bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 Le pardon, jamais ne trouvera ton nom - ft. Seol

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1444-park-min-ho-je-t-ha http://last-night-story.forumactif.com/t1457-min-ho-l-ame-fletrie http://last-night-story.forumactif.com/t1458-min-ho-les-mots-du-coeur http://last-night-story.forumactif.com/t1459-053-6318-park-min-ho
— emménagement le : 21/09/2018
— courriers : 38
— pseudo : kiki
— avatar : PBG + faust
— billets : 39
— âge : 25 ans
— occupation : Journaliste
— résidence : Athéna,
— appartement n° : A202

Le pardon, jamais ne trouvera ton nom - ft. Seol    Dim 23 Sep - 16:48
citer éditer supprimer

Le pardon, jamais ne trouvera ton nom
Seol & Min Ho
ootd → Les mots avaient noircis le papier, j’y avais délivré quelques mots d’une abnégation à vomir. J’y avais laissé quelques mots d’encouragement à celle qui allait et venait le regard toujours rivé au sol, sans jamais croiser le mien. Je m’étais lancé dans ce plan sans même l’avoir préparé, poussé par le démon de la vengeance, je l’avais laissé planter ses griffes dans mes muscles, posséder mon âme pour la souiller et n’en faire plus qu’un amas de pulsions destructrice. Elle allait payer… Peu importait qu’elle ait fait de la prison, qu’elle ait expier ses fautes aux yeux de la société, aux miens, elle restait coupable et méritait une souffrance bien pire que la mort. Alors j’avais décidé, sans vraiment savoir où je mettais les pieds lorsqu’elle n’avait pas reconnu celui à qui elle avait imposé le deuil, j’étais déterminé. Le visage fermé, j’avançais en trottinant en slalomant parmi la foule qui profitait d’une belle journée au parc, mais si je passais pour un simple joggeur, ma présence n’était pas le fruit du hasard. Je savais qu’elle empruntait ce chemin, je savais à quelle heure j’avais les meilleures chances de la croiser et si l’impatience me guettait, je l’aperçu enfin. Ok… Après une longue et profonde inspiration, j’augmentais la cadence, foulant le sol de quelques pas assurés avant de feindre la maladresse qui n’avait qu’une seule cible. « Omo… Je suis désolé. » soufflai-je. « Je ne vous ai pas fait mal j’espère. » Elle releva vers moi ses grands yeux arrondis par la surprise, et il me fallut souffrir une nouvelle mort pour ne pas lui empoigner le col sur l’instant. Au contraire, je lui offrais un sourire timide et parfaitement contrôlé avant de me laisser gagner par une incertitude factice. « Oh mais… on se connait, non ? » Je plantais le décor, semais les premiers doutes dans son esprit. La première étape de mon plan.

last night story
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1397-40-sel-30-patisseri http://last-night-story.forumactif.com/t1408-hong-seol-des-cendres-dans-la-creme-fouettee http://last-night-story.forumactif.com/t1448-hong-seol http://last-night-story.forumactif.com/t1449-053-4578-hong-seol#36197
— emménagement le : 29/07/2018
— courriers : 342
— pseudo : judas
— avatar : kim sae eun {kawaiinekoj} // sign & icon solosands
— billets : 523
— autres comptes : ise(u)l & hwi -in the pooe
— âge : 22 ans
— occupation : apprentie masseuse & maid
— côté cœur : seule la nourriture à grâce à ses ses yeux meurtris. le coeur éteint par un monde trop froid. l'âme sacrifiée au nom des vices d'une société cruelle.
— résidence : artémis (l'aile des pauvres)

Re: Le pardon, jamais ne trouvera ton nom - ft. Seol    Mar 25 Sep - 23:09
citer éditer supprimer

Le pardon, jamais ne trouvera ton nom
Seol & Min Ho
ootd → elle frissonne en sortant du café. il fait un peu trop froid à son gout et elle regrette d’être partie sans prendre de veste ce matin. seol n’a pourtant pas prévu de flâner dans les rues. rêvasser n’est jamais au programme chez elle. la jeune femme n’en à de toute façon guère le temps. et se promener à la sortie du travail équivaut à faire du lèche vitrine. hors seol n’a pas les moyens de ses ambitions. la jeune femme préfère ne pas avoir d’envie pour ne pas souffrir de son trop maigre compte en banque. pour éviter que ses pensées ne divaguent sur un passé où l’argent n’était pas un problème. seol préfère ne pas penser tout court. pour mieux oublier toute la rancœur qui accompagne sa nostalgie. si nostalgie est le mot convenable. car il n’existe pas de terme pour exprimer un passé que l’on exècre. pas dans le vocabulaire de seol. elle soupire alors qu’elle entre dans le parc. une habitude. lorsqu’elle est du matin. couper par le parc plutôt que de sauter tout de suite dans un métro. qu’il vente ou qu’il neige. et même si la jeune femme ne se sent pas d’humeur à s’offrir un bol d’air dans ce bout de nature improvisé, elle ne peut pas faire autrement. naturellement guidée par des habitudes auxquelles elle ne saurait déroger. manies inscrites jusque dans sa chaire. une minutie qui rassure. qui comble son quotidien bien trop vide. un trou qu’elle rafistole avec une routine et de la nourriture. l’illusion grossière d’une vie qui pourrait avoir du sens – qui en est pourtant bien vide. c’est triste. alors seol fait comme si de rien n’était. elle ferme les yeux, ses écouteurs branchés sur ses oreilles. le bolero de ravel dans les oreilles. et lorsque l’orchestre atteint l’apothéose que tous les vents jouent avec fougue – le meilleur moment. on la bouscule. son corps rentre en collision avec un corps étranger. la surprise met fin au moment magique. ça ce n’est pas normal et seol n’aime pas ça. elle dévisage l’homme qui vient de foutre en l’air des mois de traversée de parc sans encombre. peut-être qu’elle va changer de trajet – oui, juste pour ça. « ça va, ce n’est pas grave. » répond-elle avec politesse. se gardant bien de maugréer comme une petite vieille, comme elle sait pourtant si bien le faire. « je ne crois pas. enfin je ne sais pas. » non son visage ne lui dit rien. elle regarde avec attention le jeune homme. un inconnu de plus pour une jeune femme qui ne s’intéresse que trop peu au genre humain pour retenir un visage.

last night story

_________________

what things ☩
When a devil falls in love, it’s the most hauntingly beautiful thing ever. And you should be terrified, for he will go to the depths of hell for love.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1444-park-min-ho-je-t-ha http://last-night-story.forumactif.com/t1457-min-ho-l-ame-fletrie http://last-night-story.forumactif.com/t1458-min-ho-les-mots-du-coeur http://last-night-story.forumactif.com/t1459-053-6318-park-min-ho
— emménagement le : 21/09/2018
— courriers : 38
— pseudo : kiki
— avatar : PBG + faust
— billets : 39
— âge : 25 ans
— occupation : Journaliste
— résidence : Athéna,
— appartement n° : A202

Re: Le pardon, jamais ne trouvera ton nom - ft. Seol    Sam 29 Sep - 20:00
citer éditer supprimer

Le pardon, jamais ne trouvera ton nom
Seol & Min Ho
ootd → La politesse fuyait ses lèvres en une supplique que j’exécrais déjà, et je dû réprimer la nausée qui remontait le long de ma colonne en un frisson désagréable face à sa moue désolée. Je me sentais vide, complètement anéanti, et rien que de lui adresser la parole, rien que de me trouver à son côté, j’avais la sensation de subir une deuxième mort. Mon plan était pourtant des plus simples : faire en sorte d’engager la conversation au travers d’une rencontre fortuite, mais avare de mots, elle ne me permettait pas de rebondir comme je l’avais prévu, pire encore, je voyais son regard évasif tenter de se soustraire au mien pour reprendre sa route. Mes pensées ressemblaient au néant, seule cette rage enflait, mais je ne pouvais la laisser gagner, pas tout de suite. « C’est étrange… j’ai l’impression de vous avoir déjà vu pourtant. » Affichant un air perplexe, habillant mon visage d’un sourire contrit, j’espérais faire mouche et provoquer l’intérêt, mais ses deux perles restèrent désespérément dénuées de sentiments. L’envie de la secouer me traversa l’esprit, une image fugace mais ô combien libératrice d’une prison dans laquelle je m’enfermais. « Je m’appelle Min Ho. » Feignant une confiance excessive, je lui tendais la main comme pour lui offrir une amitié nouvelle. Et après ce qui me parut être une éternité, ses doigts glissèrent sur les miens pour y répondre. Un contact qui me provoqua la nouvelle vague de frissons et la furieuse envie d’y échapper brutalement… une envie que je refrénais une nouvelle fois alors que je la gratifiais d’un sourire bien plus radieux que le précédent. Et pas une seule fois elle ne sembla faire le rapprochement, aucune étincelle ne vint éclairer ses prunelles pour lui remémorer ces quelques souvenirs qui nous liaient malgré nous. Décidément… je suis bon à ce jeu. Le soupir de soulagement filtra mes pulpeuses alors qu’elle récupérait sa main, et je ne pus m’empêcher de penser qu’il me faudra prendre une douche à l’acide. Mais la parole semblait toujours lui manquer, l’intérêt et les souvenirs aussi apparemment. Vite… trouves une idée Min Ho… « Vous connaissez bien le coin ? Je suis nouveau par ici, et j’avoue être perdu quelques fois. » Mensonge. Était-ce suffisant comme prise de contact ? J’en doutais, mais je refusais de faire marche arrière alors qu’elle était là, pas alors qu’elle se tenait face à moi, pas alors qu’elle vivait une vie tranquille quand elle avait forcé une autre à prendre fin.

last night story

_________________
Beautiful liar.
Par ma vengeance, je m'abreuverais de ta souffrance... Ne crois jamais au sourire candide derrière lequel lequel je cache une âme perfide.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1397-40-sel-30-patisseri http://last-night-story.forumactif.com/t1408-hong-seol-des-cendres-dans-la-creme-fouettee http://last-night-story.forumactif.com/t1448-hong-seol http://last-night-story.forumactif.com/t1449-053-4578-hong-seol#36197
— emménagement le : 29/07/2018
— courriers : 342
— pseudo : judas
— avatar : kim sae eun {kawaiinekoj} // sign & icon solosands
— billets : 523
— autres comptes : ise(u)l & hwi -in the pooe
— âge : 22 ans
— occupation : apprentie masseuse & maid
— côté cœur : seule la nourriture à grâce à ses ses yeux meurtris. le coeur éteint par un monde trop froid. l'âme sacrifiée au nom des vices d'une société cruelle.
— résidence : artémis (l'aile des pauvres)

Re: Le pardon, jamais ne trouvera ton nom - ft. Seol    Jeu 4 Oct - 18:38
citer éditer supprimer

Le pardon, jamais ne trouvera ton nom
Seol & Min Ho
ootd → son regard fuit au loin. au de là du jeune homme qui semble insister. non vraiment il n’en est rien. elle ne sait pas qui il est. à vrai dire seol se préoccupe bien peu de son identité. tout ce qu’elle veut s’est se débarrasser de cette source de gêne. une intrusion imprévue dans sa vie réglée comme du papier à musique. « non vraiment, je ne vois pas qui vous êtes. » une pointe d’agacement non contrôlée relève sa voix monotone. elle voudrait tant qu’il comprenne. ses yeux fuyants et son visage fermé. tous les signaux corporels de la jeune femme incite le perturbateur à partir. qu’il lui lâche les baskets et retourne vaquer à ses occupations. quand bien même rien d’important ne l’attend chez elle. aucune obligation particulière. seol tient bien trop à la monotonie rassurante de son existence. si elle voulait qu’on vienne l’arracher à son confort elle l’aurait fait savoir. et ce n’est pas le cas.
une grimace de contrariété vient froisser les traits trop lices de son visage. voilà qu’il se présente. la lourdeur de ce jeune homme dépasse ses espérances. rares sont ceux à ne pas battre en retraite face à l’indifférence manifeste de seol. et peut-être bien que quelque part cela ravive une once de curiosité chez la jeune femme léthargique. elle fixe interdite la main qu’il lui tend. hésite trop longtemps. elle ne peut pas l’envoyer paitre. les réactions humaines sont trop imprévisibles pour qu’elle prenne le risque de le froisser. « hong seol. » dit-elle sur un ton monocorde en glissant sa main dans celle du garçon. il a les mains douces – cette pensée ne fait qu’un bref passage avant d’être oubliée. enterrée. elle compte dans sa tête le temps idéal. pour ne pas donner l’impression que cette poignée de main lui en coute plus qu’il n’y parait. « ah. » elle secoue la tête sans pour autant s’intéressée à ses paroles. il est nouveau et malheureusement pour lui seol n’aime pas la nouveauté – hormis sur la plan culinaire. « je ne travail pas très loin. je ne connais que les alentours et le parc. vous n’avez pas l’air très perdu. » alors qu’elle remarque pour la première les vêtements de sport qu’il porte.


last night story

_________________

what things ☩
When a devil falls in love, it’s the most hauntingly beautiful thing ever. And you should be terrified, for he will go to the depths of hell for love.
Contenu sponsorisé


Re: Le pardon, jamais ne trouvera ton nom - ft. Seol   
citer éditer supprimer
 
Le pardon, jamais ne trouvera ton nom - ft. Seol
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul, south korea :: 14. yeouido :: hangang park-
Sauter vers: