bienvenue sur lns, un forum city de type résidence. chaque appartement est en colocation pour faciliter la création de liens. l'action se déroule dans la ville de séoul, en corée du sud. le forum a ouvert le 27 avril 2018. 7 jours sont accordés pour terminer la fiche. deux rp demandés tous les mois, merci de faire un effort sur l'orthographe. pas de lignes minimum, lns privilégie les réponses courtes.
sample35 

taehyun

sample35

jeno

sample35

bora



 

 the faint line between faith and blindly waiting - yû

Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://last-night-story.forumactif.com/t646-midnight-sun http://last-night-story.forumactif.com/t682-ashina-chiaki-stars-in-his-veins http://last-night-story.forumactif.com/t678-ashina-chiaki http://last-night-story.forumactif.com/t679-053-0120-ashina-chiaki http://last-night-story.forumactif.com/t683-shinyshina
— emménagement le : 14/06/2018
— courriers : 313
— pseudo : heimao
— avatar : nakamoto yuta - florida blues :3
— billets : 162
— autres comptes : han baozi (komatsu nana) & hae ilhoon (lee jihoon)
— âge : 24 ans et l'air immortel. 24 ans et l'arrogance des dieux d'être intemporel.
— occupation : mannequin, modèle photo, son visage comme une définition. ulzzang et l'impression de vivre à travers des messages d'amour. étoile qui se veut brillante, qui se veut soleil.
— résidence : aphrodite - 5ème étage
— appartement n° : f537

the faint line between faith and blindly waiting - yû    Mar 7 Aoû - 22:21
citer éditer supprimer




“i am hopelessly
a lover and
a dreamer and
that will be the
death of me”

Y’a de la rage. Ça pulse dans son sang. C’est idiot pourtant. D’haïr quelqu’un qu’on ne connaît pas. De vouloir connaître ce quelqu’un pourtant. Son père. Une absence avec laquelle il a fait avec. Un père qu’il avait demandé, souvent à sa mère. Même pas un nom en réponse. Un père qu’on lui avait demandé souvent à l’école. Famille pointée du doigt, mère raillée, des commentaires comme quoi elle avait du faire quelque chose pour faire fuir cet homme. À part l’aimer, elle n’avait rien fait de mal. À part se mourir d’amour elle n’avait rien fait de mal. Et cette absence pour seule raison, il l’avait vu. Comme une fleur, se faner, se flétrir. Comme une fleur il l’avait vu s’abimer, se recroqueviller sur elle, en elle. Elle avait perdu la raison. Et il avait haï ce père absent. Haï de voir à quel point un être aimé pouvait provoquer comme dégâts. Des promesses de ne plus aimer. Et lui impuissant face à cette mère, qui bientôt ne le reconnaît plus. Amertume. Et des débuts de recherche. Ce besoin encore plus fort de connaître cet homme assassin. Des recherches qu’il avait menées dès qu’il avait pu. Son installation sur le sol coréen, pas forcément un frein. Et quelques réponses, des pistes. Et parmi eux, ce garçon. Endo Yû. Quelques traits partagés, mais trop de différences pour qu’on croit à un lien fraternel. Et pourtant. Yû qu’il avait rencontré une première fois, lui aussi à Séoul. La coïncidence trop belle. Le courant qui passait. Yû qu’il appréciait. Assez pour espérer l’impensable. Et toujours trop d’hésitations pour oser mettre la chose sur le tapis. Le sujet souvent refoulé dès qu’il voyait le plus jeune, le sourire sur ses lèvres pourtant réel, le japonais partagé apprécié. Tellement. L’impression qu’il pourrait considérer Yû comme son petit frère. S’il en venait à partager le même père. Shina qui le voyait de nouveau aujourd’hui. Un rendez-vous dans un café à gangnam, la promesse d’inviter le plus jeune lors de leur dernière rencontre. Shina, ses lunettes de soleil sur son nez, un « En retard. » qui passe ses lèvres quand il voit le tatoueur s’avancer. « J’ai cru que t’allais me mettre un lapin. Un peu plus et je partageais tes infos sur twitter pour que mes fans te retrouvent. » Sourire amusé tandis qu’il se débarrasse de ses verres fumés, les dépose à côté de son téléphone. Attention toute tournée vers lui.

(c) SIAL ; icons tweek ; quote rupi kaur



_________________
& i wanted it, i wanted it bad but there were so many red flags ; now another one bites the dust. yeah, let's be clear, i'll trust no one — sia
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
— emménagement le : 16/07/2018
— courriers : 174
— pseudo : strparadise
— avatar : kim hanbin (ikon) + sha
— billets : 214
— âge : vingt-trois ans.
— occupation : tatoueur.
— résidence : dionysos.
— appartement n° : d319.

Re: the faint line between faith and blindly waiting - yû    Lun 13 Aoû - 2:48
citer éditer supprimer




“i am hopelessly
a lover and
a dreamer and
that will be the
death of me”

Un amas de pensées se bousculent et s’entrechoquent aux confins de son esprit, dans l’urgence d’un rendez-vous dont il se propose déjà retardataire malgré toute l’importance qu’il y accorde. Et quelque part, songe-t-il, peut-être s'agit-il d'une vie entière de retard qu'il a désormais ; tant à rattraper et pourtant si peu d'interstices où se faufiler pour les vivre pleinement, les palabres échouées seulement à moitié au gouffre de ses babines avides à chaque rencontre, et dans son poitrail brûlant des envies d'hurler cent fois plus mais la crainte d'en dire trop porte encore un goût de feraille. Sac à dos ajusté à la hâte, la carcasse qui vient se faufiler avec précipitation entre les ombres du métro, ainsi que des lambeaux d’excuses envoyés à la volée s’écrasant contre les parois du sous-terrain. Pensées enchevêtrées, quelques hésitations rongent encore Yu à l’idée de recouvrer la présence fraternelle de Shina – les mots lui transperçant les lippes et pourtant la crainte, toujours, que la maigre famille qu’il ait à lui offrir ne soit digne de rien, encore moins de lui.

Des étendards de cicatrices pour témoigner, et l’idée à peine frôlée suffit à le faire grimacer alors qu’il pousse la porte du café – un regard lancé à l’écran de son cellulaire afin de s’assurer ne pas s’être fourvoyé. C’est un profil un peu plus loin qui retient cependant son attention, et un mince sourire qui se dessine le long de ses lippes lorsqu’il s’en approche. « Désolé. Mon collègue m’a fait un sale coup, il voulait pas me remplacer. » Il ricane doucement, tandis qu’il s’affaisse contre la chaise face à Shina – et dans son regard qu’il croise, il semble déceler le miroir du sien. « Ah, monsieur popularité – comment ça se passe en ce moment d’ailleurs ? Le taffe, la vie... tout ça. » Toi. Shina comme un gouffre qu’il aurait cru impossible à atteindre, une image placardée dans la rue dont la présence semble mirage. Or le voilà, de chaire et d’os et le regard planté dans le sien, l’envie réprimée avec rancœur de l’apostropher – grand frère.

(c) SIAL ; icons tweek ; quote rupi kaur



_________________
un mensonge pour chaque cicatrice
un mot doux pour une idée précise


 
the faint line between faith and blindly waiting - yû
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» la fiche de Méline Laura
» 05. What the hell are you waiting for.
» Aëline
» Shopping Trip [Faith]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul, south korea :: 13. gangnam-
Sauter vers: