bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 Town, Flow of Time, People (nork)

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1466-dreams-are-bad-our- http://last-night-story.forumactif.com/t1526-yunxu-d-e-m-o-n-d-a-y-s http://last-night-story.forumactif.com/t1506-han-yunxu http://last-night-story.forumactif.com/t1507-053-0739-han-yunxu
— emménagement le : 14/06/2018
— courriers : 610
— pseudo : Dawn
— avatar : lucas (nct) ( avatar : queentease ♥ )
— billets : 1099
— autres comptes : yoo sehyun (suga) & imai yuri (shuhua)
— âge : dix-huit ans
— occupation : étudiant en kiné, plus intéressé par sa moto et l'idée de devenir un stunter reconnu à défaut de pouvoir devenir un joueur de baseball pro, amoureux du danger et bien plus encore.
— côté cœur : célibataire / pansexuel
— résidence : apollon
— appartement n° : A513

Town, Flow of Time, People (nork)    Mar 9 Oct - 23:45
citer éditer supprimer
This town gives us happiness on a whim and takes it away just as quickly
Trop de pensées noires qui se battaient dans sa tête, trop de mal en lui, un poison qui l’envenimait un peu plus jusqu’à le faire craquer. Xu n’en peut plus de ces jours hasardeux, de cette place qu’il ne trouve pas dans la vie. Depuis les évènements qui l’ont poussé à briser son masque une bonne fois pour toute, rares sont les côtés positifs de cette nouvelle vie ; si la liberté nouvelle qu’il ressentait le consolait dans son choix, il n’en restait pas moins terriblement difficile de gérer la situation ambiguë dans laquelle il était ; que ce soit concernant sa famille, ses relations amoureuses chaotiques ou son propre état d’esprit, rien ne semblait aller dans son sens et il ravalait difficilement les larmes, les changeait en une colère qui ne demandait qu’à s’échapper de son corps. C’est pour ça qu’il avait sorti sa moto, qu’il avait retrouvé le ronronnement du moteur qui semblait toujours le calmer dans les pires moments. Son épaule était toujours brisée mais ça ne l’empêcha pas d’accélérer la vitesse et de soulever la roue avant, prenant un malin plaisir à rouler illégalement sur les autoroutes avant d’aller chercher son ami avec qui il avait négocié une soirée un peu spéciale. Parce qu’il n’y avait pas mieux pour oublier ses problèmes que d’aller en donner à un autre, même si Xu ne comptait que taquiner un peu le garçon en question. Noah l’attendait en ville et Xu tenta d’éviter de créer du grabuge en allant le chercher, retirant son casque de moto pour le lancer dans les mains de Noah une fois en face de ce dernier, reposant un pied sur le sol le temps que le coréen monte derrière lui. « Yo ~ t’es prêt ? Tu vas voir, c’est pas si effrayant que ça. » Qu’il dit avec un sourire carnassier, parce qu’il compte bien profiter de son avantage envers Noah. Il lui a aussi prévu une belle surprise, histoire de se faire pardonner un peu plus tard dans la soirée.
last night story


_________________

Pain and pleasure


light and darkness
ANAPHORE
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 02/05/2018
— courriers : 73
— pseudo : rainy, chaotic.evil
— avatar : mork, mr two braincells
— billets : 170
— autres comptes : na jihyuk (jhope).
— âge : dix-huit balais, prêt pour le dix-neuvième anniversaire au coin de la rue.
— occupation : être un déchet qui ne va pas à ses cours sauf pour les examens.
— résidence : artémis.
— appartement n° : T138, premier étage pour pas que tu sautes par la fenêtre dans un moment de folie digne de mission impossible.

Re: Town, Flow of Time, People (nork)    Dim 14 Oct - 7:09
citer éditer supprimer



you're a heavenly creature
with a real dark agenda
you can turn a believer
To a damn dirty sinner

Il n’y a pas de raison pour que tu acceptes de rayer de ton agenda les idées folles qui te traversent l’esprit, mais les propositions de Yunxu restent toujours accrochées à ton oreille. Douce mélodie prometteuse à laquelle tu ne sais dire non, attiré aisément comme le papillon par une lumière vive et tu concèdes l’intention de t’y brûler les ailes bêtement en sachant que rien n’aboutira parce que tu ne sais pas dire les bons mots devant les visages qui t’intéressent. Ou du moins, pas tous, mais il s’agit là de débat pour une part de toi qui n’accepte de se présenter fièrement qu’après quelques verres en trop et la voix qui s’élève facilement. Tu l’attends, un peu bêtement sans savoir quoi faire de ton existence entre-temps puisque tu n’as pas spécialement envie qu’il vienne te récupérer dans une position fâcheuse – tu ne sais pas si tu pourrais vivre assez longtemps pour qu’il cesse de se moquer de toi sur le sujet. Certes, il y a ton téléphone qui te démange du bout des doigts, mais ses précieux dix derniers pourcent te supplient de le laisser en paix au cas où. Au cas où tu aurais besoin d’un dernier appel d’urgence parce que les jeunes comme toi ne savent pas communiquer en dehors de leur propre téléphone portable. Les cabines téléphoniques appartiennent à un monde ancien et le téléphone d’autrui représente la même complexité qu’une douche inconnue.

Une grimace se glisse à ton visage devant la moto. Pourtant, tu aurais dû t’en douter et tu es obligé d’activer tes réflexes pour attraper le casque qu’il t’envoie. « T’es sérieux ? » Autant tu voudrais te plaindre, rouspéter, gueuler que tu ne montras pas avec lui sur une moto, autant tu sais que la cause est perdue d’avance. Alors, dans un geste exaspéré, tu roules des yeux en soupirant, exprimant ton mécontentement de la chose en mettant un pied devant l’autre pour clore la distance. Ça va ruiner tes cheveux, mais tu préfères taire le commentaire que de l’exprimer pendant que tu enfiles le casque – grande ironie de ta vie puisque tu n’en portes jamais, mais si ce n’est pas toi qui est maître de la situation, tu ne fais aucunement confiance à ce type disproportionné. Ça ne te plait pas, de devoir passer la jambe par-dessus le siège pour te caller une place derrière lui et vivre un moment de proximité beaucoup trop invasif à ton goût. « Je retiens que la prochaine fois je vais marcher ou prendre le taxi. J’ai jamais vu un truc aussi peu viril. À partir de maintenant, je te déteste. » Et pour prouver ton point, tu claques la visière d’un geste sec pour la fermer.



_________________

just like in the movies, it starts to rain and we're the broken beauties. blindfolded minds collide and we fall.
 
Town, Flow of Time, People (nork)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tysha || Looking out for people in this troubled town...
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul, south korea :: 17. ailleurs :: corée du sud-
Sauter vers: