bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 wrapped in gentleness - eve

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1307-3am-at-the-end-of-t http://last-night-story.forumactif.com/t1322-songbreaths-daw http://last-night-story.forumactif.com/t1318-im-daw http://last-night-story.forumactif.com/t1323-053-0115-im-daw http://last-night-story.forumactif.com/t1324-im-dwn-im-daw#33799
— emménagement le : 04/09/2018
— courriers : 176
— pseudo : heimao
— avatar : chae hyungwon - kelly
— billets : 294
— autres comptes : han baozi (komatsu nana) & ashina chiaki (nakamoto yuta) & hae ilhoon (lee jihoon) & huang xiao lu (zhong chenle)
— âge : vingt-trois hivers à baisser les yeux sur le macadam, naissance remis en cause par les autres dans une violence douloureuse.
— occupation : se donner une raison d'exister, fantôme entre les étagères, ses doigts parcourant les livres cherchant des histoires avec de meilleures fins que la sienne. âme errante à la librairie chronos, l'emprise du temps moins forte entre ces murs.
— côté cœur : solitude quémandée, le coeur brisé bien trop de fois pour espérer encore. de ces amours à sens unique pour s'être cru un jour méritant de ce sentiment trop pur.
— résidence : artémis
— appartement n° : aile ouest - suite T545 (cinquième étage)

wrapped in gentleness - eve    Ven 14 Sep - 21:31
citer éditer supprimer

wrapped in gentleness
eve & daw
Voisin absent. Invisible. Pas de ceux qu’on voit. Pas de ceux qui s’arrêtent pour parler un moment avec vous. Non plutôt du genre à raser les murs, à se faire le plus petit possible. À disparaître. Daw pourtant pas si petit. Taille de mannequin, des cheveux roses immanquables. Mais Daw discret, inapparent. Daw comme une ombre. Si bien qu’il est souvent vu à mal. Voisin étrange. Sans doute de ceux qu’on juge d’un regard. Il s’en moque au final. Le regard des gens lui a déjà fait trop de mal pour qu’il tente de dénier la vérité qu’il accepte. Catalogué comme toujours, aujourd’hui en sortant du boulot il a eu le droit à un regard mauvais d’une femme, la main sur l’épaule de son fils, un ton sifflant. Qu’il s’éloigne. Et il voudrait bien s’éloigner. Disparaître. Il aimerait bien. Angoisse rien qu’à l’idée d’être en vie. Angoisse rien qu’à l’idée de respirer trop fort. Et sans doute qu’il n’aurait pas du sortir aujourd’hui, prétendre être malade, se cacher au fond de ses draps. Parce qu’il y avait trop de monde dans l’ascenseur de sa résidence, le métisse caché dans un coin, son écharpe lui mangeant le bas de son visage, tentative de réconfort tandis que la crise crépite, plante ses griffes dans ses poumons et remonte sinueusement. Il est le dernier à sortir du grand ascenseur, des coups d’œil sur sa personne qui le laissaient de plus en plus mal à chaque étage. Et son propre couloir est trop long. Trop oppressant par son vide. Il ne lui reste que quelques pas. C’est ce qu’il se dit. Le souffle erratique. Il est bientôt chez lui. Ça ira. Mais le monde tangue. Jambes qui tremblent. Et entre ses lèvres des geignements de désespoir qu’il retient. Habitudes fracassées dans son être à coup de terreur. Ne pas faire de bruit. Alors quand ses jambes lâchent, traitresses infâmes, c’est contre le mur qu’il se recroqueville. Larmes silencieuses qui coulent le long de ses joues tandis qu’il jette la tête en arrière, tentative vaine pour mieux respirer. Parce que l’angoisse l’empêche d’aspirer de l’air, serre ses poumons, sa gorge. Étau de douleur. Et ses doigts se portent facilement à celle-ci, sans oser la griffer dans la crainte d’aggraver cette cicatrice qui marre sa peau. Pourtant il aimerait respirer. Juste un peu. Mais c’est tellement difficile. Qu’il n’arrive qu’à pleurer sur son sort, espérant que la crise passe et vite.
last night story

_________________


"you" have been a hundred different people. you always break my heart. — ashe vernon
Invité
avatar

Invité

Re: wrapped in gentleness - eve    Mar 18 Sep - 14:08
citer éditer supprimer

wrapped in gentleness
eve & daw
pas leste qui se hâte et se presse, et les talons claquent sur l’asphalte comme une gifle. eve, vêtue d’anthracite et boucles soigneusement ramenées en un chignon bas, silhouette furtive parmi les piétons, s’élance dans le hall de sa résidence sous l’œil attentif de son chauffeur. déposée en coup de vent le temps de sauter d’un tailleur à une robe plus seyante, elle prend tout juste la peine d’avancer jusqu’à la cage d’ascenseur avant d’opter pour les escaliers. cinq étages avalés à toute allure, et la jeune femme s’engouffre chez elle, souffle court et escarpins en main. abandonnant son sac au beau milieu du salon, elle se débarrasse tant bien que mal de ses vêtements tout en sautillant vers la salle de bain, où son reflet l’accueille comme une plaisanterie de mauvais goût ; le teint terne, les yeux creusés de fatigue, voilà qu’elle soupire et entame quelques retouches. l’entreprise taejin ne lui laisse pas le moindre répit ; à la réunion dont elle sort succède un dîner d’affaires auquel elle est déjà en retard. « mon dieu… » s’agace-t-elle en peinant à fermer les boutons de sa robe, petite merveille de couture qu’elle se faisait une joie de porter ce soir… mais l’heure tourne, et la voilà contrainte de dévaler les marches de l’hôtel jusqu’à la voiture, si peu habillée soit-elle. une nouvelle paire de chaussures à la main, elle ouvre la porte, mais un bruit inquiétant retient son attention. plutôt que de se remettre à courir eve baisse les yeux sur le corps prostré qui halète à ses pieds. son regard glisse, curieux, sur la chevelure poudrée qui ne lui est pas inconnue, et devant les tremblements incessants, la plainte sourde et la douleur palpable, elle se penche et pose une main sur l’épaule du jeune homme. « monsieur ? vous avez besoin d’aide ? » quelle question ! elle se sent si bête, et tellement impuissante devant la détresse de son voisin de palier. faut-il appeler les pompiers ? l’hôpital ? la situation semble urgente et les réflexes lui manquent. alors, de gestes qu’elle veut rassurants malgré toute son incompétence, elle s’accroupit aux côtés du garçon, glisse une main contre son dos pour le pencher vers l’avant et lui murmure : « essayez de vous caler sur ma respiration, d’accord ? » d’inspirations profondes, elle tente de calmer la panique du jeune homme, à mille lieues de son empressement habituel.
last night story
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1307-3am-at-the-end-of-t http://last-night-story.forumactif.com/t1322-songbreaths-daw http://last-night-story.forumactif.com/t1318-im-daw http://last-night-story.forumactif.com/t1323-053-0115-im-daw http://last-night-story.forumactif.com/t1324-im-dwn-im-daw#33799
— emménagement le : 04/09/2018
— courriers : 176
— pseudo : heimao
— avatar : chae hyungwon - kelly
— billets : 294
— autres comptes : han baozi (komatsu nana) & ashina chiaki (nakamoto yuta) & hae ilhoon (lee jihoon) & huang xiao lu (zhong chenle)
— âge : vingt-trois hivers à baisser les yeux sur le macadam, naissance remis en cause par les autres dans une violence douloureuse.
— occupation : se donner une raison d'exister, fantôme entre les étagères, ses doigts parcourant les livres cherchant des histoires avec de meilleures fins que la sienne. âme errante à la librairie chronos, l'emprise du temps moins forte entre ces murs.
— côté cœur : solitude quémandée, le coeur brisé bien trop de fois pour espérer encore. de ces amours à sens unique pour s'être cru un jour méritant de ce sentiment trop pur.
— résidence : artémis
— appartement n° : aile ouest - suite T545 (cinquième étage)

Re: wrapped in gentleness - eve    Jeu 4 Oct - 12:22
citer éditer supprimer

wrapped in gentleness
eve & daw
Tête en arrière, la respiration sifflante, absente. Récalcitrante. Entre ses lèvres c’est des râles de souffrance. Et Daw qui peine à respirer. Peine à vivre. Le souffle absent, l’angoisse qui secoue son corps. Sanglots qui l’étouffe. La mort par les sentiments. Et ses doigts qui se perdent contre sa gorge sans oser y toucher. Peau fragile sous ses doigts. Peau abimée la cicatrice là sous la couche de fond de teint. Et pourtant Daw qui crève. Besoin de s’arracher la gorge, juste pour respirer. Besoin de faire quelque chose. Pour que ce monstre qui lui enserre la poitrine, les poumons disparaisse. Les yeux fermés, Ses genoux remontés pour le cacher un peu plus du reste du monde. Et des larmes traites qui passent la barrière de ses paupières closes, douleur insoutenable que de forcer l’air à arriver dans ses poumons. Mais Daw il n’y arrive pas. Sursaute violemment en sentant une main sur son épaule. Les touchers en horreur. Toujours la crainte qu’on finisse par le blesser. Qu’il rouvre les yeux et qu’il se retrouve là-bas. Alors il se recroqueville. Un peu plus. Contre le mur. Il essaye de se reculer, yeux absents qui se révulsent, et la respiration qui se bloque un peu plus. La crise qui l’enserre comme un amant jaloux, refusant de le laisser. Mais cette main insiste. Glisse dans son dos, le force à se pencher. Cette main plus douce que celle de ses bourreaux. Tellement plus gentille aussi. Et dans le brouillard de la douleur, il entend sa voix. Dans le brouillard aux épines assassines autour de sa gorge comme un étau, il l’entend. Tente de caler sa respiration sur la sienne, ongles qui finissent par griffer ses genoux, regard hagard sur elle. « Ne … m’a … m’abandonnez … » Mots qui se glissent comme des sanglots dans le silence. Mots qui se brisent contre ses lèvres. Mots de détresse. Et comme toujours, des excuses. Comme toujours des regrets. « J’suis … dé .. solé. »
last night story

_________________


"you" have been a hundred different people. you always break my heart. — ashe vernon
Invité
avatar

Invité

Re: wrapped in gentleness - eve    Sam 13 Oct - 11:51
citer éditer supprimer

wrapped in gentleness
eve & daw
gamin déraison ; tout s’emmêle beaucoup trop vite. eve n’a pas même le temps de chercher à comprendre que les suppositions déferlent. plus que les tremblements du jeune homme, plus que ses sanglots, c’est la terreur que consume son regard qui secoue l’échine de la coréenne. la panique le terrasse, mais pourquoi ? pour qui ? le couloir est désert, comme il l’est si souvent, et eve a beau regarder autour d’eux rien ne saurait justifier l’attitude de son voisin. oh, elle a bien remarqué qu’il avait cette étrange tendance à raser les murs et éviter son regard, levant à peine la tête lorsqu’ils se croisent pour préférer hâter le pas jusqu’à chez lui, et si elle ne s’est jamais risquée à lui demander pourquoi il semble la fuir ainsi, elle regrette aujourd’hui de le connaître si mal… un sentiment d’impuissance la submerge alors qu’il paraît se raccrocher à sa présence, la suppliant, entre deux sanglots, de rester à ses côtés. eve se mord la lèvre, réellement ennuyée par ce besoin instinctif de veiller sur ce presque inconnu plutôt que de foncer à son dîner d’affaires. mais devant une telle détresse elle ne peut que laisser filer un soupir résigné et fouiller son sac jusqu’à mettre la main sur son portable. courte sonnerie, et voilà qu’elle demande à son secrétaire de ne plus l’attendre. « vous m’excuserez auprès des clients, dites-leur que j’ai un empêchement… regrettable, oui… je les appellerai demain. » et du coin de l’œil, elle surveille le garçon qui griffe ses genoux sans ménagement. la langue claque pour interrompre les reproches de l’interlocuteur, tandis qu’elle referme doucement ses mains sur les siennes, glisse ses paumes contre les doigts tremblants dont elle caresse les jointures. sa voix s’adoucit, presque un chuchotement pour achever cette conversation qui l’agace. « oui, eh bien, j’en prendrai la responsabilité… il faut que je raccroche maintenant, au revoir. » le couloir, tout à coup, se trouve plongé dans le silence. seuls résonnent encore les inspirations douloureuses du jeune homme. eve se penche alors au-dessus de son épaule. « est-ce que vous voulez entrer chez moi un moment ? ou bien chez vous, ce n’est plus très loin… vous devriez boire un peu. » et puis elle se tait, de peur de l’oppresser avec des propositions qui l’embarrasseraient peut-être.
last night story
Contenu sponsorisé


Re: wrapped in gentleness - eve   
citer éditer supprimer
 
wrapped in gentleness - eve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: art of communication :: 23. archives :: version 7-
Sauter vers: