bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 mille ans

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 28/10/2018
— courriers : 9
— pseudo : urmom
— avatar : legendary sulli
— billets : 22
— âge : called the twenty-two shots, all gone to wasted years.
— occupation : les rêves enfantins derrière le cristallin sombre, d'art, d'amour et d'eau. fantasme en couleurs d'aquarelle.
— côté cœur : distance qui trouble les coeurs, elle s'époumone d'une relation devenue vestige. (déni)

mille ans    Jeu 1 Nov - 16:02
citer éditer supprimer
Ito Misa
carte d'identité
nom, prénom, surnom
à bout de souffle quand elle chantonne son prénom [misa], du bout des lèvres qui se meuvent en son nom [itō], celui de son père et de sa mère. Elle a aimé son nom, berceau d’une famille aimante. Il n’est plus que le rappel de visages cendrés, ils ne l’aiment que quand elle leur obéit.
date de naissance, âge
à l’aube d’un second quart de vie, des épaules lourdes pour ses légères [vingt-deux années]. Les iris dénués du moindre éclat, les soupirs las de celle qui aurait tout vécu. Elle a enchainé les années, enchainé les déceptions, décimé la réalité sous ses pas. [1112]
lieu de naissance, origines
Yokohama et sa banlieue, Yokohama et ses rivages familiers. Yokohama devenue bien trop petite pour son cœur qui gronde et se débat. Yokohama aux promesses évidées. [Yokohama] qu’elle ne désire plus pour toit, alors elle a fui ses étoiles mais ses veines en gardent le souvenir, son prénom dépeint son unique origine nippone.
statut civil, orientation
Une passion condamnée sans même qu’elle n’en ait tracé les contours de ses lèvres rosées, le goût pour les colliers sertis et les diamants, et encore plus pour les cous pâles et graciles qui les arborent. Elle aime les femmes et adule la beauté de l’une par-dessus les autres. Janya. Et ses lèvres se sont entrouvertes en une confession, confusion entre l’amour et l’obsession, sa belle lui a ouverte les bras. [en couple, les paupières closes sur le tableau idyllique qui s’enflamme]
métier, études, occupation
Coffre qui renferme de précieuses études de droit abandonnées, elle était brillante, elle était leur fierté. Ce n’est qu’une pause qu’elle murmure en détournant le regard, mais elle sait qu’elle n’abdiquera à aucun retour. Pas depuis qu’elle a découverte la liberté de s’adonner à ses fantasmes d’artiste. L’aquarelle teint la pulpe de ses doigts et ses sourires se dessinent d’une presque innocence gamine. Elle se sent vivre, Misa.  
statut monétaire, classe sociale
Elle n’a jamais connu le grand luxe mais assurément que des jours meilleurs ont fait partie de son quotidien avant. Son budget est plus serré depuis déménagement, aucun emploi stable à l’horizon. Pour le moment ses économises suffisent mais elle ne dureront pas.  
tocs, manies, hobbies
Des tubes de rouges à lèvres, une bouteille de parfum de créateur et des couleurs pour raviver le marbre de sa peau au fond de son sac, coquette et féminine. Des heures à dessiner les visages des passants, puis tracer les faciès des êtres chéris, ceux-là connus par cœur. Une gourmandise sur le bout de la langue pour pallier à de constants vertiges souvent causés par un manque volontaire de nutrition.
style, tatouages, piercings
Des pansements autour de l’index et du majeur, vaine tentative de faire face à sa manie d’enfoncer ses canines dans leur pulpe quand des pensées nocives taraudent son esprit. De récurrentes douleurs à la cheville droite, souvenir d’une mauvaise chute d’enfant qu’elle n’avait pas pris la peine de soigner et la promesse d’un calvaire à chaque fois qu’elle chausse ses hauts talons adorés. Sa garde-robe n’est faite que de robes fluides soulignant ses os proéminents, de jupes volantes et de chemisiers transparents, une rare paire de jeans délavés vient contraster le pastel de ses couleurs. Un grain de beauté sur sa haute pommette et quelques rares constellations de rousseurs à peine visibles sous l’éclat du soleil. Ses oreilles sont toujours ornées des mêmes perles discrètes mais luxueuses ; un instant de folie. Les échancrures à l’encre noire d’une fleur sous le sein, des pétales qui retrouvent leurs jumelles sur l’épiderme de Janya.  
phobie, secret, rêve
la peinture pour gagne-pain, le bras de janya pour l'éternité autour du sien.
jazz and blues, la fille à la perle, armagnac, maniac, le crépuscule.
calculatrice
susceptible
matérialiste
ambitieuse
manipulatrice
protectrice


"Quelle importune main, en formant tous ces nœuds,
A pris soin sur mon front d’assembler mes cheveux ?
Tout m’afflige, me nuit, et conspire à me nuire."



01 — La voix rouillée et cassante, paquet de cigarettes à moitié entamé et un fond de cognac glacé, fumée nocive et peu fréquente dans laquelle elle retrouve parfois l’inspiration. Syndrome de la page blanche qu’elle combat dans les hauteurs de son balcon, le cœur plein et les jambes dans le vide.  02 — Elle a pris l’habitude se débrouiller seule, chassant de son mieux des parents overly protective, elle déploie ses propres ailes. Elle en accepte les plumes tombantes et les jointures ruisselantes. Et quand la réalité a voulu faner ses rêves fleurissants, elle s’est envolée. Seulement, elle ne s’est jamais démunie de son ambition, elle réussira mais pas dans ce qu’on lui présageait.  03 — Spleen et mélancolie, inconsciente de ce qui la ronge de l’intérieur ou volontairement aveugle, elle chérit avec la fougue de sa jeunesse mais se lasse dans la vieillesse de son âme. Pourtant, elle ne peut supporter l’abandon, c’est un instinct animal – primal, qui la force à étreindre jusqu’à l’étouffement ce qu’elle juge être sien. Misa recueillera chaque miettes d’elles, elle n’acceptera pas la défaite de leur amour un jour souverain. Sa protection se transforme en étau piégeur. 04 — Ses péchés sont l’amour et l’attention qu’elle dérobe farouchement de ses doigts squelettiques, elle se sent vide sans le regard de l’autre sur sa personne. Elle aime leurs yeux qui se retrouvent et la dévotion qu’elle lit dans ses iris, quand elle trace sur la toile les charmes de sa belle muse. Elle ne saurait survivre à la moindre déréliction. 05 — Elle déteste ses défauts et ses faiblesses. Elle hait ses grands yeux où l’on semble capable de lire toute son histoire. Elle exècre son humanité.

contrat de logement
envie de vivre en location: oui. à l'olympus complex depuis: quelques semaines. level de sociabilité: 0%. quel type de voisin êtes-vous: le genre qui pue le white spirit. êtes-vous riche ou dans la normale: plutôt normal. vous engagez-vous à respecter les règles de l'o.c: gays can't read.  
urmom | feat. choi jinri
mon deuxième perso féminin, qui l'aurait cru

_________________
& We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 28/10/2018
— courriers : 9
— pseudo : urmom
— avatar : legendary sulli
— billets : 22
— âge : called the twenty-two shots, all gone to wasted years.
— occupation : les rêves enfantins derrière le cristallin sombre, d'art, d'amour et d'eau. fantasme en couleurs d'aquarelle.
— côté cœur : distance qui trouble les coeurs, elle s'époumone d'une relation devenue vestige. (déni)

Re: mille ans    Jeu 1 Nov - 16:06
citer éditer supprimer
i'm not ruin, i am ruination


[ Les ombres par trois fois ont obscurci les cieux ;  Depuis que le sommeil n'est entré dans vos yeux ; Et le jour a trois fois chassé la nuit obscure ]

Elle les voyait les lumières, les entendait les doux cliquetis des vagues, et l’eau qui montait jusqu’à ses jambes avait toujours eu l’effet d’une berceuse. Les lumières faibles des astres se surplombaient à celles éclatantes de la ville qui avait fait écho à sa jeunesse insouciante. Du visage poupon tendant ses petits bras vers une mère aimante, jusqu’au pli colérique des traits adolescent qui conteste l’autorité patriarcale. Elle ne sera jamais leur poupée humaine. Pourtant, cent fois elle finit par courber l’échine – esquisse rayonnante aux commissures des lèvres mais l’âme teintée de rouge. Ses chaussures abandonnées sur l’herbe, l’eau ondulait contre son épiderme et le glaçait. Elle aimait l’hiver quand le froid chassait en bourrasques la population et qu’elle se sentait seule sur terre. Mais le printemps soufflait la vie à ses tableaux. Le pinceau usé entre les doigts graciles et les fleurs pour couleurs. C’était le souvenir de ce bonheur brut qu’elle désirait engraver en elle ; unique réminiscence.

---

« N’aies pas peur mon amour. Tu n’auras pas mal, pas si tu m’aimes. » Elle se délecta étrangement de la lueur dans les yeux de sa muse, son cœur frétillait de cette euphorie de l’interdit. Sous son sein subsistait la douleur vive du tatouage mais ce n’était rien devant le contentement de partager à deux une partie d’un tout. Le rouge de ses lèvres contrastait avec l’ivoire de sa peau, les canines apparentes, pas une fois son sourire n’avait disparu. Dans la cave d’un salon underground, elle avait eu l’impression de sceller leur amour. Elle enserrait ses phalanges autour des siennes, si fort, comme pour compenser toutes les fois manquées dans la rue quand elles marchaient côte à côte sans jamais se frôler. « Je serais toujours avec toi ainsi, et toi pour moi. » Logique enfantine mais suffisante pour faire pulser les veines sous sa chair et gonfler ses poumons de satisfaction. Lumière de sa vie.

[Ce n'est plus une ardeur dans mes veines cachée:
C'est Vénus tout entière à sa proie attachée.]


Toujours. Toujours n’était que des instants dérobés à la réalité, cupide amour qu’elle voulait triomphant mais qui disparait à l’horizon tel le soleil couchant. Orange et brûlant, ses couleurs tournaient au gris et les mots lourds au fond de son gosier. Elles pourront vivre leur amour ailleurs. « Rejoins-moi, après. » Mais après était des semaines de solitude et des rétines qui s’égarent. Le foyer de son si bel amour ne savait plus survivre de ses vulgaires cendres. Oh, tu ne m’oublieras pas.

_________________
& We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t792-spleen-et-ideal http://last-night-story.forumactif.com/t801-ike-janya-teen-idle#18145
— emménagement le : 02/07/2018
— courriers : 182
— pseudo : rey. (cami)
— avatar : lee ji eun. (chaussette)
— billets : 432
— autres comptes : jang hua (irene) ☽ lai zuri (jennie) ☽ no miwa (joy)
— âge : vingt-deux années célébrées dans l'assourdissant silence, sans la moindre fumée émanant des traditionnelles bougies.
— occupation : enseigne la langue japonaise aux gamins turbulents le jour, tandis que c'est le guichet du cinéma local qui lui tient compagnie le soir venu.
— côté cœur : ignorante muse dont les courbes s'accentuent à chaque coup de pinceau.
— résidence : dionysos.
— appartement n° : a321 — é3.

Re: mille ans    Jeu 1 Nov - 16:17
citer éditer supprimer
first :pppp

_________________
entre ce que je vois et dis, entre ce que je dis et tais, entre ce que je tais et rêve, entre ce que je rêve et oublie, la poésie.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t82-orage-exotique http://last-night-story.forumactif.com/t151-im-bora-orage-exotique http://last-night-story.forumactif.com/t238-im-bora http://last-night-story.forumactif.com/t153-053-3028-im-bora
— emménagement le : 24/04/2018
— courriers : 3601
— pseudo : wildblumen
— avatar : krystal -- kane.
— billets : 1410
sailor venus

Re: mille ans    Jeu 1 Nov - 16:27
citer éditer supprimer
je
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 28/10/2018
— courriers : 9
— pseudo : urmom
— avatar : legendary sulli
— billets : 22
— âge : called the twenty-two shots, all gone to wasted years.
— occupation : les rêves enfantins derrière le cristallin sombre, d'art, d'amour et d'eau. fantasme en couleurs d'aquarelle.
— côté cœur : distance qui trouble les coeurs, elle s'époumone d'une relation devenue vestige. (déni)

Re: mille ans    Jeu 1 Nov - 17:12
citer éditer supprimer
janya, jspr tu vas edit .

bora,

c'tout pour moi

_________________
& We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t19-gimme-more http://last-night-story.forumactif.com/t121-nam-jeno-into-the-night-you-ll-fall#844 http://last-night-story.forumactif.com/t122-nam-jeno#854 http://last-night-story.forumactif.com/t123-053-4291-nam-jeno http://last-night-story.forumactif.com/t124-justjeno#864 En ligne
— emménagement le : 11/04/2018
— courriers : 1744
— pseudo : radio waves ┅
— avatar : jung jaewon © myself.
— billets : 1142
— autres comptes : siwan le fou. [☆]
— âge : vingt-quatre années à faire l'enculé.
— occupation : héritier de la famille nam en faisant un coup de pute à son frère, model, instagramer.
— côté cœur : l'autopsie de son cœur révèle un poster de la tête de hua.
— résidence : la meilleure résidence aka la résidence athéna, jeno il a pas votre temps.
— appartement n° : appartement a513, étage n°5.
sailor mars

Re: mille ans    Jeu 1 Nov - 18:31
citer éditer supprimer
j'attendais que cami prenne le premier post
CE SCENA
SULLI
JE

_________________
Spoiler:
 
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 28/10/2018
— courriers : 9
— pseudo : urmom
— avatar : legendary sulli
— billets : 22
— âge : called the twenty-two shots, all gone to wasted years.
— occupation : les rêves enfantins derrière le cristallin sombre, d'art, d'amour et d'eau. fantasme en couleurs d'aquarelle.
— côté cœur : distance qui trouble les coeurs, elle s'époumone d'une relation devenue vestige. (déni)

Re: mille ans    Ven 2 Nov - 16:25
citer éditer supprimer
OUIN
BB

_________________
& We have nothing to lose, nothing to gain, nothing we desired anymore- except to make our lives into a work of art.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t56-tae-call-out-my-name http://last-night-story.forumactif.com/t89-kang-tae-hyun-music-to-watch-boys-to http://last-night-story.forumactif.com/t90-kang-tae-hyun http://last-night-story.forumactif.com/t104-053-1036-kang-tae-hyun http://last-night-story.forumactif.com/t109-subaeris
— emménagement le : 11/04/2018
— courriers : 2220
— pseudo : electric heart
— avatar : kji + nana ♥
— billets : 463
— autres comptes : shin jiwon (kim minjae) shin haena (kim lip), im jihyun (jung jaehyun), jinkei haru (kim yeri)
— âge : vingt-trois longues années baignées dans la richesse et le bonheur, l'or et l'allégresse
— occupation : blogueur, youtubeur, influencer de la nouvelle génération
— côté cœur : trop bon trop con, confiance accordée trop vite et un coeur détruit, garçon peiné aimant encore celui qui l'avait brisé.
— résidence : fils d'une grosse fortune, logement adéquat adaptée à son nom, il fait partit de l'élite résidant à aphrodite
— appartement n° : f537
sailor moon

Re: mille ans    Ven 16 Nov - 21:53
citer éditer supprimer
jtm

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Contenu sponsorisé


Re: mille ans   
citer éditer supprimer
 
mille ans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'automne en mille morceaux!
» Le Lac aux Mille et un Secrets
» CANADA -- MILLE-ISLES
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» Les Mille Marches : Sixième Conte "Aquarius"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: proceed to the contract :: 04. présentations-
Sauter vers: