de liberté qu’on a bien voulu lui laisser disparaîtra. Voilà des mois que sa mère commence ses phrases de la même manière : « Quand tu seras mariée… ». Quand tu seras mariée, tu ne pourras plus te permettre d’autant rêvasser. Quand tu seras mariée, tu auras d’autres choses à penser. Quand tu seras mariée, tu arrêteras de nous casser les oreilles avec ton clavier… La jeune pianiste préfère augmenter le volume de son MP3 et demeurer sourde à ces menaces à peine voilées. Elle prend tellement l’habitude de les ignorer que le jour où ses parents lui annoncent qu’ils ont enfin trouvé le fiancé parfait, elle doit leur faire répéter. Son visage blêmit, sa gorge se serre. Elle a l’impression d’étouffer. Pour la première fois de sa vie, elle éprouve le besoin de se débattre et de hurler.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t647-sentimental#14155 http://last-night-story.forumactif.com/t712-moon-taeho http://last-night-story.forumactif.com/t713-moon-taeho http://last-night-story.forumactif.com/t736-053-5809-moon-taeho#15886 http://last-night-story.forumactif.com/t701-mtaeho
— emménagement le : 14/06/2018
— courriers : 948
— pseudo : wildblumen
— avatar : yook sungjae (kane.) ; signa (astra)
— billets : 185
— autres comptes : im bora, bak sejun
sailor venus

Re: park seola ♫ killing me softly    Lun 24 Déc - 19:16
citer éditer supprimer


dsl j'ai pas de respect pour @nam kitae

_________________

◈ ◈ ◈ ton odeur sur ma peau m'apparait comme une évidence ; elle me sied si bien qu'il ne peut en être autrement.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1868-kim-haru-moon-child http://last-night-story.forumactif.com/t1872-kim-haru-les-plantes-vertes http://last-night-story.forumactif.com/t1873-kim-haru-photosynthese http://last-night-story.forumactif.com/t1874-053-1406-kim-haru http://last-night-story.forumactif.com/t1875-harubloom
— emménagement le : 18/12/2018
— courriers : 51
— pseudo : lostwood
— avatar : song yuqi + acrylic moon
— billets : 74
— âge : 18 ans
— occupation : étudiante au lycée
— côté cœur : meh, le vide
— résidence : appolon, bâtiment a
— appartement n° : étage 2, apt. 255

Re: park seola ♫ killing me softly    Lun 24 Déc - 19:55
citer éditer supprimer
bienvenuuue! bon choix de scénario j'ai flanché pour celui-là aussi, mais finalement je me suis retournée vers un pré-lien de kitae, aussi! je viendrai certainement pour un lien~
bref, bienvenue!

_________________
dans la lune
©crack in time
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1392-selfish-prayers http://last-night-story.forumactif.com/t1407-__-the-hills-kitae http://last-night-story.forumactif.com/t1406-nam-kitae
— emménagement le : 15/09/2018
— courriers : 167
— pseudo : SOLSKEN en route vers l'hétérosexualité
— avatar : hwang emperor (@self)
— billets : 146
— autres comptes : ahn siyang + shim eojin + im namgi + kuan mei ♡
— âge : dix-neuf ans, [ jeunesse dévorante ]
— occupation : travaille dans une salle de boxe, la richesse à laquelle il n'a plus goûtée depuis le scandale ayant touché sa famille.
— côté cœur : enchaîne les conquêtes mais joue le petit-ami d'une riche demoiselle. fille trop pure sur laquelle ses yeux veulent s'attarder, il ne veut que la tester.
— résidence : artémisia
— appartement n° : T340 ;

Re: park seola ♫ killing me softly    Lun 24 Déc - 21:40
citer éditer supprimer
@Moon Taeho a écrit:


dsl j'ai pas de respect pour @nam kitae

JE VOIS ÇA .

ptdr bon j'edit pcq je suis sur portable mais
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1556-let-s-livin-it-u-p http://last-night-story.forumactif.com/t1566-we-go-up-zhifeng http://last-night-story.forumactif.com/t1565-chen-zhifeng http://last-night-story.forumactif.com/t1749-053-2813-chen-zhifeng http://last-night-story.forumactif.com/t1733-fengzhi
— emménagement le : 29/09/2018
— courriers : 81
— pseudo : loreleii.
— avatar : jisung (dreamy) + pandora.a
— billets : 46
— autres comptes : hiro (bobby) ; chul hei (minhyuk) ; yuna (choerry) ; huifan (the8)
— âge : dix-sept ans et ça s'croit grand.
— occupation : lycéen rêveur, le sport pour avenir, il volera haut c'est clair.
— côté cœur : cœur désarmé face aux charmes d'un certain garçon.
— résidence : un penthouse à gangnam, chez son meilleur ami.

Re: park seola ♫ killing me softly    Lun 24 Déc - 22:51
citer éditer supprimer
hyunjiiin mon bb
bienvenue parmi nouus
ce scéna puis ta fiche, seola est une douceur
amuse-toi bien !!

_________________

Yeah I know, you looked so far away but in the end it’s so clear.

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t82-orage-exotique http://last-night-story.forumactif.com/t151-im-bora-orage-exotique http://last-night-story.forumactif.com/t238-im-bora http://last-night-story.forumactif.com/t153-053-3028-im-bora En ligne
— emménagement le : 24/04/2018
— courriers : 4106
— pseudo : wildblumen
— avatar : krystal -- marin.
— billets : 882
sailor venus

Re: park seola ♫ killing me softly    Mar 25 Déc - 21:19
citer éditer supprimer
je repasse quand même sur ta fiche pour te souhaiter un giga bienvenue
déjà ce choix de pv, je ne peux qu'applaudir les pvs de clem sont toujours trop bien de toute manière
et puis ta plume + ton perso sont vraiment trop doux pour mon petit coeur je suis
bref, hâte de vous lire
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 16/12/2018
— courriers : 6
— pseudo : bluesberry
— avatar : kim hyunjin - solsken -
— billets : 17
— âge : 18 printemps à peine éclos

Re: park seola ♫ killing me softly    Jeu 27 Déc - 14:42
citer éditer supprimer
@Nam Kitae > Ahahaha, de toutes façons, t'es le premier dans mon petit coeur TT____TT

@Im Bora > mooooh , même si t'as grillé la priorité à kitae, ton accueil est trop mignon ; j'avoue que j'ai trouvé la perle rare avec ce pv ; j'espère être à la hauteur

@Kim Haru > toi, je trouve que t'as trop bon goût (l'hésitation entre le p:love: v et le praline, puis yuqi **) ^.^ j'espère que tu m'en veux pas trop de m'être jetée le pv dès qu'il a été posté, je pouvais pas résister - mais oui, il nous faut carrément un lien <3 je viendrai t'embêter

@Chen Zhifeng > merci pour ton accueil qui est tout doux lui aussi
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1392-selfish-prayers http://last-night-story.forumactif.com/t1407-__-the-hills-kitae http://last-night-story.forumactif.com/t1406-nam-kitae
— emménagement le : 15/09/2018
— courriers : 167
— pseudo : SOLSKEN en route vers l'hétérosexualité
— avatar : hwang emperor (@self)
— billets : 146
— autres comptes : ahn siyang + shim eojin + im namgi + kuan mei ♡
— âge : dix-neuf ans, [ jeunesse dévorante ]
— occupation : travaille dans une salle de boxe, la richesse à laquelle il n'a plus goûtée depuis le scandale ayant touché sa famille.
— côté cœur : enchaîne les conquêtes mais joue le petit-ami d'une riche demoiselle. fille trop pure sur laquelle ses yeux veulent s'attarder, il ne veut que la tester.
— résidence : artémisia
— appartement n° : T340 ;

Re: park seola ♫ killing me softly    Jeu 27 Déc - 15:44
citer éditer supprimer
@Park Seola a écrit:
@Nam Kitae > Ahahaha, de toutes façons, t'es le premier dans mon petit coeur TT____TT

ALORS LA .
bon inutile de le redire mais je vais quand même le faire
JE SUIS TROP CONTENTE QUE TU TENTES SEOLA
ET J'ADORE CE QUE TU AS ECRIT ??
les petits trucs que tu as rajoutés et tout le reste

++ tu as gardé hyunjin la princesse,
je suis in love


++ j'ai fait ça parce que whipped
(bon j'en ai d'autres mais voilà )

mon edit est nulle mais faite avec le cœur comme toujours

vraiment bienvenue



tout est parfait


bienvenue à séoul
bravo pour ta validation, tu es désormais un séoulite !
maintenant que tu es validé-e, tu peux désormais aller poster ta fiche de liens, ainsi que ton activité rp !
si tu le désires, tu peux créer un/des scénario(s) et/ou des préliens !
si ton personnage travaille, file le recenser dans le registre des métiers !
tu peux passer faire toutes tes demandes en tant que membre dans cette partie !
ton téléphone ainsi que les réseaux sociaux prennent une place dans nos vies, alors pense à aller créer ton téléphone dés que tu peux, plusieurs applications sont disponibles, comme instagram, snapchat, twitter et même youtube !
si tu as besoin de te défouler, la chatbox, le flood et les jeux sont à ta disposition !
et le plus important, tu as maintenant la possibilité de rp ! si tu galères à trouver un/des partenaire(s), n'hésitez pas à passer dans ce sujet pour te faciliter la tâche!
l'équipe de last night story te souhaite une excellente aventure parmi nous, plein de love sur tes petites fesses
Contenu sponsorisé


Re: park seola ♫ killing me softly   
citer éditer supprimer
 
park seola ♫ killing me softly
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KILLING THEM SOFTLY
» (greta) killing me softly
» Killing Dissent /Sou Duvalier.
» Breakfast in Central Park ◊ Meira Jenniekins
» Linkin Park : Live In Texas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: proceed to the contract :: 04. présentations :: les séoulites-
Sauter vers: