bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 ask me to be yours (woorawn)

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1586-aux-ames-desordonne http://last-night-story.forumactif.com/t1601-son-woori#39131 http://last-night-story.forumactif.com/t1600-053-5834-son-woori
— emménagement le : 02/10/2018
— courriers : 22
— pseudo : bermudes.
— avatar : yongguk. (Solsken)
— billets : 32
— âge : 26 yo.
— occupation : pianiste, guitariste, et vocal du groupe Blind.
— côté cœur : amoureux d'un type qu'il a détruit. en couple avec une meuf dont il a pas grand chose à faire.
— résidence : athéna
— appartement n° : appartement A513 (jeno, jaekyung, et les deux autres membres)

ask me to be yours (woorawn)    Sam 13 Oct - 14:23
citer éditer supprimer

(flashback) Le téléphone dans la main, Woori fixe l’écran sans vraiment faire attention à ce qui y est affiché. Un énième texto de sa copine/fiancée, qui lui demande si il va bien, pourquoi il répond pas, ce qu’il fait, et avec qui, est-ce qu’il a de nouvelles connaissances filles de qui elle devrait s’inquiéter (et elle essaye de faire passer ça pour une boutade, quand vraiment elle est juste possessive). Puis les réponses d’un Woori ennuyé qui s'enchaînent. Oui, occupé, occupé, le groupe, non. Il sait qu’elle aimerait bien qu’il développe ses réponses, mais ça l’ennuie. Elle l’ennuie. Et si c’était déjà le cas depuis un bail, c’est encore pire en ce moment. Parce qu’en ce moment, toutes ses pensées sont tournées vers une seule et unique personne. Et c’est certainement pas cette sangsue qui lui sert de meuf. C’est au tour d’Arawn, de faire les photos. Ils sont dans le hall de l’hôtel New Moon, c’est un endroit parfait pour les photos de première page d’un magazine féminin. Les autres membres font leur truc, et Woori fait genre il est sur son téléphone. Quand en réalité, son attention est complètement prise par le blond qui pose pour les photos. Et toutes les poses qu’il prend semblent si naturelle, et semblent défier la réalité. Il ressemble à un ange. Ou à un démon. Un ange déchu, peut-être. Woori a des mélodies qui lui viennent en tête, lorsqu’il le regarde, et que les flashs crépitent sur sa peau. Mais il les retient. Il serait seul qu’il se lèverait et irait composer dans sa chambre. Mais il le fait pas. Parce qu’il regarde Arawn et qu’il semble pas réussir à détacher ses yeux de lui. Un nouveau message. Elle semble pas comprendre le sous-texte de ses réponses froides. Un simple “tant mieux”, comme pour lui rappeler qu’aucune fille ne devrait attiré son regard autre qu’elle. Si seulement elle savait. La séance prend fin au bout de quinze minutes, Arawn était le dernier à passer. Et Woori l’a pas une seule fois lâché des yeux. Peut-être qu’il l’a remarqué. Woori sait pas s’il en serait heureux ou gêné. Ils remercient le staff, et serrent des mains. Puis prennent l'ascenseur pour remonter dans leur chambre, louée pour l’occasion. Les deux gus se racontent des blagues, et Woori suit Arawn de près. Il passe en premier. Mais depuis son arrivé, c’est toujours le cas, un peu. Woori, ça le dérange pas. Ca le dérange plus, pour être précis. Il fixe l’arrière de son crâne, son dos, son postérieur, ses jambes. Et détourne le regard. Autant ça le dérange pas qu’Arawn sache qu’il le regarde. Il le sait, de toute façon, qu’il l’attire. Il doit le savoir, c’est impossible autrement. Sans qu’il connaisse forcément l’intégralité de ses sentiments à son égard, il doit savoir pour sûr qu’il l’attire. Autant, il a pas envie que les autres membres le sachent. Il veut pas entendre leur moqueries et autres remarques déplacées.
Lorsqu’ils entrent dans la chambre, Woori s’assoit calmement sur son lit. Et hésite pas une seconde avant de charger les deux gus d’aller faire des courses. Avec une liste de course bien précise, et des marques qu’il est presque certain qu’il est impossible de trouver autre part que dans un magasin à l’autre bout de la ville. Il les fout clairement dehors. Et c’est peut-être évident pour Arawn que c’est pour rester seul avec lui. Tant pis, si c’est évident. Vraiment. Il est à un niveau d’attirance où il est vraiment plus à se demander si oui, ou non, son comportement est évident. Ils partent, sans se presser, et Woori baisse le visage vers le sol lorsque la porte claque. Ils sont plus que tout les deux. Et Woori a cette impression plus que désagréable d’être une ado devant son premier crush. Ce qui, en soi, est pas complètement faux. Après tout, Arawn est le premier garçon pour qui il ressent des trucs comme ça. Si ce n’est la première personne. Il a l’impression que cette meuf/fiancée, pour qui il avait l’impression de pouvoir décrocher la lune, il serait même incapable de se baisser pour lui décrocher une pâquerette maintenant qu’Arawn est entré dans sa vie. Il relève les yeux, finalement. C’est pitoyable. Il devrait pas se comporter comme une lycéenne. Il est le plus âgé des deux, après tout. Il se lève de son lit et va s’assoir à côté d’Arawn, sur le sien. Il le lâche pas du regard, le dévorerait de ses yeux, s’il le pouvait. Il est magnifique. Tellement, tellement beau. “T’étais canon pendant la séance photo.” Woori est pas le meilleur dragueur de l’univers. C'est pas particulièrement un beau parleurIl met souvent les pieds dans le plat, et sait jamais comment s’y prendre. Ce qui le fait passer pour un mec hyper sûr de lui-même. Quand, en réalité, tout ce qu’il fait, et la plupart des choses qu’il dit, il l’a lu dans des fanfictions à son égérie. Il se rappelle de chaque baisers, et de chaque caresse avec une exactitude qui lui ferait presque peur. Et a qu'une seule envie ; Ajouter de nouveaux souvenirs de ce genre à une collection qui se remplit à la vitesse de l'éclair.  
code by solosands

_________________

--- and suddenly
you were there, in a life i've always wanted.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1034-necropole-b-l-u-e-s http://last-night-story.forumactif.com/t1039-jun-arawn-necropole-b-l-u-e-s http://last-night-story.forumactif.com/t1040-jun-arawn http://last-night-story.forumactif.com/t1183-053-9920-jun-arawn#30274
— emménagement le : 04/08/2018
— courriers : 102
— pseudo :
— avatar : woosung (ava. éphémère ; signa. astra)
— billets : 280
— autres comptes : sawa & eve

Re: ask me to be yours (woorawn)    Dim 14 Oct - 13:53
citer éditer supprimer

porte close. l’intimité s’insinue, lancinante, drape les deux musiciens de son voile silencieux. arawn lève les yeux sur woori qui, lui, semble avoir tout perdu de sa superbe. dieu sait qu’il l’a dévoré du regard ces dernières heures, et ses prunelles brûlaient d’une intention qui ne tromperait personne… et surtout pas arawn. il a frissonné de ses yeux rivés sur sa peau, de ce mélange toxique d’admiration et d’envie qui suivait le moindre de ses gestes, de cette impudeur qui se faisait refrain de ces dernières semaines. et comme les orbes retrouvent tout à coup les siens, comme woori s’approche à pas lents, un trouble devenu récurrent le saisit ; il ne sait plus quoi faire, ni quoi dire, ni vraiment quoi penser de cette situation qui lui échappe chaque jour un peu plus. s’il se persuade tant bien que mal que woori ne représente, somme toute, rien de plus qu’une énième conquête, il y a tout de même cette alchimie qu’il n’explique pas. et là, les yeux du pianiste lancent des éclairs qui l’électrisent.

ils portent des aveux qu’il sait déjà, murmurent des promesses muettes et soupirent les fièvres dont ils se meurent. lorsqu’il le rejoint pour apposer des mots sur l’évidence que ne cesse de clamer son corps, arawn ne sait pas s’il doit rire ou s’en trouver flatté. il ne sait pas non plus s’il doit lui renvoyer le compliment parce que, évidemment, woori est bourré d’un charme qu’il n’accorderait pas à grand monde. il est doté de cette beauté atypique dont il semble ne pas avoir conscience, et de ce talent qui mériterait d’être mis en exergue. mais woori est bien trop secret, bien trop difficile à cerner, bien trop mûr, pour qu’arawn se sente parfaitement à l’aise avec lui. qu’importe le chemin qu’emprunte leurs rapprochements actuels, il a toujours cette sensation que quelque chose lui échappe.

« et toi vraiment pas discret. » il pose l’agenda qu’il effeuillait distraitement jusqu’à ce que leurs compères quittent la chambre, et croise les jambes en tailleurs face à woori. « je te jure, arrête de me fixer comme si t’avais la dalle parce que tu trompes personne. et, mec… si tu penses qu’ils comprennent pas quand tu les envoies faire des courses, tu te fourres le doigt dans l’œil. » il dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais il en pense chaque mot. franchement, c’est un miracle que personne ne leur pose encore de questions, parce qu’ils se mettent à empester la testostérone dès lors qu’on les réunit dans la même pièce et qu’ils se retrouvent à lutter pour ne pas se jeter l’un sur l’autre. « enfin, maintenant qu’on est seuls… » il se redresse, le visage fendu d’un sourire carnassier, traîne ses genoux de part et d’autre des jambes du jeune homme et se penche sur sa gorge claire pour y apposer une morsure délicate. ses mains se glissent sous le haut qu’il soulève sans la moindre gêne. « t’étais beaucoup trop habillé pendant la séance photo. » regrette-t-il tout bas. et sans attendre son consentement, il fait passer le morceau de tissu en trop au-dessus de sa tête. 
code by solosands

_________________
nécropole blues
on brûle l'asphalte à coups de poings
 
ask me to be yours (woorawn)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul, south korea :: 12. apgujeong :: hôtel new moon-
Sauter vers: