bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 love bites ((shina))

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 22/10/2018
— courriers : 34
— pseudo : rainy, chaotic.evil
— avatar : kim jungwoo (nct).
— billets : 200
— autres comptes : park noah (lee mark) & na jihyuk (jhope).
— âge : vingt-quatre belles années de vie et encore plusieurs à venir.
— occupation : chef cuisinier, le rêve qui se poursuit même en dehors du lit.
— côté cœur : idéalisation d'une vie trop parfaite, portrait tiré à quatre épingles. viser si haut pour dresser des attentes inatteignables pour le commun des mortels jusqu'à mettre la main sur celui qui n’a rien de banal. ton cœur a déjà choisi pour toi.
— résidence : aphrodite.
— appartement n° : F424.
orteil de bora

love bites ((shina))    Mar 20 Nov - 0:40
citer éditer supprimer



guess i should have seen it coming
caught me by surprise
i wasn't looking where i was going
i fell into your eyes

Visage paisible, endormi contre l’un des oreillers qui peuplent le lit trop grand pour une âme solitaire. Tu quittes pour le travail sans le réveiller, ne laissant derrière qu’une cafetière pleine dans la cuisine et un post-it à la couleur criarde sur ta table de chevet sur lequel sont griffonné tes excuses. C’est plus aisé de procéder de cette façon, doutant de ta volonté, de ta seule et unique passion pour ton boulot qui aurait pu ne pas être suffisante pour te convaincre de lui fausser compagnie s’il avait fallu que tu croises son regard. Faiblesse trop évidente, volontés minces devant son sourire. Tu te connais assez bien pour admettre qu’il ne faut pas que tu te mettre à nourrir des attentes à son égard, que tu caresses des espoirs vains entre vous deux. La nourriture pour seule amante stable, tu ne peux rien contre ton cœur qui s’emporte en voyant son nom s’afficher sur l’écran de ton téléphone lorsque tu t’octroies une pause au restaurant. Réclamation évidente, mot pour mot. Tu lui dois un repas – en tête-à-tête que ton esprit s’imagine tout de suite. Yeux rivés vers l’écran, les pouces dansent un instant sans savoir quoi répondre. Tu analyses, calcules, avant de te rendre compte que tu as déjà répondu dans la hâte. Désir de le revoir dès que possible, invitation posée le soir-même et la compréhension que tu n’es pas prêt. Frigo vide, manque d’idées pour le recevoir. Envie de séduire et réputation qui s’emmêlent, tu passes le reste de ta journée à demi dans ta tête – au plus grand plaisir de tes collègues qui respirent pendant quelques heures jusqu’à ce que tu quittes sans chercher à rester plus longtemps. Bris des habitudes, déjà. Ça te fait mal d’admettre le pouvoir qu’il a sur toi sans même le savoir.

Tu trouves des options, achetant le nécessaire en chemin avec la nervosité au bout des doigts en sachant que tu ne connais que très peu ses goûts. Si peu d’informations pour une personne qui fait chavirer ton organe émotionnel vers le chaos. Les précautions sont prises pour avoir le territoire à toi seul, colocataire soudoyé pour vider la place jusqu’au lendemain parce que tu comptes bien manger autre chose que ce qui sera servi dans une assiette. Peu de temps pour mener les préparations à bien, tu débutes néanmoins par une douche pour chasser les odeurs de cuisine de ta peau avant de passer dans la tienne où tu as carte blanche pour la soirée. Tu ne veux pas trop en faire, ne pas tomber dans l’excessif qui pourrait effrayer plutôt que conquérir, choix sécuritaires entre entrée et plat principal. Gain de confiance pendant cinq minutes, juste le temps d’armer le comptoir du nécessaire de cuisine pour entendre la sonnette retentir et figer sur place. Tu n’avais pas prévu avoir un public pendant que tu manies le couteau, mais le choix n’est plus entre tes doigts.


avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t646-midnight-sun http://last-night-story.forumactif.com/t682-ashina-chiaki-stars-in-his-veins http://last-night-story.forumactif.com/t678-ashina-chiaki http://last-night-story.forumactif.com/t679-053-0120-ashina-chiaki http://last-night-story.forumactif.com/t683-shinyshina
— emménagement le : 14/06/2018
— courriers : 563
— pseudo : heimao
— avatar : nakamoto yuta - heresy bb uwu
— billets : 20
— autres comptes : han baozi (komatsu nana) & hae ilhoon (lee jihoon) & im daw (chae hyungwon) & huang xiao lu (zhong chenle)
— âge : 24 ans et l'air immortel. 24 ans et l'arrogance des dieux d'être intemporel.
— occupation : mannequin international, modèle photo, son visage comme une définition. ulzzang et l'impression de vivre à travers des messages d'amour. étoile qui se veut brillante, qui se veut soleil.
— résidence : aphrodite - 5ème étage
— appartement n° : f537
le plus sexy

Re: love bites ((shina))    Ven 23 Nov - 19:34
citer éditer supprimer



guess i should have seen it coming
caught me by surprise
i wasn't looking where i was going
i fell into your eyes

D’une nuit aux effluves sensuelles, il n’en reste pas grand chose au matin. Solitude comme seule compagne dans les draps c’est difficilement qu’il se réveille au bruit de son téléphone, vibreur étouffé par le tissu. Solitude et les draps froids c’est le corps alangui qu’il se réveille, douleur légère au niveau des hanches, rien qui ne soit une nouveauté. Si ce n’est ce post-it laissé sur l’oreiller d’à côté. Ses doigts qui parcourent les mots et il se prend à sourire Shina. Il se prend à espérer la prochaine rencontre. Maître d’un appartement qui n’est pas le sien, vide de ses occupants il se permet une douche, emprunte des vêtements à Haewan avant de s’envoler, plus qu’en retard pour son rendez-vous avec son manager. C’était la fin de la saison. Fashion weeks enchainées avec un brio sans conteste et le bilan qui se fait, latte devant son nez, brunch en guise de déjeuner et les remarques de l’homme en face qui lui font hausser les épaules. Pas la première fois, pas la dernière fois qu’il s’échappe au bras d’un amant, ou une amante, de passage. Le mot qui dérange pourtant. Retrouvailles. Pas si de passage que ça. Pas si éphémère que ça. Sirènes d’alarme qu’il entend à peine tandis qu’il envoie un sms, assurance qu’il lui doit un dîner Haewan, pour l’avoir laissé seul dès l’aurore. Rendez-vous pris pour le soir, son sourire se fait moins taquin, plus sérieux tandis qu’il étudie ses prochains contrat, saison automne/hiver qui s’annonce rempli, son book qui continue de se remplir même s’il fêtera bientôt un quart de siècle qu’il affiche à peine. Maturité de la vingtaine embrassée avec grâce, il garde pourtant l’innocence tendre qui fait qu’il accroche les caméras. Agenda rempli pour la semaine, il s’échappe finalement, baiser laissé sur la joue de l’homme malgré ses menaces. Passage à son appartement le temps de se changer, tenue réfléchie comme toujours, le confort privilégié d’un jean qui tombe sur ses hanches, chemise cintrée, cheveux ébouriffé, l’absence de maquillage n’est pas un tort vu sa routine. Dernier regard dans le miroir et il descend d’un étage. Encore étonné de savoir qu’Haewan vit en dessous de chez lui, l’impression vraiment que le destin se moquait allégrement d’eux, de lui. Doigts sur la sonnette c’est un sourire aux éclats stellaires qui fleurit sur ses lèvres à la vue du chef. « Hey. » Hésitation légère, juste un instant, et voilà qu’il fond sur ses lèvres, baiser appuyé. « I'm not too late I hope ? »



_________________
& i wanted it, i wanted it bad but there were so many red flags ; now another one bites the dust. yeah, let's be clear, i'll trust no one — sia
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 22/10/2018
— courriers : 34
— pseudo : rainy, chaotic.evil
— avatar : kim jungwoo (nct).
— billets : 200
— autres comptes : park noah (lee mark) & na jihyuk (jhope).
— âge : vingt-quatre belles années de vie et encore plusieurs à venir.
— occupation : chef cuisinier, le rêve qui se poursuit même en dehors du lit.
— côté cœur : idéalisation d'une vie trop parfaite, portrait tiré à quatre épingles. viser si haut pour dresser des attentes inatteignables pour le commun des mortels jusqu'à mettre la main sur celui qui n’a rien de banal. ton cœur a déjà choisi pour toi.
— résidence : aphrodite.
— appartement n° : F424.
orteil de bora

Re: love bites ((shina))    Lun 26 Nov - 1:23
citer éditer supprimer



guess i should have seen it coming
caught me by surprise
i wasn't looking where i was going
i fell into your eyes

Planification méticuleuse bousillée par la réalisation qu’il est déjà devant ta porte, patientant pour toi de cesser le jeu de l’être effrayé. Doigts essuyés en vitesse sur une serviette par réflexe, ceux-ci s’activent pour ajuster inutilement les vêtements tout en progressant vers l’entrée et accueillir adéquatement ton invité. Sourire rayonnant contagieux qui s’étend à ton visage, cœur bercé par une douce chaleur familière emmenée par sa plus simple présence. Mince question de seconde avant la proximité, lèvres sur les tiennes et c’est presque trop aisé, trop naturel. On en oublie la réalité que des années séparaient votre dernière rencontre avant la veille, doigts posés contre sa taille en lui rendant la salutation. « Not at all. » Stress initial envolé pour rendre la place à cette confiance pure, tu l’invites à entrer chez toi une deuxième fois dans les vingt-quatre dernières heures. « You’re even a bit early, but I understand you wanted to avoid traffic between our floors so you had to leave your place earlier. » La vie s’est bien marré de vous en vous positionnant si près sans ne jamais vous laisser croiser chemin depuis tout ce temps, alors tu te permets d’en rire à ton tour de cette ironie. « I still can’t believe we could have ended up being roommates. » À choisir, tu préfères cette version dans laquelle tu as pu prendre tes aises au niveau de ton emploi avant de drastiquement t’abandonner aux palpitations cardiaques qui cherchent à contrôler tes moindres gestes du moment. Un peu irréaliste, situation quelques fois rêvée sans jamais croire en sa possibilité. Pourtant, il est encore là dans une preuve que tout ça n’est pas que le fruit d’une imagination vive pendant les heures de sommeil. Tu te sens presque niais, un peu, manque d’habitude de vous retrouver ainsi face à face dans une scène qui n’a rien de ces belles histoires de voyages, de ces courts échanges murmurés au creux de l’oreille pour séduire dans une ambiance plus que souvent tamisée. Chez toi, il n’y a que la vive lumière blanche sans caractère romantique qui rend tout de même justice à la divine beauté de ton invité. « Champagne or wine ? » Réponse déjà connue, du moins tu crois en avoir une bonne idée, mais ça ne t’empêche pas de lui offrir le choix tout en le menant vers la cuisine où t’attend la préparation du repas. Au moins, la présence de tabourets permet de tenir compagnie de plus près sans que tu ne culpabilises d’être coincé dans ton élément. « I didn’t even have time to start cooking. Guess you’ll be my public. »


avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t646-midnight-sun http://last-night-story.forumactif.com/t682-ashina-chiaki-stars-in-his-veins http://last-night-story.forumactif.com/t678-ashina-chiaki http://last-night-story.forumactif.com/t679-053-0120-ashina-chiaki http://last-night-story.forumactif.com/t683-shinyshina
— emménagement le : 14/06/2018
— courriers : 563
— pseudo : heimao
— avatar : nakamoto yuta - heresy bb uwu
— billets : 20
— autres comptes : han baozi (komatsu nana) & hae ilhoon (lee jihoon) & im daw (chae hyungwon) & huang xiao lu (zhong chenle)
— âge : 24 ans et l'air immortel. 24 ans et l'arrogance des dieux d'être intemporel.
— occupation : mannequin international, modèle photo, son visage comme une définition. ulzzang et l'impression de vivre à travers des messages d'amour. étoile qui se veut brillante, qui se veut soleil.
— résidence : aphrodite - 5ème étage
— appartement n° : f537
le plus sexy

Re: love bites ((shina))    Sam 1 Déc - 16:47
citer éditer supprimer



guess i should have seen it coming
caught me by surprise
i wasn't looking where i was going
i fell into your eyes

Il n’avait pas hésité en sonnant Shina. Plus avant de l’embrasser. Des échos de conversations d’un autre temps. Barcelone, la terrasse d’un café, pas de promesse, juste des rires. L’assurance de trouver quelqu’un avec qui partager son lit, le besoin de vivre libre. Les mots de Shina aussi. Aromantisme proclamé, et Haewan qui avait dit que c’était du gâchis pour le monde. En riant. Simplicité déconcertante, ce n’était pas comme si l’un d’eux cherchait l’amour dans les bras de conquêtes au visage rendu flou par l’alcool. Pas comme si Shina n’était pas assez clair sur sa soi-disant condition. Aromantisme clamé pourtant le cœur capable de battre au nom de l’amour, celui-ci juste muselé. Pour ne pas souffrir. Hésitation à l’embrasser. Hésitation face à ce battement de cœur trop rapide organe palpitant un peu traitre. Mais la tentation est douce. Et Shina avait posé ses lèvres contre celles d’Haewan. Appréciant le contact. Le naturel. Appréciant ces doigts là, à sa taille comme une évidence qu’il dénie. Suivant le garçon chez lui, c’est contentieux qu’il laisse ses chaussures à l’entrée, un rire quand à sa remarque. « You don’t know the crowd it can have in the elevator. » Haussement d’épaules, il était juste parti en étant prêt. Seulement un étage qui les séparait, conscient de ce destin qui se montrait joueur, et pas le meilleur. « We could have, yeah. I’m not here since long ? seven or so months … Before I had an appartment in Jamsil. It was just annoying to pay so much even when i was not here. » Téléphone laissé, abandonné, sur la table du salon, geste évident qu’Haewan a toute son attention, il espère que son manageur aura fait passer le mot qu’il n’est pas forcément disponible pour le moment. Question qui le prend au dépourvu, la réponse pourtant évidente. « Wine. You don’t want me drunk this soon. » Non pas qu’il ne tient pas l’alcool. Dans son milieu il faut savoir tenir un minimum. Mais le champagne c’est le genre d’alcool qui lui monte à la tête. Rappel aussi à ces cocktails qu’il enchainaient aussi, faisant semblant d’être niais et stupide au possible. « I really can watch ? You sure I won’t bother you staying in your kitchen ? » Intérêt non feint, la curiosité qui gagne à l’idée de pouvoir regarder le chef étoilé cuisiner. « What are we having tonight ? Can I help ? »





_________________
& i wanted it, i wanted it bad but there were so many red flags ; now another one bites the dust. yeah, let's be clear, i'll trust no one — sia
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 22/10/2018
— courriers : 34
— pseudo : rainy, chaotic.evil
— avatar : kim jungwoo (nct).
— billets : 200
— autres comptes : park noah (lee mark) & na jihyuk (jhope).
— âge : vingt-quatre belles années de vie et encore plusieurs à venir.
— occupation : chef cuisinier, le rêve qui se poursuit même en dehors du lit.
— côté cœur : idéalisation d'une vie trop parfaite, portrait tiré à quatre épingles. viser si haut pour dresser des attentes inatteignables pour le commun des mortels jusqu'à mettre la main sur celui qui n’a rien de banal. ton cœur a déjà choisi pour toi.
— résidence : aphrodite.
— appartement n° : F424.
orteil de bora

Re: love bites ((shina))    Sam 1 Déc - 21:41
citer éditer supprimer



guess i should have seen it coming
caught me by surprise
i wasn't looking where i was going
i fell into your eyes

Souffle court, fébrilité au bout des doigts. Échange affectif qui t’y fait croire un peu plus, naïveté en dépit des propos prononcés au cœur de ses rencontres à l’autre bout du monde. Des idées de différence, importance supérieure simplement parce que c’est toi. Convictions secrètes, détermination étrange qui anime ton intérêt enflammé pour une personne inaccessible. Rire facilité qui s’exprime même lorsqu’il n’y a rien de concrètement amusant, la simple envie de plaire qui s’étale dans un désir tout aussi viscérale de se faire intéressant. Mention spéciale à ce simple espace qui sépare vos deux lieux de résidence, à cette possibilité qui vous auriez pu terminer à vivre ensemble par un drôle de hasard qui révèle depuis combien de temps le mannequin se promène dans l’édifice. « Oh, really ? I’ve been living here for the past two years after moving out of Jeju. » À la fois une explication rapide quant au fait que tu lui as déjà mentionné à travers vos conversations éphémères ton endroit natal qui n’est aucunement la grande capitale. Hôte respectable, tu exposes deux choix d’apéritif en prenant direction de la cuisine et c’est le vin qui remporte la décision finale. Honnêtement, tu n’as rien d’un grand connaisseur sur le sujet – ce n’est pas ton domaine, après tout. Tu sais surtout à qui poser les bonnes questions pour obtenir les meilleurs conseils, dégotant l’une des bouteilles prévues à cet effet. « To be honest, you’re right. And I also like you when you're sober-ish. » Mains sur les coupes qui se remplissent, tu ne veux pas nier aimer prendre quelques verres en sa compagnie, mais tu sais tout autant apprécier celle d’autrui sans que le jugement ne soit affecté par un taux d’alcool. Tu glisses l’une des coupes vers lui de l’autre côté de ce précieux îlot trônant au milieu de la cuisine pour ton plus grand bonheur réclamant suffisamment d’espace pour travailler confortablement. « Sure. I’m not really used to being watched, but you definitely won’t bother me. » Aisance qui vient avec ton sujet fétiche, un vent nerveux traverse le moindre de tes nerfs en entendant la question de Shina. Tu sais que ça part d’une bonne volonté, que les gens ne sont jamais mal intentionnés quand ils proposent de te filer un coup de main, désireux de se rendre utile, mais toi ça te fil froid dans le dos d’imaginer qui que ce soit mettre un pied dans ta cuisine pour se mettre entre tes pattes. « Nothing too fancy. » Réponse à la première partie de sa curiosité, une première gorgée de ton vin est avalée pour justifier le délai pendant que tu observes ton plan de travail. Il y a peu d’éléments que tu veuilles déléguer, ne voulant pas négliger un aspect du repas, mais il existe quelques parties que personne ne peut rater selon ton jugement. « You can slice the bread ? » S’accordant à ta proposition, tu lui tends également une planche en bois et le couteau correspondant à l’action attendue, espérant que ce soit assez pour l’occuper pendant que tu t’attaques au reste de tes préparations. « But if you just wanted to be polite, I don’t mind doing everything. » Le sourire effacé pendant un instant revient pendre à ton visage, manifestation évidente que tu lui offres une porte de sortie s’il préfère se concentrer sur son vin en te regardant travailler – l’option qui t’est favorable, mais tu cherches principalement à te faire aimable en refoulant la partie plus agressive de ta personnalité lorsque la situation concerne ton dada.


avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t646-midnight-sun http://last-night-story.forumactif.com/t682-ashina-chiaki-stars-in-his-veins http://last-night-story.forumactif.com/t678-ashina-chiaki http://last-night-story.forumactif.com/t679-053-0120-ashina-chiaki http://last-night-story.forumactif.com/t683-shinyshina
— emménagement le : 14/06/2018
— courriers : 563
— pseudo : heimao
— avatar : nakamoto yuta - heresy bb uwu
— billets : 20
— autres comptes : han baozi (komatsu nana) & hae ilhoon (lee jihoon) & im daw (chae hyungwon) & huang xiao lu (zhong chenle)
— âge : 24 ans et l'air immortel. 24 ans et l'arrogance des dieux d'être intemporel.
— occupation : mannequin international, modèle photo, son visage comme une définition. ulzzang et l'impression de vivre à travers des messages d'amour. étoile qui se veut brillante, qui se veut soleil.
— résidence : aphrodite - 5ème étage
— appartement n° : f537
le plus sexy

Re: love bites ((shina))    Jeu 6 Déc - 20:28
citer éditer supprimer



guess i should have seen it coming
caught me by surprise
i wasn't looking where i was going
i fell into your eyes

Le destin qui se moque d’eux. Vraiment. Karma joueur, voilà qu’ils sont tout deux dans la même ville depuis deux ans sans qu’ils ne se croisent, laissant l’autre comme un souvenir à chérir plus que comme une entité du présent. Deux ans. C’est long deux ans. Assez pour en oublier des traits. Assez pour mieux les redécouvrir. La nuit dernière. Des premiers émois rapides, aux baisers langoureux, leurs corps comme les deux pièces d’un même puzzle. Bien être aux côtés de quelqu’un auquel il se refuse à penser, Shina déjà objet du destin, marionnette entre les mains des hautes instances. Le sujet change. La question du vin balayée, le fait qu’on le préfère sobre également. Il ne reste de tout ça, qu’un sourire légèrement gêné et au final un peu de rose sur ses joues. Signe qu’il apprécie la chose, le compliment, le fait de ne pas juste être quelqu’un qu’on apprécie bourré et sans doute sans toutes ses capacités. Le sujet change de sa faute sans doute, et voilà qu’il s’intéresse Shina. Espère ne pas déranger tandis qu’il attrape son verre à pied pour le faire tinter avec celui d’Haewan. Première gorgée avaler avant qu’il ne propose son aide. La volonté de bien faire. De connaître un peu le monde dans lequel il évolue Haewan. Conscient de ne pas être un grand cuisinier. Pas mauvais pour autant, il se débrouille en soit, mais partisan des plats rapides à faire et des ramen forcément. Pas comme s’il avait le temps. Mais voilà pourtant qu’il s’arrête dans sa réflexion son regard sur la baguette et le couteau qui lui paraît bien grand. Fierté un peu attaquée tout de même à sa dernière remarque. « Nah, I can do it I swear. Let me help you. » Gorgée de vin prise pour se donner du courage, couteau en main et voilà qu’il a l’air concentré Shina. Sa langue qui sort de ses lèvres pincés tandis qu’il s’attèle à ne pas massacrer le pain, les morceaux qu’il espère tous de la même taille, sans doute bien lent pour le rythme de travail d’Haewan. Sans aucun doute. « So you have a restaurant in Seoul right ? » Souvenir des morceaux de discussion sur l’oreiller dans ces instants de calme qui ne durent jamais. « You are like giving orders to a team or still cooking ? » Il ne s’y connaît pas dans le domaine, ne connaît que la douceur de l’homme et son côté si vivant, brillant pour l’imaginer en chef tyrannique. Le sait pourtant ferme, aimant qu’on lui obéisse, qu’on l’écoute. « I’m sure I wouldn’t last one day in your kitchen … No one hour. » Haussement d’épaules, il regarde son travail une légère grimace. Ce n’est pas digne d’un grand restaurant mais au moins ça ressemble à quelque chose. « Anything else ? Or you prefer I shut up and sip my wine like the diva I can be ? » Son rire qui résonne agréablement dans la pièce, non pas qu’il se déprécie, il connaît juste sa valeur le mannequin. Et ce n’est pas en cuisine qu’il brille. Il faut bien l’avouer.





_________________
& i wanted it, i wanted it bad but there were so many red flags ; now another one bites the dust. yeah, let's be clear, i'll trust no one — sia
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 22/10/2018
— courriers : 34
— pseudo : rainy, chaotic.evil
— avatar : kim jungwoo (nct).
— billets : 200
— autres comptes : park noah (lee mark) & na jihyuk (jhope).
— âge : vingt-quatre belles années de vie et encore plusieurs à venir.
— occupation : chef cuisinier, le rêve qui se poursuit même en dehors du lit.
— côté cœur : idéalisation d'une vie trop parfaite, portrait tiré à quatre épingles. viser si haut pour dresser des attentes inatteignables pour le commun des mortels jusqu'à mettre la main sur celui qui n’a rien de banal. ton cœur a déjà choisi pour toi.
— résidence : aphrodite.
— appartement n° : F424.
orteil de bora

Re: love bites ((shina))    Dim 9 Déc - 20:49
citer éditer supprimer



guess i should have seen it coming
caught me by surprise
i wasn't looking where i was going
i fell into your eyes

Territoire protégé, tu ne te plais pas à laisser quiconque qui n’a pas prouvé mériter ta confiance mettre un pied dans tes affaires et c’est avec une légère réticence que tu trouves une tâche à lui confier. C’est sans mentir à toi-même que tu souhaites l’espace d’un instant qu’il se dégonfle, décline sa proposition de t’aider. Rêve fou qui ne se réalise pas, pain et couteau terminant en sa possession sous ton œil observateur qui se meurt d’envie de ronchonner juste à la manière de le voir tenir l’outil précieux. Le cuisinier en toi se lamente, mais tu te la fermes pour éviter de devenir trop chiant trop tôt, parfaitement conscient que tu deviens vite désagréable sur le sujet si tu ne prends pas la plus grande des précautions. Plutôt que de te torturer à le regarder s’atteler à sa mission, tu te lances dans tes propres affaires si tu veux assembler les éléments du tartare assez vite pour l’envoyer développer ses saveurs au frais du frigo. Sa question te rappelle à l’ordre, conscient que tu n’es pas obligé de livrer une performance digne de tes heures passées au restaurant et tu te permets de relever la tête de ton bol posé sur glace. « It’s not mine, but eventually I’d like to have my own place. » Toutefois maître de la cuisine, tu aimerais avoir un établissement appartenant à ton nom plutôt que de travailler pour autrui. Les prouesses restent les tiennes et le climat est relativement parfait pour établir tes premiers pas puisque tu n’as pas la moindre idée de comment fonctionne un restaurant sur le plan administratif – une panoplie de détails importants auxquels tu devras réfléchir si tu te lances dans l’aventure. Ce qui te bloque surtout pour l’instant, ce sont les moyens financiers puisque ça n’a rien de gratuit tout ça. « I mostly give out orders, but I’d die before giving up cooking myself. » Monde distant entre l’être que tu es au travail et dans l’univers extérieur, il est préférable que ton invité ne fasse pas connaissance de cette personnalité flamboyante qui sait élever la voix. Préparation terminée de ton côté en ce qui concerne l’entrée, tu envoies au frais avant de passer au plat principal que représente le canard. « Since I don’t want to yell at you, please stay out of any kitchen I may be in. » Déduisant qu’il en a terminé avec le pain, tu le débarrasses du tout pour terminer cette partie un peu plus tard. « But I’m convinced you’d find me terrible if I tried to model, so we’re even. » Reprenant ton rythme de travail de ton côté, tu ne vois rien à lui céder sans sentir une part de toi s’emporter vers la crainte qu’il ruine un élément du repas, donc tu hoches la tête à sa réclamation. « You should know I’m a big fan of doing everything. » Sourire et blague à part, tu préfères qu’il ne fasse rien de spécial pendant que tu termines rapidement ce que tu as à faire. « You can relax and tell me how went your day. » Rôle qui lui convient mieux, celui de tenir compagnie plutôt que de prêter la main à la tâche sans pour autant vouloir sous-entendre que tu puisses valoir mieux que lui. En cuisine, certes, il va de soi que c’est le cas et tu aimes davantage gérer tes affaires puisque tu ignores précisément l’étendue de ses talents culinaires.


Contenu sponsorisé


Re: love bites ((shina))   
citer éditer supprimer
 
love bites ((shina))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halestorm - love bites, but oh so do I.
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: l'olympus complex, banpo :: 08. résidence aphrodite :: derniers étages-
Sauter vers: