bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 itaewon freedom (yejun)

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1052-it-s-britney-bitch http://last-night-story.forumactif.com/t1055-herbert-hyunjin-prends-des-pieces http://last-night-story.forumactif.com/t1054-herbert-hyunjin#27092 http://last-night-story.forumactif.com/t1056-053-0420-herbert-hyunjin#27106 http://last-night-story.forumactif.com/t1058-chintokdeter#27121
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 381
— pseudo : je suis lesbienne
— avatar : joohoney (avatar ; may, gif ; minhyukie, icons ; bella ciao, powell)
— billets : 165
— autres comptes : jo arin + chae hyunseong + woo sungyoon
— âge : 24 ans
— occupation : charcutier-traiteur halal
— côté cœur : i think i've been high everyday since i've met you

itaewon freedom (yejun)    Mer 8 Aoû - 0:26
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

Itaewon, jungle sans foi ni loi. Dans ce petit bout de Séoul, les conventions sont mises de côté et les mœurs se déchaînent sans aucune retenue. Étrangers, étudiants, tous s’y retrouvent pour se laisser aller sans se soucier d’offenser qui que ce soit. Ca rappelle à Hyunjin sa France ; ouverte, insouciante, irrespectueuse (y compris envers ses anciennes colonies) et, s’il se retrouve entassé dans cette maison du quartier aux côtés de bien plus de gens que ses mètres carrés ne le lui permettent, c’est parce que ça lui manque, parce qu’il veut éviter de croiser la petite communauté musulmane de son quartier qu’il a peur de décevoir, et parce que ça fait longtemps qu’il a pas pécho, putain.

Évidemment, c’est pas son but premier, mais une fois le troisième verre de punch magique ingéré ça commence à passer au premier rang de son cerveau déjà malmené par la musique et les rappeurs qui l’accompagnent. Quand crier SHOTS SHOTS SHOTS SHOTS SHOTS SHOTS ne suffit plus, Hyunjin choisit de se glisser discrètement derrière la première venue pour tenter d’entamer une danse collé-serré, n’hésitant pas à gueuler « I’M TRYNA FEUQUE » en chœur avec Lil Jon de son plus bel accent, puis fait évidemment mine d’être trop aveuglé par les lumières colorées pour voir le regard de mépris et dégoût qu’elle lui adresse.

Comme lui est coutume, il bat en retraite. Sa première idée est de retourner près du buffet mais il se met finalement en quête de retrouver Yejun, sans qui il n’aurait sans doute pas mis les pieds ici – et peut-être que ça aurait été pour le mieux. Hyunjin met une bonne vingtaine de minutes à le chercher dans la foule et, pour la deuxième fois de la soirée, il abandonne. Retour au plan A : le buffet, où il bouffe une tripotée de saucisses de hot dog ainsi qu’une moitié de sandwich trouvée par terre avant de renouer avec le punch. Une gorgée plus tard, il a bu trois verres et se retrouve torse nu à se frotter des jello shots sur les tétons sous l’encouragement d’un groupe de gens tout aussi défoncés que lui. Inutile de préciser que le peu de sobriété qui reste en lui est en train de pleurer intérieurement l’absence de Yejun sans qui il part beaucoup trop en couilles, même s’il est loin d’être mieux foutu que lui.

(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Being Gay And Stupid Ruined Oscar Wilde’s Life And By God It Is Going To Ruin Mine Too }
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1053-lemon-to-a-knife-fi http://last-night-story.forumactif.com/t1065-skit-skate http://last-night-story.forumactif.com/t1064-ko-yejun#27313 http://last-night-story.forumactif.com/t1066-053-0329-ko-yejun#27317 http://last-night-story.forumactif.com/t1063-xxyxjun#27299
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 103
— pseudo : may
— avatar : furry king changkyun (icons : kwnkj, childish)
— billets : 1
— autres comptes : hannah montana ft. seulgi
— âge : 22 la loose
— occupation : branleur, youtubeur , dealer
— côté cœur : you been naruto running through my mind

Re: itaewon freedom (yejun)    Dim 12 Aoû - 5:36
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

Déséquilibre agréable. La pièce se meut avec toi, balance inexistante – tu planes, un sourire aux lèvres. Tu aspires lentement la fumée, pipe entre les mains, avant de l’expirer, fascinée de la brume qui s’échappe de ta bouche, illuminée par la lampe à tes côtés. La pièce se meut, la chaleur se répand lentement dans ton corps, presque liquide, et le monde n’est qu’un mélange de couleurs et de mouvements – peut-être que tu as forcé la dose, parce que tout a l’air si vif et si ralenti à la fois, au point de ne plus tellement savoir ce que tu fais des cette pièce. La soirée est floue, pour l’instant, ton esprit pris dans le présent – et par les lèvres sur ton cou, celles qui étaient sur les tiennes il y’a un instant, aspirant la fumée dans un shotgun.

Tu t’ennuyais misérablement chez toi. Il y’a toujours un moment où tu satures – tes yeux s’épuisent à force d’être collés à l’écran, entre animes et montages à faire, tu n’as plus de shit, le frigo se vide et tes vacances ne sont plus qu’une succession de siestes, incapable de sortir sans être dans le risque du rouge. Ton appartement devient alors plus étroit que jamais, et tu ressens le besoin de sortir le plus rapidement possible – tu fais le tour rapide de ton répertoire, cercle d’amis que tu ne contactes que de weekend en weekend, pour trouver une soirée où te bourrer la gueule ou réduire les chiffres négatifs de ton compte bancaire, en jouant le DJ. « C’est la fête vazy voiture musique à fond kalash kalash c’est bon on est partis »  Tu as forcé Hyunjin hors de l’appartement, incapable de t’amuser sans l’avoir à tes côtés – tu as mis un jean random et ton t-shirt Evangelion, avant de balancer une veste en cuir dessus pour ne plus avoir une dégaine d’adolescent – avant de vous diriger chez un hôte presque inconnu. Mais ça t’arranges – tu aimes bien Itaewon, et on t’a promis de l’alcool.

La partie de beer pong était une mauvaise idée – certes, tu as réussi à mener ton équipe à la victoire, mais à quel prix ? « J’aime mon foie, dans 2 ou 3 verres il n’y en aura plus » Tu as fini sur un canapé avec une random, et surtout perdu Hyunjin de vue. Elle essaye d’initier quelque chose avec toi – tu n’as même pas envie d’y réfléchir, c'est un non, tu pensais juste qu’elle voulait fumer avec toi, amusée par la vitesse avec laquelle tu as tassé tes joints et préparé la pipe. Tu es plus focalisé sur ta défonce, maintenant, et la plante en pot sur la table.

Tu n’as jamais été du genre à danser en soirée – la coordination de tes mouvements, inexistante, ne te le permet pas, alors tu finis toujours par faire des trucs stupides par ennui, et les regretter ensuite. Par exemple, maintenant, tu viens de te lever, faire ta meilleure imitation de Scoll Pilgrim (un   « désolé, je dois pisser » marmonné, et un air paniqué au visage), et enfin te détacher de ce canapé. Tu perds l’équilibre, pendant un instant, et tu t’éloignes le plus rapidement possible – avant de revenir sur tes pas, reprenant la plante qui était à tes côtés.

« Gibritte », ainsi tu l’as baptisée. Tu décides enfin d'aller chercher ton meilleur ami, pour la lui présenter – nouvelle addition dans votre décoration du salon, tu es certain que tu ne vas jamais la rendre.

(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Last night, I lost all my patience / You were fucked up, I was wasted / Midsummer madness}
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1052-it-s-britney-bitch http://last-night-story.forumactif.com/t1055-herbert-hyunjin-prends-des-pieces http://last-night-story.forumactif.com/t1054-herbert-hyunjin#27092 http://last-night-story.forumactif.com/t1056-053-0420-herbert-hyunjin#27106 http://last-night-story.forumactif.com/t1058-chintokdeter#27121
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 381
— pseudo : je suis lesbienne
— avatar : joohoney (avatar ; may, gif ; minhyukie, icons ; bella ciao, powell)
— billets : 165
— autres comptes : jo arin + chae hyunseong + woo sungyoon
— âge : 24 ans
— occupation : charcutier-traiteur halal
— côté cœur : i think i've been high everyday since i've met you

Re: itaewon freedom (yejun)    Lun 13 Aoû - 3:32
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

Il ne sait même pas comment il en est arrivé là, tout est flou depuis son entrée. Il sait juste que Yejun était là, puis il ne l'était plus. Les verres se sont rapidement enchaînés, offerts par des invités un peu trop enthousiastes et déjà bien déchirés qui s'occupaient d'entraîner les nouveaux venus dans leur dépravation - et auxquels Hyunjin n'a évidemment pas su dire non. Loin de lui l'idée de le faire, de toute façon, profiter de la soirée autant que possible - c'est-à-dire se bourrer la gueule jusqu'à n'en plus pouvoir - est sa façon de rendre hommage à son ami, comme un soldat tombé au combat. Yejun n'est pas mort, mais pour son cerveau ivre et dramatique il pourrait aussi bien l'être. « J'ai perdu mon pote Yejun, qu'il communique tristement  à une personne random et trop défoncée pour lui mettre un stop, des fois j'entends toujours sa voix. »

Et il n'y a rien de mieux pour faire taire les voix qu'enfiler les shots, dont la dernière moitié finit renversée sur son t-shirt. Il lui colle désagréablement à la peau et Hyunjin ne tarde pas à s'en débarrasser - difficilement, s'enchevêtrant les bras et se coinçant la tête dans une des manches à plusieurs reprises - afin de profiter de sa nudité pour se désecrer un peu plus. Il ne s'arrête qu'une fois à cours de jello shots à se frotter dessus - quelqu'un se propose pour aller en chercher d'autres, mais la hype retombe entretemps et, abandonné par sa foule de supporters, Hyunjin ramasse son t-shirt avec lequel il s'essuie grossièrement le torse et tente de se trouver autre chose à faire.

Pendant un moment, il pense à aller chercher Yejun car leurs deux neurones connectés trouvent toujours de quoi s'occuper. Il titube distraitement entre les invités, puis réalise qu'il n'est vraiment pas en état de chercher et encore moins trouver qui que ce soit. Et d'ailleurs, Yejun est sans doute trop occupé pour lui. Hyunjin sait qu'il est populaire et il comprend pourquoi ; il est beau, charismatique, super cool, il a la cote auprès des gars et des meufs et il est sûrement occupé à en galocher une à l'heure qu'il est.

Et comme par hasard, c'est à cette pensée que tous les verres lui reviennent d'un coup. Appuyé sur le mur le plus proche, Hyunjin n'arrive pas à lutter contre son estomac qui rejette tout son contenu - sur les chaussures d'un inconnu, no less. Devant le regard indigné qu'il lui lance et les plaintes qui s'ensuivent, la présence de Yejun n'est plus une chose qu'il doit accepter, mais dont il ne peut pas se passer. Alors il balbutie des excuses et, s'essuyant maladroitement la bouche du revers de sa main, tente de survivre aux ondulations des murs et du sol pour rejoindre la salle de bain la plus proche.

(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Being Gay And Stupid Ruined Oscar Wilde’s Life And By God It Is Going To Ruin Mine Too }
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1053-lemon-to-a-knife-fi http://last-night-story.forumactif.com/t1065-skit-skate http://last-night-story.forumactif.com/t1064-ko-yejun#27313 http://last-night-story.forumactif.com/t1066-053-0329-ko-yejun#27317 http://last-night-story.forumactif.com/t1063-xxyxjun#27299
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 103
— pseudo : may
— avatar : furry king changkyun (icons : kwnkj, childish)
— billets : 1
— autres comptes : hannah montana ft. seulgi
— âge : 22 la loose
— occupation : branleur, youtubeur , dealer
— côté cœur : you been naruto running through my mind

Re: itaewon freedom (yejun)    Mar 14 Aoû - 5:56
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

Complètement désorienté – et pourtant tes pensées ne convergent que sur une unique chose, ou plutôt une personne – Hyunjin reste ton seul repère dans ce flou de voix et de lumières. Peut-être que c’est l’alcool qui te rend aussi dramatique, mais la présence des autres devient fade dès qu’il n’est plus à côté – et tu te contente de la seule réponse logique à cette sensation : tu l’as invité à cette fête, bien sûr que tu voudras passer du temps avec lui, tu sais qu’il tient très mal son alcool – pire que toi, même – et tu n’as pas envie de le voir faire quelque chose qu’il regrette. C’est simple, comme explication, un meilleur ami qui s’inquiète pour son frère – certes ton inquiétude est disproportionnelle, sachant que tu pensais à lui en galochant une fille, mais c’est tout à fait raisonnable, tu es protecteur. Ton rôle depuis toujours, d’ailleurs – le babysitter, le frère, le protecteur, celui qui l’empêche de mettre feu à la maison, de se couper les doigts ou s’empoisonner avec ses recettes désastreuses. C’est normal.

C’est normal aussi que tu te sentes aussi anxieux en son absence – l’alcool et la weed sont les principaux coupables, mélangés à une foule à laquelle tu n’es pas habitué, des groupes d’amis que tu connais à peine et qui ne sont pas Hyunjin. Tu as l’impression d’être sur le point de faire un mauvais trip – alors ton premier réflexe est d’aller encore fumer un coup. Tu te fraies un chemin parmi les corps qui se déhanchent en plein salon – rythme électrique et répétitif, différent aux sons calmes auxquels tu t’es habitué – ou peut-être que tu cherches des raisons pour te plaindre, pour partir, ton esprit ayant atteint le sommet de l’intoxication. Ce n’est pas comme si tu n’es pas habitué à une musique bien plus brutale que celle-ci, des clubs de Séoul où tu travailles de temps en temps.

Ta seule compagnie est la plante en pot à laquelle tu es accroché, usant du peu de sobriété que tu as pour ne pas la faire tomber – et surtout ne pas trébucher, vu qu’elle cache une bonne partie de ton champ de vision. Tu ne sais plus quoi faire, maintenant, trop con pour penser à appeler Hyunjin au téléphone, en supposant qu’il soit capable de t’entendre avec tout ce bruit. Perdu dans le Séphora de la vie – tu suis ton plan de base : fumer. Pour ça, tu décides de prendre la salle de bain comme antre – parce qu’évidemment tu ne vas pas choisir la solution facile, c’est-à-dire sortir prendre un bol d’air frais, mais plutôt tester tes capacités motrices et monter les escaliers, plante en main et alcool dans le sang.

Succès relatif, tu finis par ramper pour atteindre ta destination – mais non seulement qu’il s’agit que quelque chose que tu fais en étant sobre, tu es probablement assez défoncé pour ne pas remarquer que putain Yejun t’es pas un loup, c’est pas le moment pour tes instincts primitifs et ta seconde vie. Tu évites de faire attention aux couples qui sont en train de baiser dans la chambre à côté, tu traverses le couloir le plus rapidement possible – Gibritte toujours à tes côtés – pressant le pas pour enfin boire un peu d’eau et fumer ta dernière cigarette avant que tu ne recraches tes poumons, ou les brûles.

Sauf qu’au lieu de tes poumons, tu as mis feu à la corbeille.

« Eh merde », murmuré avec un calme complet et pas assez de fucks to give.

Parce que bien sûr qu’il fallait que tu mettes feu à la corbeille. Les détails de la chose sont flous, et tu t’en branles – elle est métallique, elle s’en sortira, t’es juste dégouté d’avoir fait tomber ta cigarette là dedans, ayant déjà galéré à en trouver une que l’a soirée n’a pas complètement esquintée – alors tu regardes tes rêves prendre feu, Gibritte ta complice.

(Mais putain qu’il te faut un plan d’attaque pour retrouver Hyunjin – pour l’instant tes stratégies varient entre smoke signals, appeler les flics, et hurler son nom quelque part jusqu’à ce que la force de votre amitié vous réunisse.)

(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Last night, I lost all my patience / You were fucked up, I was wasted / Midsummer madness}
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1052-it-s-britney-bitch http://last-night-story.forumactif.com/t1055-herbert-hyunjin-prends-des-pieces http://last-night-story.forumactif.com/t1054-herbert-hyunjin#27092 http://last-night-story.forumactif.com/t1056-053-0420-herbert-hyunjin#27106 http://last-night-story.forumactif.com/t1058-chintokdeter#27121
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 381
— pseudo : je suis lesbienne
— avatar : joohoney (avatar ; may, gif ; minhyukie, icons ; bella ciao, powell)
— billets : 165
— autres comptes : jo arin + chae hyunseong + woo sungyoon
— âge : 24 ans
— occupation : charcutier-traiteur halal
— côté cœur : i think i've been high everyday since i've met you

Re: itaewon freedom (yejun)    Mer 15 Aoû - 21:15
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

Yejun devient rapidement la seule chose qu'il a en tête. Même avec la musique qui attaque ses tympans et les voix surexcitées de la foule qui se mélangent en un vacarme ahurissant, l'absence du plus jeune devient un fait dont il n'arrive à se distraire, son ivresse ne faisant qu'accentuer sa fixation dessus. De toute évidence, Hyunjin n'y est pas habitué du tout ; depuis son arrivée en Corée, Yejun et lui sont inséparables. Il a été son premier ami et continue d'être son seul repère, celui sans qui il aurait toujours le mal du pays et surtout passerait ses tristes journées à regarder les mêmes épisodes de Naruto Shippuden en boucle au lieu d'être motivé à sortir de chez lui et se fondre dans la masse.

Cette soirée devrait être une bénédiction pour lui, chance en or de sortir de sa coquille, se faire plus d'amis dans le pays et qui sait, peut-être pécho. À la place, elle l'a séparé de son meilleur ami, déchiré leur famille et empoisonné leur plantation. Hyunjin est assez défoncé pour la voir prendre forme devant lui, celle d'une enflure sans merci à qui il casserait sans hésiter la gueule s'il en était capable, mais rapidement il pense plus à son envie immédiate de dégueuler qu'à sa némésis inhumaine et imaginaire. Il n'arrive pas à la réprimer plus longtemps que ça, souille les chaussures d'un pauvre inconnu puis glisse vers la salle de bain la plus proche avec la grâce d'un thon hors de l'eau.

Hyunjin n'ose pas faire face à son reflet dans le miroir, même une fois débarbouillé. La scène repasse sans cesse dans sa tête, exagérée par l'alcool qui ne semble toujours pas vouloir quitter son système malgré tout. C'est insoutenable, encore moins sans Yejun à ses côtés pour le soutenir à travers ce supplice. Alors il se décide enfin à aller le chercher pour de bon, tant pis s'il est loin d'être en état pour le faire. Il resserre son bandeau du village de la feuille métaphorique autour de son front puis sort de la pièce, prêt à affronter les obstacles qui le séparent de son coloc.

À peine quelques mètres plus loin il se prend violemment une table et conclut dans sa douleur qu'elles méritent toutes de mourir. Ca ne l'empêche pourtant pas de continuer en s'accrochant à tout ce qu'il trouve, meubles, personnes, cactus - ça fait mal mais ça marche, il arrive à naviguer la maison sans trop de difficulté pour son état. Les couples occupés à baiser dans tous les recoins et toutes les chambres qu'il fouille ne lui arrachent même pas un seul starfoullah wesh c'est quoi ça, sa seule préoccupation étant de chercher minutieusement (enfin, selon lui) Yejun.

Seul problème, c'est qu'il ne le trouve toujours pas. Son dernier recours est de crier son nom le plus fort possible par-dessus la musique, une troupe de petits bonhommes bien pétés lui prêtent même leurs voix, gueulant en choeur avec lui pour l'aider à se faire entendre par le concerné. Mais personne ne vient. Hyunjin les remercie pour leur aide et reste planté là, comme un gosse paumé dans le Monoprix de la vie que personne ne vient chercher à la caisse. C'est comme quand il pensait que ses parents en avaient enfin eu marre de lui et que l'orphelin reviendrait le chercher là où ils l'ont laissé. Hyunjin se sent abandonné et, con et bourré, son premier réflexe est bien évidemment de pleurer.

Pas en public, par contre, il s'est suffisamment tapé la honte aujourd'hui. Toujours topless, son t-shirt sur l'épaule, il tente de retracer ses pas vers la salle de bain où il s'est réfugié auparavant, mais elle semble différente lorsqu'il referme la porte. Il regarde autour de lui, persuadé d'avoir accédé à une dimension différente, la Twilight Zone des toilettes. En effet, le carrelage de celle-ci est de couleur différente, la poubelle est en feu, et Yejun en occupe la baignoire.

Yejun en occupe la baignoire.

Yejun est dans la baignoire. Il est là, et il est dans la baignoire.

« Yejun !!!!!! »

Hyunjin avait déjà les larmes aux yeux après son moment de solitude, alors la fin de celui-ci ne fait que les déclencher encore plus. Il le rejoint dans la baignoire - ou plutôt il essaie car il trébuche, s'accroche au rideau de douche et le fait évidemment tomber alors qu'il chute à son tour sur Yejun. Histoire de se la jouer cool, il prétend que c'était intentionnel et prend sans attendre son ami dans ses bras. « T'étais où frère ? Vas-y ça fait trois heures que je te cherche j'ai cru que j'allais clamser sans toi. » L'odeur de brûlé de plus en plus intense et la fumée qui commence à emplir la pièce lui font réaliser qu'il risque peut-être d'y passer quand même. « Euh par contre... on ferait mieux de se casser non ? »


(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Being Gay And Stupid Ruined Oscar Wilde’s Life And By God It Is Going To Ruin Mine Too }
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1053-lemon-to-a-knife-fi http://last-night-story.forumactif.com/t1065-skit-skate http://last-night-story.forumactif.com/t1064-ko-yejun#27313 http://last-night-story.forumactif.com/t1066-053-0329-ko-yejun#27317 http://last-night-story.forumactif.com/t1063-xxyxjun#27299
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 103
— pseudo : may
— avatar : furry king changkyun (icons : kwnkj, childish)
— billets : 1
— autres comptes : hannah montana ft. seulgi
— âge : 22 la loose
— occupation : branleur, youtubeur , dealer
— côté cœur : you been naruto running through my mind

Re: itaewon freedom (yejun)    Mar 28 Aoû - 21:06
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

Te réfugier dans la salle de bain était la meilleure solution pour t’empêcher de vider le contenu de ton estomac, noyé dans une quantité terrifiante d’alcool – ta dernière bière aimerait bien remonter à la surface, mais tu uses de toute ton énergie pour te contrôler, et rester éveillé. Tu es fébrile, de mauvaise humeur aussi, décidé à tout claquer, abandonnant cette soirée – tu dois être content d’être là, pourtant, ayant réussi à pécho pour la première fois depuis … beaucoup trop longtemps. Tu réalises que … ton cerveau est en train de faire l’équivalent d’une explosion nucléaire de pensées, et que tu as juste envie de mettre cette crise dans une boîte et l’envoyer en Australie, ou quelque part en Antarctique – tu saurais pas les placer dans une carte, mais putain que t’as envie de te noyer, là tout de suite.

Tu glisses un peu plus au fond de la baignoire, et tu serres Gibritte contre toi, ta seule peluche pendant ces temps durs. Tu as envie de faire le bilan de tes révélations, mais elles sont toutes centrées sur Hyunjin pour que tu les acceptes – ta dernière copine qui se plaint que tu passes trop de temps avec lui, ton passage de fuckboy et serial dater en puissance au gars qui se barre dès que sa crush lui donne l’impression d’être intéressée, par exemple. Tu n’es pas prêt à les assumer – tu es tout simplement ivre, et ce n’est pas la première fois où tu te retrouves à penser que tu n’as plus besoin de filles si jamais Hyunjin est là, que de toutes les façons, il est dix fois plus drôle, attachant, que ses câlins sont mieux et que tu arrives enfin à dormir quand il est là, malgré des années d’insomnie : tu es juste ? content d’être son ami ? et confus et plein d’amour et d’alcool qui te réchauffe l’estomac et te rend plus clingy que jamais.

Tes cinq minutes à space out dans la salle de bain étaient agréables, presque, jusqu’à maintenant – tu as pris soin de fermer la porte et la musique a l’air lointaine, pourtant capable de faire vibrer le mur, et ton cerveau épuisé, par extension. La soirée avance trop vite à ton goût, et tu préfères faire une sieste en attendant Hyunjin. Ce pattern devient trop familier, d’ailleurs – tu n’arrives plus à t’amuser sans lui, quand il prend la peine de venir, et son absence te donne juste envie de rentrer chez toi, te défoncer la gueule et jouer à Mario Kart jusqu’à ce que l’un d’entre vous ne déclare forfait et s’endorme sur l’autre. Tu te dis que c’est normal, bien sûr – peut-être qu’il te rappelle surtout ton adolescence à Paris, les kébabs, les blancs qui se plaignent de la présence d’immigrés, et les pickpockets du métro – le pays que tu aimes.  

Ce qui n’est pas normal, c’est d’ouvrir les yeux et le retrouver au dessus de toi – paysage qui n’est même plus étranger, et tu es assez défoncé pour avouer que oui, tu as déjà créé des scénarios de College AU où tu fais le remake des clips de Triple H avec lui. Le groupe, pas le catcheur – il a fallu que tu lui expliques la différence, quand tu as accidentellement mis ta playlist de Girlgroups coréens que tu caches généralement loin du grand public. Maintenant que Hyunjin est là, ton début de soirée ne t’importe plus – déjà black-out, ennuyé, tu n’en garderas forcément pas de souvenirs, juste assez pour te sentir courbaturé, épuisé et complètement hungover demain matin.  « Fais attention, tu as failli frapper ta tête contre le bord de la baignoire.  »  Le rideau déchiré ne te surprend même pas, ce n’est pas la première fois où il échoue à passer cinq secondes sans détruire quoi que ce soit – généralement, tu le devances. Tu l’aides à te rejoindre dans l’espace déjà assez restreint – et tu te demandes pourquoi tu as pensé que 2 adultes ont de la place là dedans. « Tu vas bien ? Pourquoi tu me cherchais ?  » Il est complètement allongé contre toi, et tu ne t’en plains pas, mais ça fait MAL. Tu es généralement celui qui dors sur lui – corps de twink oblige. Tu le forces à se relever et se poser en face de toi, de manière à ce que vous soyez tous les deux assis, jambes liées, comme si la salle de bain n’était pas en train de prendre feu.

« J’ai BEAUCOUP trop de choses à te raconter, y compris l’épisode de Gibritte, celle que tu as failli tuer aujourd’hui » Tu ne précises pas que c’est la plante que tu tiens dans tes mains, comme si c’était la plus grande évidence.« That was a blast. » La pièce pue, mais tu as l’impression de t’en foutre maintenant qu’il est là – tu attaques juste la corbeille et le rideau en feu avec la douchette, que tu galères à ouvrir, ton corps trop liquide pour bien répondre à tes ordres. Le contact chaud/froid génère plus de fumée, et tu caches ton visage avec ton t-shirt, regardant Hyunjin avec désespoir, incertain si c’était une bonne idée – si c’était une bonne idée de venir tout court, même – mais tu sais que tu es le seul semi-adulte de la situation, et que la tête que tu fais veut dire « viens, qu’on se casse avant qu’on se fasse blacklist par tous mes potes, personne ne doit savoir que c’est nous.

« Ne disparais plus jamais. J’ai encore besoin de toi comme dealer pour mes funérailles. »

(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Last night, I lost all my patience / You were fucked up, I was wasted / Midsummer madness}
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1052-it-s-britney-bitch http://last-night-story.forumactif.com/t1055-herbert-hyunjin-prends-des-pieces http://last-night-story.forumactif.com/t1054-herbert-hyunjin#27092 http://last-night-story.forumactif.com/t1056-053-0420-herbert-hyunjin#27106 http://last-night-story.forumactif.com/t1058-chintokdeter#27121
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 381
— pseudo : je suis lesbienne
— avatar : joohoney (avatar ; may, gif ; minhyukie, icons ; bella ciao, powell)
— billets : 165
— autres comptes : jo arin + chae hyunseong + woo sungyoon
— âge : 24 ans
— occupation : charcutier-traiteur halal
— côté cœur : i think i've been high everyday since i've met you

Re: itaewon freedom (yejun)    Lun 3 Sep - 4:10
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

Hyunjin est un être stagnant, peu ambitieux. Malgré toutes ses conneries il pense rarement à quitter sa zone de confort – aussi vaste soit-elle – et surtout à faire de grandes choses avec sa vie. Il ne voit pas très loin, par conséquent il n'a pas envie d'y aller. Il n'y a que deux choses réellement capables de le faire avancer : Naruto, et Yejun. Depuis son enfance, Naruto a été son idole qui lui a redonné confiance en lui et appris le pouvoir de l'amitié. Et Yejun, c'est son ami qui le soutient tout le temps et le pousse à devenir meilleur, surtout en matière de roulage de joints et challenges Instagram. Naruto et Yejun ont toujours été là pour lui, alors il rassemble la détermination enseignée par l’un pour mener à bout sa motivation de trouver l’autre. Et ce, malgré les larmes qui viennent brouiller sa vision et le rendre encore moins efficace que d’ordinaire.

Les larmes se multiplient alors qu’il sent la honte l’envahir petit à petit en se voyant échouer à sa mission. Il déçoit Naruto, Yejun et surtout lui-même, et l’envie de s’enterrer triomphe petit à petit sur celle de retrouver son meilleur ami. N’étant doté ni de pelle ni du talent nécessaire pour s’inhumer tout seul en étant bourré, il finit par opter pour la salle de bain, troisième meilleur endroit pour les mental breakdowns après les toilettes d’un McDo et le rayon surgelés des hypermarchés. Hyunjin slalome maladroitement entre les gens, s’appuie sur tout ce qu’il trouve au passage pour garder un semblant d’équilibre et s’enfouit dans la première salle de bain qu’il trouve – celle qu’il pense être la seule. Il met du temps à s’en rendre compte, mais ce n’est pas le cas. Celle-ci n’est pas le théâtre de son monologue motivateur, mais celui de ses retrouvailles avec Yejun.

Elles sont aussi catastrophiques que tout le reste de la soirée, Hyunjin se rétame évidemment sur le bord de la baignoire et fait chuter avec lui le rideau auquel il s’accroche, mais il s’en fiche. L’important est que Yejun est là, en chair et en os, beaucoup plus important que le fait qu’il ait failli s’ouvrir le crâne en tombant, ou que son meilleur pote le voit en train de pleurer devant lui, pour lui. « Pas grave azy chuis trop content de te revoir. » Il hausse les épaules puis essuie ses yeux humides du revers de sa manche d’un air enfantin que sa petite moue ne fait qu’intensifier. « Bah parce que tu m’as manqué ma couille. Wesh. » Heureusement pour lui, Hyunjin n’a pas à croiser le regard de Yejun en prononçant cet aveu, ses joues n’en seraient que plus rouges et sa voix encore plus timide. Il a de la chance d’être allongé sur lui, bien qu’inconfortablement, mais au moins il peut cacher son embarras au creux de son cou.

Hyunjin a envie d’écouter tout ce que Yejun a à lui raconter avec attention, mais son cerveau n’est présent qu’à moitié, trop bercé par l’étreinte malgré tout l’inconfort qui en découle. Ils passent plusieurs minutes dans le silence, maladroitement blottis l’un contre l’autre avant qu’il ne décide de lever les yeux vers lui pour réagir tardivement. « Gibritte ? C’est qui ? » Il baisse de nouveau le regard, fixant le carrelage du mur face à lui avec attention. « Heureusement que je l’ai pas tuée. Le meurtre, c’est vraiment haram. » Sa voix est distraite, un peu plus que son regard lorsqu’il observe Yejun jouer à l’apprenti pompier. Il a du mal à saisir la situation, ça lui semble un peu surréaliste, même s’il est habitué aux feux vu tous ceux qu’il a foutu à ses cuisines – et ses cheveux, une fois. Peut-être que c’est juste le câlin improvisé qui lui fait cet effet, celui que rien ne compte à part leur étreinte et la paix intense qu’elle lui procure et que rien ne saurait perturber, pas même le feu naissant que Yejun tente d’étouffer sans conviction.  

Même l’odeur ne le convainc pas tout de suite de bouger, pour lui la pestilence est une chose tout à fait normale à laquelle s’attendre dans des toilettes pendant une fête. Cependant la fumée lui fait piquer les yeux encore plus que l’absence de Yejun et il partage son regard de désespoir, hésitant quelques secondes le temps de rassembler ses forces pour se hisser par-dessus la baignoire et hors de la pièce en vitesse. De retour dans son mode ninja, décidé à ne pas se faire choper, il attrape la main de son ami et détale en Naruto run jusqu’à se retrouver à plusieurs mètres de la maison, la musique assourdissante s’estompant tout de même petit à petit. Dans un environnement qui ne sent ni la sueur, ni les restes de vomi, ni la fumée, Hyunjin peut enfin inspirer un bon coup et il jurerait que ça lui fait autant de bien qu’une taffe d’un bon gros joint.

« Putain, hurle-t-il à moitié essoufflé, on a eu chaud hein. » Les mains sur les hanches, il attend de retrouver sa respiration avant de reprendre. « Pour de vrai je veux dire, y’avait un feu mec tu t’rends compte ? » Partagé entre l’incrédulité et l’hilarité, il laisse un demi rire s’échapper de ses poumons toujours fatigués avant de balancer son bras autour des épaules de Yejun pour le traîner un peu plus loin de tout et tout le monde. « J’vais nulle part, bro, toi et moi c’est à la vie, à la mort. Il l’attire un peu plus contre lui, tapote son épaule puis enfouit sa main dans sa poche tout en continuant leur escapade. D’ailleurs, j’serai sûrement pas à tes funérailles vu qu’on va probablement clamser ensemble. » Du bout des doigts il sent quelque chose au fond de sa poche, une espèce de minuscule bout de papier, puis un autre, puis… Il réalise ce que c’est. Coinçant les carrés entre son index et son majeur, il dégaine d’un geste brusque sa main et montre à Yejun les tablettes de LSD comme une carte piège dans Yu-Gi-Oh !, le tout avec une expression beaucoup trop excitée dont ils connaissent tous les deux la signification.

(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Being Gay And Stupid Ruined Oscar Wilde’s Life And By God It Is Going To Ruin Mine Too }
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1053-lemon-to-a-knife-fi http://last-night-story.forumactif.com/t1065-skit-skate http://last-night-story.forumactif.com/t1064-ko-yejun#27313 http://last-night-story.forumactif.com/t1066-053-0329-ko-yejun#27317 http://last-night-story.forumactif.com/t1063-xxyxjun#27299
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 103
— pseudo : may
— avatar : furry king changkyun (icons : kwnkj, childish)
— billets : 1
— autres comptes : hannah montana ft. seulgi
— âge : 22 la loose
— occupation : branleur, youtubeur , dealer
— côté cœur : you been naruto running through my mind

Re: itaewon freedom (yejun)    Mar 4 Sep - 6:59
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

D’un geste las, tu poses ta main sur les cheveux de Hyunjin, jouant avec ses mèches brunes – tu l’enlaces un peu plus fort, et sa respiration contre ton cou te fait frémir et tu ne peux pas t’empêcher de sourire. « Hey, pleure pas petite sirène » Tu fredonnes la chanson de Cabrel, un accent français cassé par le temps mêlé à tout l’alcool que tu as dans le sang, la mélodie ressemble plus aux paroles de Sims ou des villageois d’Animal Crossing – tu veux juste donner à Hyunjin le temps de sécher ses larmes, de réaliser que tu es là, toujours, et que tu n’es pas près de partir. Tu ne le regardes pas, yeux fixés au carrelage pour que tu ne le suives pas dans son meltdown – effet domino que tu aimerais bien éviter, tu te contentes de dessiner des formes sur sa peau nue, appréciant ces instants de silence, malgré ton dos d’octogénaire qui te fait un mal de chien, ton corps à moitié assis et à moitié allongé dans la baignoire. Tu es incapable de bouger, n’osant plus déranger Hyunjin.

Tu te demandes s’il a réalisé que tu es à ta troisième bite invisible, maintenant, parce que tu as évidemment deux ans d’âge mental, couplés à un quart de neurone, que tu partages avec lui. Ce n’est pas la première fois que tu lui fais ça.
Ce n’est pas non plus la première fois que vous vous retrouvez dans cette position, l’un exigeant l’attention de l’autre, blotti contre lui – ta mixtape et la fumée de vos joints et votre affection qui planent dans l’air, qui dans ta léthargie te rendent reconnaissant envers son existence même. Seule votre amitié a réussi à combler ton manque d’affection.

« Fais pas attention à Gibritte, je t’expliquerai après – c’est juste une plante, et c’est maintenant ma fille » Tu ne sais pas si le propriétaire de la maison va remarquer l’absence de sa déco – iel sera certainement occupé.e à régler le problème de la salle de bain en feu, corvée de plus qui s’ajoute à l’amas de bouteilles à ramasser, des cendres et capotes et autres bails pas très nets qui ont pris place aujourd’hui. Des pots cassés, dans tous les sens du terme, même.

Une tape de daron dans le dos, le retour du malaise de la fraternité qui te lie à Hyunjin, et tu lui fais signe de se relever, pour que vous puissiez régler le problème de tes nouvelles tendances pyromanes. Maintenant que vous êtes l’un face à l’autre, et que tu as réussi à éteindre le feu – tu n’es même pas sûr de l’avoir correctement fait, l’odeur de plastique brûlé t’écœure – il ne  vous reste qu’une chose à faire : fuir. « Improvise. Adapt. Overcome. » sont tes derniers mots avant que vous dévalez enfin les escaliers. Tu regrettes maintenant tous les joints que tu as fumés durant ta vie, et les cours de sport auxquels tu n’as jamais assisté – mais c’est trop tard, ton visage est maintenant rougi par l’alcool et ta course et le bras de Hyunjin qui entoure ton épaule, et que tu acceptes volontiers, ton corps collé contre le sien. Alors tout naturellement, tu lui demandes de fermer sa gueule. « Je voulais faire cette blague, t’es pas drôle. » L’insulte est là, mais ton regard est tendre, maintenant qu’il est en train de te promettre une éternité ensemble. Tu réalises que vous formez un bon trio, avec Gibritte, que tu n’as toujours pas abandonnée. « Bros même après la mort. Essaye juste pas de caner tout de suite, tu vas attraper froid si tu ne mets pas ton t-shirt et j’ai pas la force de devoir jouer l’infirmière pendant tout le weekend. » Parce que tu seras occupé à soigner ta gueule de bois, lunettes de soleil en plein appartement, enterré sous une masse de couettes, en attendant que tes médicaments prennent effet – routine hebdomadaire, maintenant.

Vous vous perdez dans les rues, oubliant complètement la soirée où vous étiez, cauchemar lointain qui vous a obligés à vivre une séparation qui dure plus de cinq minutes – et c’est une catastrophe, dans votre état d’ébriété. Tu comptais lui proposer de revenir chez vous et d’attaquer le placard de votre cuisine pour combattre les munchies – et peut-être cuisiner quelque chose, même si une telle manœuvre serait un second incendie assuré. Sauf que les changent gens, et que vous avez maintenant trop d’LSD pour deux personnes. Beaucoup trop.

« T’en as déjà pris ? » Tu pars du principe qu’aucun d’entre vous ne sera capable de résister à la tentation d’en prendre – pas dans votre état actuel, ce qui devrait t’inquiéter un minimum, en temps normal, même si Hyunjin a le don de détruire le peu de self-control que tu possèdes. Tu as l’impression que son initiation à la drogue s’est faite avec toi, d’ailleurs, vu qu’il a eu la chance d’être en colocation avec un nerd qui n’a rien à faire à part des vlogs sur MDMA ou LSD, entre autres, pour animer sa chaîne Youtube et composer ses chansons. « On fait comment, du coup ? ‘Fin, on prend ça où ? » Tu le suis dans son excitation, maintenant, déjà prêt à programmer une escapade qui va probablement vous faire passer le reste de la soirée en garde-à-vue – prêts à voler des cônes de signalisation, le siège des toilettes publiques, un panneau stop, ou mieux, un caddie. Tu n’as pas encore décidé.

(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Last night, I lost all my patience / You were fucked up, I was wasted / Midsummer madness}
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1052-it-s-britney-bitch http://last-night-story.forumactif.com/t1055-herbert-hyunjin-prends-des-pieces http://last-night-story.forumactif.com/t1054-herbert-hyunjin#27092 http://last-night-story.forumactif.com/t1056-053-0420-herbert-hyunjin#27106 http://last-night-story.forumactif.com/t1058-chintokdeter#27121
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 381
— pseudo : je suis lesbienne
— avatar : joohoney (avatar ; may, gif ; minhyukie, icons ; bella ciao, powell)
— billets : 165
— autres comptes : jo arin + chae hyunseong + woo sungyoon
— âge : 24 ans
— occupation : charcutier-traiteur halal
— côté cœur : i think i've been high everyday since i've met you

Re: itaewon freedom (yejun)    Mer 5 Sep - 4:39
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

L’espace d’un instant, tout semble être rentré dans l’ordre. Il est blotti contre son meilleur ami qu’il a l’impression d’avoir passé une éternité à chercher, un sentiment de sécurité puisé dans son étreinte et au creux de son cou où il laisse s’échouer des rires dus à son imitation approximative – mais, à ses yeux, tout de même impeccable – de Cabrel. Ses caresses tendres le bercent doucement, lui et ses larmes qui commencent à sécher d’elles-mêmes – peut-être avec un peu d’aide du feu qui grandit rapidement dans la corbeille. Hyunjin l’ignore, trop ankylosé par les doigts perdus dans ses cheveux pour y réagir ou penser à faire quoi que ce soit à part se laisser aller dans ce câlin indéfiniment. Allah sait que malgré toute l’affection qu’ils éprouvent l’un envers l’autre, les démonstrations du genre sont rares, plus timides et réprimées. Il ne sait pas quand sera la prochaine fois qu’il aura droit à quelque chose comme ça, alors il s’y accroche tant que ça dure encore.

« Sérieux ? Trop cool, je vais être tonton. » Le retour à la fraternité habituelle se fait plus vite que prévu, mais Hyunjin est trop enthousiasmé par l’idée de voir un nouveau membre élargir la famille pour s’en plaindre. Il a hâte de rencontrer cette Gibritte, mais la salle de bain emplie de fumée n’est pas le cadre idéal pour le faire et cette réalisation suffit à le motiver à se bouger, intensifiée par la tape que Yejun lui met au dos et qui défait toute la tendresse des caresses passées. Il n’a pas le temps de s’en plaindre, échapper à l’incendie potentiel semble plus urgent et il s’empresse de quitter la pièce à la course, sa main accrochée à celle de Yejun puis son bras entourant son épaule, son ébriété le poussant toujours à rechercher de l’équilibre n’importe où – et son affection envers le plus jeune à le faire auprès de lui. « Fallait être plus rapide mec. On a le même cerveau, oublie pas. » C’est effrayant à quel point ils sont toujours sur la même longueur d’ondes, les mêmes idées traversant leurs lèvres peu importe à quel point elles sont loufoques. Leurs cerveaux sont réglés sur la même fréquence, c’est une connexion que Hyunjin n’a jamais eu avec personne et Yejun n’en est que plus précieux.

Il baisse les yeux vers son propre torse suite au commentaire de son ami et réalise qu’il est toujours dévêt. « Ah ouais, mon t-shirt. » Il l’avait complètement oublié, rapidement accoutumé à la liberté de ne pas porter de vêtements et ce malgré la viscosité des jello shots qui avaient connu leur trépas sur sa poitrine. Elle lui manque encore plus lorsqu’il essaie d’enfiler son haut et échoue évidemment à la tâche. « J’y arrive pas… » La tête coincée dans le vêtement tandis que ses bras en pendent inconfortablement, Yejun ne parvient sans doute pas à voir sa petite moue attristée, mais il peut sans doute la deviner à travers sa voix boudeuse. Il reste debout dans cette position et se laisse sagement aider, avant de reprendre le cours de leur balade impromptue dans les rues d’Itaewon comme si de rien n’était.

Il n’y a qu’une découverte aussi colossale que des carrés de LSD oubliés au fond de sa poche pour l’interrompre. Hyunjin ne sait pas comment ils se sont retrouvés là et, s’il était un peu plus raisonnable, il refuserait de consommer quoi que ce soit dont il ne connait pas l’origine. Mais on parle bien du mec qui avale des chips expirées depuis deux mois et des donuts retrouvés au fond de son placard, alors la question ne se pose même pas. De toute façon, ce n’est pas sa première fois. Il a grandi à la cité, après tout, les Mehdi et Sofiane sont toujours pleins de ressources en matière de drogues et il acquiesce pour indiquer ce fait. « Bah, ici. » Loin des ruelles constamment animées du quartier, ils sont entourés d’arbres dans un parc plutôt tranquille où les passants sont rares, voire inexistants. Rien ne pourra gâcher leur expérience et Hyunjin ne parvient pas à penser à un meilleur endroit pour s’y adonner. Pas qu’il n’en existe pas, juste que son cerveau a déjà été trop usé par ses conneries pour réfléchir.

Toujours soucieux de donner l’exemple – mais pas toujours le meilleur, Hyunjin sépare les petits carrés l’un de l’autre. Il en donne un à Yejun puis glisse l’autre sous sa langue afin de le laisser y fondre pendant une dizaine de minutes – il ne se rappelle de donner l’instruction qu’après l’avoir fait et, parler avec sa langue gluée au plancher de sa bouche n’étant pas évident, ça ressemble plus à un « faut garder thou la langue pour laither dithoudre pendant zenre, dix minutes » pâteux. Ça l’empêche aussi de faire la conversation, ainsi l’attente semble interminable et il en profite pour s’installer sur un banc et tapoter la place à ses côtés pour y inviter Yejun.

Bras croisés sur sa poitrine, son pied s’agitant sans cesse, son impatience est évidente. Les dix minutes passent très lentement mais, une fois révolues, tout se passe très vite. Les arbres immobiles commencent à prendre forme devant lui, changent de couleur progressivement, comme un tableau de Van Gogh au format gif. Hyunjin regarde le monde se transformer autour de lui, émerveillé. Il en oublierait presque la présence de Yejun à ses côtés, mais même les drogues les plus puissantes ne suffiraient pas à bloquer son bro de son esprit plus longtemps que quelques minutes. Il tourne la tête en slow motion vers lui, curieux de voir comment la dose a affecté son visage. « Wah, putain. » Hyunjin écarquille les yeux et hausse les sourcils. Devant lui les traits de Yejun se confondent, comme quand on déconne un peu trop avec l’outil smudge, ou quand quelque chose va mal dans The Good Place. Ca devrait sans doute être flippant, mais ça fait plus rire Hyunjin qu’autre chose. « J’crois que ton visage bug, mec. Il ressemble à tes vidéos. »



(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Being Gay And Stupid Ruined Oscar Wilde’s Life And By God It Is Going To Ruin Mine Too }
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t1053-lemon-to-a-knife-fi http://last-night-story.forumactif.com/t1065-skit-skate http://last-night-story.forumactif.com/t1064-ko-yejun#27313 http://last-night-story.forumactif.com/t1066-053-0329-ko-yejun#27317 http://last-night-story.forumactif.com/t1063-xxyxjun#27299
— emménagement le : 06/08/2018
— courriers : 103
— pseudo : may
— avatar : furry king changkyun (icons : kwnkj, childish)
— billets : 1
— autres comptes : hannah montana ft. seulgi
— âge : 22 la loose
— occupation : branleur, youtubeur , dealer
— côté cœur : you been naruto running through my mind

Re: itaewon freedom (yejun)    Mer 3 Oct - 1:26
citer éditer supprimer




Someone threw up pink in the shower, there's a golf cart tipped over on the lawn and Cousin Brian is missing. What could Friday night throw at us?

tu brises les règles, aujourd’hui – consommer des drogues dont tu ne connais pas l’origine n’a jamais fait partie de ton vocabulaire. au contraire même, tu as l’impression d’être le plus vigilant de tes amis, toujours attentif à la qualité de ce que tu consommes – plus par souci pour eux que pour toi, oubliant que votre mode de vie crade vous a immunisé contre toutes les maladies, sinon vous seriez partis depuis longtemps. l’habitude a fait que tu sois le mec responsable dans la clique, et même dans ta colocation – celui qui cuisine, qui pense à l’eau quand vous êtes en train de boire, qui s’assure que le stock de hangover food soit toujours rempli, qui dépose le pack d’aspirine sur la table de chevet de chacun avant de les mettre au lit.

tes paupières se ferment d'elles-mêmes, bercées par le silence de la ville et la présence de hyunjin à tes côtés – tu as posé ta tête sur ses cuisses, alourdie par le peu d'ivresse qui reste en toi, maintenant remplacée par l'épuisement, et le fantôme de la musique festive toujours résonnant dans tes oreilles, rappel de ta soirée. ton corps est lourd, mais pas ton esprit, pourtant – tu te sens plus léger que d'habitude, yeux clos, recherchant une ébriété prochaine, et le papier acide trouve rapidement refuge sous ta langue. et tu attends.

tu as un peu froid, après avoir donné ta veste à hyunjin, ayant réalisé qu'il a sali son t-shirt, et qu'aucun d'entre vous n'est en état pour l'aider – et tu ignores tous les murmures de ton cerveau, s'attardant sur les détails de son apparence, son teint pâle sous le cuir de ta veste, les fossettes qui creusent son visage dès qu'il commence à parler, puis la moue qui ne le quitte pas, gamin qui a besoin d'être supervisé de manière constante. ce sont des subtilités que tu as appris à ignorer – et pourtant elles t'aveuglent, chaque jour, sans que tu sois capable de t'en défaire. tu ne penses pas que tu as envie d’être face à son torse nu plus longtemps – ni que tu en as la capacité, de toutes les façons. il y’a des choses que tu préfères laisser endormies – comme ton amitié pour lui. tu sais que ce ne sont que tes défenses ramollies par les substances que tu as consommées, par la fatigue, alors tu cherches de l’attention auprès de lui, tête toujours logée contre ses cuisses, recroquevillé sur toi-même.

rien ne se passe.

tu te contentes du silence, et du goût âpre du carré magique dans ta bouche, faisant signe à hyunjin de se taire. ce n’est pas la première fois que tu en consommes – certes, cette fois sans trip-sitter, dans un lieu public, et avec hyunjin – mais tu veux sentir la montée pleinement, la réalisation que tu vas bientôt te projeter dans un autre espace astral. (tu te demandes comment est dosé ce cachet, et la bougeotte de hyunjin ne t’aide pas, tous deux impatients.)

tout se passe.

il serait difficile de décrire l'état dans lequel tu es, à présent – il faudrait parler du monde qui prend vie autour de toi, de ton cerveau qui prend trois fois la place qu'il devrait, vibrant, palpitant à chaque respiration. tu es encore bloqué à l'intérieur, épris de tes sensations, incapable de parler – il n’y a que le sourire collé à tes lèvres, et ta tète jetée en arrière pour absorber toutes ces émotions. tu ne t'es jamais senti aussi humain.

”je suis putain d’éclaté” tu rigoles, monde en slow-motion autour de toi – et tu es hilare.

sauf quand tu te retournes pour lui faire face, et que tu perds ton sourire.
et que tu vois la lumière qu’il cache – qui émane de lui, cerveau oubliant de faire le rapprochement entre le réverbère derrière vous et l’éclat qui t’aveugle. elle s’accroche à ses cheveux, brun en feu, et tu es presque convaincu que c’est un fragment de dieu, visage angélique que tu scrutes. tu lèves la main, même, pour l’atteindre, sans vraiment le faire – il serait tellement facile de la porter à sa joue, maintenant. (tu n’as pas encore brisé toutes les règles, pas encore.)
”tu vas bien ?” tu dis au même moment qu’il t’explique qu’il est aussi défoncé que toi – peut-être plus, même. tu supposes que c’est votre braincell, encore. ”viens on fait un tour, je sens des fourmis dans mon corps et j’ai pas envie que ça continue.” requête sincère, tu sais que tu dois rester en mouvement. c’est ce que tu préfères, du moins, pour t’empêcher de tomber dans le paranoïa, de t’enfermer dans ta propre tête.

tu te relèves, lentement, vision floue, perturbée par tous les détails qui quémandent son attention – choisissant plutôt le vide qu’autre chose. (comme les lumières qui constellent le visage de hyunjin, kaleidoscope de couleurs – comme si la porte d’une autre dimension a été ouverte.)

”tu veux partir d’ici ? tant qu’on est encore sobres ? enfin, un peu ?’ tes mots sont lointains, et tu ne serais pas surpris si on te disait que tu parlais en  yaourt, tout de suite – ton corps ne t’appartient pas vraiment, maintenant, extension étrange qui n’a pas l’air à sa place, pièce de puzzle mise de travers. alors clairement tu as besoin d’assistance, ta main s’étendant pour prendre celle de hyunjin, le tirant du banc pour avoir quelqu’un sur qui t’accouder.

insouciant, tu continues à t’y accrocher, même, de plus belle, doigts entrelacés pour le mener vers la piscine publique – destination que tu viens de te fixer, faute de lac à proximité.

tu sens le monde se transformer, mouvements ponctués par tes pas, comme si tu y ajoutais une fertilité nouvelle, des couleurs. le quartier se meut, vibre et change radicalement,  et toi avec – mais à la fois, rien ne change. pas hyunjin et toi, en tous cas, la constante dans ces sensations.

(c) SIAL ; vocivus (icons)



_________________

>press start
{ Last night, I lost all my patience / You were fucked up, I was wasted / Midsummer madness}
Contenu sponsorisé


Re: itaewon freedom (yejun)   
citer éditer supprimer
 
itaewon freedom (yejun)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» freedom for Leonard Peltier!
» City of Heroes Freedom
» DORIAN † Enjoying of your freedom, you're alive
» A great day for freedom (19/06, 19h42)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul, south korea :: 17. ailleurs :: corée du sud-
Sauter vers: